Ouvrir le menu principal

DistributionModifier

Ixodes ovatus se rencontre en Inde, au Népal, en Birmanie, en Thaïlande, au Laos, au Viêt Nam, en Chine et au Japon[1].

Cette espèce a fait l'objet d'études au Japon aux pieds du mont Fuji[2].

HabitatModifier

C'est un animal assez fortement inféodé aux bois et forêts.

DescriptionModifier

Pathogénicité et rôle dans la santé publiqueModifier

Comme d'autres espèces de tiques dans l'hémisphère nord, cette espèce parasite des animaux, et parfois l'homme.
Elle est susceptible de véhiculer et inoculer des maladies vectorielles et zoonotiques[3] dont notamment :

ReproductionModifier

Après s'être gorgée de son repas, la femelle se laisse tomber au sol sur la litière forestière, quand elle est encore dans son habitat naturel. Elle pond ses œufs en paquets sur le sol. Ils écloront au printemps[10].

Publication originaleModifier

  • Neumann, 1899 : Révision de la famille des Ixodidés, 3e Mémoire. Mémoires de la Société Zoologique de France, vol. 12, p. 107–293.

Liens externesModifier

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Kolonin, 2009 : Fauna of ixodid ticks of the world (Acari, Ixodidae). Moscow
  2. a b et c Inayoshi M, Naitou H, Kawamori F, Masuzawa T, Ohashi N. Characterization of Ehrlichia species from Ixodes ovatus ticks at the foot of Mt. Fuji, Japan. ; Microbiol Immunol. 2004;48(10):737-45.
  3. Zamoto A, Tsuji M, Wei Q, Cho SH, Shin EH, Kim TS, Leonova GN, Hagiwara K, Asakawa M, Kariwa H, et al., Epizootiologic survey for Babesia microti among small wild mammals in northeastern Eurasia and a geographic diversity in the beta-tubulin gene sequences ; J Vet Med Sci. 2004 Jul; 66(7):785-92.
  4. Nakao M, Miyamoto K., Susceptibility of Ixodes persulcatus and I. ovatus (Acari: Ixodidae) to Lyme disease spirochetes isolated from humans in Japan, J Med Entomol. 1994 May;31(3):467-73 (résumé)
  5. Genchi C., Human babesiosis, an emerging zoonosis ; Parassitologia. 2007 May; 49 Suppl 1:29-31 (résumé)
  6. Gray JS, Babesia sp.: emerging intracellular parasites in Europe. Pol J Microbiol. 2004; 53 Suppl:55-60 (résumé)
  7. Gray JS., Identity of the causal agents of human babesiosis in Europ ; Int J Med Microbiol. 2006 May; 296 Suppl 40:131-6. Epub 2006 Mar 9 (Résumé)
  8. Zamoto-Niikura A, Tsuji M, Qiang W, Nakao M, Hirata H, Ishihara C., Detection of two zoonotic Babesia microti lineages, the Hobetsu and U.S. lineages, in two sympatric tick species, ixodes ovatus and Ixodes persulcatus, respectively, in Japan. ; Appl Environ Microbiol. 2012 May;78(9):3424-30. Epub 2012 Mar 2 (résumé)
  9. Yano Y, Saito-Ito A, Anchalee D, Takada N., Japanese Babesia microti cytologically detected in salivary glands of naturally infected tick Ixodes ovatus ; Microbiol Immunol. 2005; 49(10):891-7 ([résumé])
  10. Suzuki David, Grady Wayne ; Tree: A Life Story, Vancouver, Ed :Greystone Books, 2004, 110 pages ; (ISBN 1-55365-126-X)