Ouvrir le menu principal
Ivan Chéparinov
Ivan Cheparinov 2011.jpg
Ivan Chéparinov en 2011.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Titres aux échecs
Classement Elo
2 711 ()
2 715 ()
2 715 ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Ivan Chéparinov est un grand maître international du jeu d'échecs bulgare né le .

Depuis août 2018, il est affilié auprès de la fédération géorgienne[1].

Au , il est le 29e joueur mondial et le numéro un géorgien, avec un classement Elo de 2 718 points[2].

Championnats de BulgarieModifier

Chéparinov a remporté quatre fois le titre de champion de Bulgarie (en 2004, 2005, 2012 et 2018).

Tournois individuelsModifier

En 2007, il finit premier ex æquo et cinquième au départage du championnat d'Europe d'échecs individuel.

Il a remporté les tournois suivants :

Coupes du monde d'échecsModifier

Ivan Chéparinov a participé à six coupes du mondes d'échecs :

Résultats de Chéparinov aux coupes du monde
Année Lieu Résultat Ultime adversaire Adversaires battus
2005 Khanty-Mansiïsk troisième tour Magnus Carlsen Alekseï Fiodorov
Vassili Ivantchouk
2007 quart de finale
(cinquième tour)
Magnus Carlsen Juan Carlos González Zamora,
Vladislav Tkachiev
Shakhriyar Mamedyarov
Wang Yue
2009 deuxième tour Viktor Bologan Youriï Krivoroutchko
2015 Bakou premier tour Alexander Ipatov
2017 Tbilissi deuxième tour David Navara Dimítrios Mastrovasílis
2019 Khanty-Mansiïsk deuxième tour Vladislav Artemiev Ahmed Adly

Secondant de Veselin TopalovModifier

Chéparinov a été le secondant de Veselin Topalov lors des championnats du monde à San Luis en 2005 et à Elista en 2006[3].

Il est aussi connu pour avoir refusé de serrer la main à Nigel Short qui devait jouer contre lui au Tournoi de Wijk aan Zee en 2008 en représailles à des critiques émises par Short lors du championnat du monde 2006. Le joueur britannique avait en effet critiqué Topalov qui avait accusé son adversaire Vladimir Kramnik de tricher[3]. L'arbitre de Wijk aan Zee a alors accordé le gain à Nigel Short alors qu'un seul coup avait été joué de part et d'autre[4], mais à la suite d'un appel de Cheparinov, la partie a été jouée le lendemain et gagnée par Nigel Short[5].

Notes et référencesModifier

  1. Transfers in 2018 sur le site de la FIDE.
  2. (en) Fiche de Ivan Chéparinov sur le site de la Fédération internationale des échecs
  3. a et b (en) Dylan Loeb McClain, « A Forfeit Over Refusing to Shake Hands? », Gambit, The New York Times Chess Blog,‎ (lire en ligne)
  4. (en)« Wijk R08: Cheparinov forfeits on handshake, appeals », sur Chessbase.com, (consulté le 29 juin 2013)
  5. (en)« Handshakes from hell », sur shazgood.wordpress.com, (consulté le 30 juin 2013)

Liens externesModifier