Ivan Cloulas

historien et archiviste français
Ivan Cloulas
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
Saint-ArnoultVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Yvan Émile Jean Martial CloulasVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Membre de
Distinctions
Archives conservées par

Ivan Cloulas, né le à Saint-Junien (Haute-Vienne) et mort le [2] à Saint-Arnoult dans le Calvados[3], est un historien et archiviste français, spécialiste de l'histoire de la Renaissance.

BiographieModifier

FamilleModifier

Ivan Cloulas est issu d'une famille d'industriels (famille Cloulas) installée à Saint-Junien, créateurs d'une ganterie, l'entreprise familiale fermera à la suite du déclin de l'industrie gantière.

Il épouse Annie Brousseau, historienne d'art et hispaniste[4].

Études et carrière professionnelleModifier

Ivan Cloulas fait ses études à Saint-Junien, puis à Limoges et à Paris, au lycée Henri-IV, à l'École nationale des chartes et à la faculté des lettres. Il est docteur en lettres (histoire).

Ayant obtenu le prix de la meilleure thèse au sein de sa promotion, il est envoyé à l'École française de Rome dont il est membre de 1957-1959[5]. Durant la guerre d'Algérie, il est appelé pour accomplir son service militaire qu'il effectue pendant un peu plus de deux ans principalement dans les Aurès[5].

Il est conservateur aux Archives nationales, membre de la Casa de Velázquez (1965-1968), directeur des Archives départementales de l'Eure (1968-1972), chargé du service informatique aux Archives nationales (1972-1985), conservateur en chef de la section ancienne des Archives nationales (1985) et conservateur général du patrimoine (1990-1999)[6].

Il s'établit à Touques (Calvados) en 1973, dont il crée le blason[7].

Il décrit l'étude de Catherine de Médicis et de son époque comme le fil conducteur de ses recherches ultérieures. Son livre consacrée à cette reine de France et publié en 1979 connaît un certain succès de librairie et lui vaut le grand prix Gobert[4]. Par la suite, il publiera toute une série de travaux et de recherches sur l’Italie au temps des Borgia[5] et sur plusieurs grands acteurs de la Renaissance tel le pape Jules II[8]. Ses ouvrages ont été traduits dans diverses langues[4].

PublicationsModifier

  • Catherine de Médicis, Fayard, 1979
  • Laurent le Magnifique, Fayard, 1982
  • Henri II, Fayard, 1985
  • Les Borgia, Fayard, 1987
  • Sur la trace des Dieux, Albin Michel, 1989
  • Philippe II, Fayard, 1992
  • Jules II : le pape terrible, Fayard, 1992
  • Savonarole, Fayard, 1994
  • Chambord, rêve des rois, Nathan-CNMHS, 1996
  • Diane de Poitiers, Fayard, 1997
  • Renaissance française, La Martinière, 1997
  • Catherine de Médicis : la passion du pouvoir, Tallandier, 1999
  • La Reine Bérangère et Richard Cœur de Lion, Hachette, 1999
  • Les Châteaux de la Loire, Hachette, 1999
  • Charles VIII et le mirage italien, Paris, Albin Michel, coll. « L'Homme et l'événement », , 277 p. (ISBN 2-226-02664-9).
  • Traduction et présentation des Mémoires d'un pape de la Renaissance : les Commentarii de Pie II, Tallandier, 2001 (avec Vito Castiglione-Minischetti)
  • Dans le secret des Borgia, Tallandier, 2003 (avec Vito Castiglione et Joseph Turmel)
  • Les Châteaux de la Loire au temps de la Renaissance, Hachette, 2003
  • César Borgia, Tallandier, 2005
  • Les Borgia, collection Pluriel, Hachette Pluriel, 2012, 522 p.

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. « https://www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr/siv/POG/FRAN_POG_05/p-38r0hjiu6-ry9a0ntuchql »
  2. « http://www.enc.sorbonne.fr/actualite/vie-de-l-ecole/deces-d-ivan-cloulas »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
  3. « Ivan Cloulas, historien, spécialiste de la Renaissance », Le Monde, .
  4. a b et c Marie-Clotilde Hubert, Ivan Cloulas (1932-2013) (note biographique), Bibliothèque de l'École des chartes, année 2013, 171-2, p. 635-637.
  5. a b et c « Entretien avec Ivan Cloulas », La Nouvelle Revue d'histoire,‎ .
  6. Mort de l'historien Ivan Cloulas, spécialiste des Borgia, 20minutes.fr, 5 juin 2013.
  7. Touques Info, no 93, mai-juin 2013.
  8. Marc Smith, Ivan Cloulas. Jules II, le pape terrible. Paris : Fayard, 1990. In-8°, 391 pages, ill., couv. ill. en coul. (compte-rendu), Bibliothèque de l'École des chartes, Année 1991, 149-1, p. 183-185.

Liens externesModifier