Ouvrir le menu principal
Dans le nom hongrois Thomán István, le nom de famille précède le prénom, mais cet article utilise l’ordre habituel en français István Thomán, où le prénom précède le nom.
István Thomán
Thomán István.jpg
István Thomán en 1932.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
BudapestVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Instrument
Maître
Genre artistique
Thomán István sírja.jpg
Vue de la sépulture.

István Thomán (Homonna, Budapest, ) est un pianiste virtuose hongrois. Remarquable professeur de piano, il a eu de nombreux élèves célèbres, notamment Béla Bartók, Ernő Dohnányi, Fritz Reiner et György Cziffra. Ses six volumes de la Technique de Jeu de Piano sont encore en usage aujourd'hui[1],[2].

BiographieModifier

FormationModifier

Thomán est né en Homonna dans le royaume de Hongrie – aujourd'hui Humenné en Slovaquie – de parents juifs : le Dr David Thomán et Rosa Weisberger[3]. Il travaille avec Ferenc Erkel et Robert Volkmann et plus tard avec Liszt à Budapest, Weimar et Rome[4]. Reconnu pour son talent, il devient un des étudiants favori de Franz Liszt[1]. Liszt le nomme enseignant à la Académie hongroise de musique de Budapest[5] où il enseigne de 1888 à 1906.

CarrièreModifier

Thomán, en tournée avec Liszt, est présent à la mort du musicien et porte le cercueil lors de son enterrement. Les étudiants de Liszt, Thomán et son collègue Árpád Szendy, sont importants dans la transmission du style de Liszt à travers leur enseignement à l’Académie hongroise de musique[4].

En tant que professeur à l'Académie royale, Thomán a reçu un nouvel étudiant de dix-sept ans, Ernő Dohnányi en 1894. En 1903, un jeune homme de vingt-et-un ans, Béla Bartók qui lui dédie Étude pour la main gauche. L'étude est une sonate jouée entièrement à une main[6]. La même année, Fritz Reiner, commence ses études (jusqu'en 1905)[7].

Bartók laisse une description des méthodes et de l'engagement pour ses élèves[8] :

« Thomán m'enseigna la bonne position des mains et tous ces mouvements, « naturels » ou « globaux », que la pédagogie la plus récente a depuis lors érigés en un véritable système théorique mais que Liszt employait déjà naturellement et que Thomán, ancien élève de Liszt, avait pu lui-même apprendre du grand maître. C'est donc par les mains les plus expertes que j'ai été initié à la maîtrise des couleurs poétiques du son du piano. [...] Il appartenait à ces rares pédagogues qui n'étouffent pas la personnalité de leurs élèves. Il n'eut jamais le désir de forger ses élèves à sa propre image. [...] Thomán jouait tout et à tout moment devant ses élèves, avec une patience exemplaire. [...] En donnant l'exemple, comme artiste, Thomán n'imposait pas des idées dans l'esprit des élèves, mais éveillait en eux les idées justes. »

En décembre 1906, Thomán doit subitement se retirer de l'Académie, pour raison de santé et prend sa retraite anticipée[9], à l'âge de 45 ans[10], laissant sa classe à son élève Bartók dès janvier de l'année suivante[9].

Thomán a également été un auteur convaincant sur la musique, contribuant à divers journaux de Budapest[4].

La fille de Thomán, Mária Thomán (1899–1948) est devenu violoniste de concert. Elle a étudié avec Jenő Hubay, Franz von Vecsey, Carl Flesch[4] et Alma Moodie. Elle a donné des concerts à travers l'Europe, à la fois comme soliste et avec l'accompagnement de d'orchestres philharmoniques et ensembles de musique de chambre[4].

BibliographieModifier

  • (en) Charles Hopkins, The New Grove Dictionary of Music and Musicians (édité par Stanley Sadie) : Thomán, István, Londres, Macmillan, seconde édition, 29 vols. 2001, 25 000 p. (ISBN 9780195170672, lire en ligne)

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « István Thomán » (voir la liste des auteurs).
  1. (OCLC 17253289)
  2. (en) Amanda Bayley, The Cambridge Companion to Bartók Cambridge University Press, 2001, page 17 (ISBN 0-521-66958-8).
  3. a b c d et e Grove 2001.
  4. Liszt's 125-Year-Old Academy of Music Antecedents, Influences, Traditions Mária Eckhardt Studia Musicologica Academiae Scientiarum Hungaricae, T. 42, Fasc. 1/2, Franz Liszt and Advanced Musical Education in Europe: International Conference (2001), page 123
  5. Bartók New Series, « Bartók's Works for Piano Solo » [archive du ], sur Bartók New Series (consulté le 3 décembre 2011)
  6. (en) Kenneth Morgan, Fritz Reiner, Maestro and Martinet, Chicago, University of Illinois press, coll. « Music in American life », , 310 p. (ISBN 0252029356, OCLC 470387436, lire en ligne), p. 26.
  7. Cité par Claire Delamarche (préf. Vincent Warnier), Béla Bartók, Paris, Fayard, , 1035 p. (ISBN 978-2-213-66825-3, OCLC 826847938, notice BnF no FRBNF42797998, lire en ligne), p. 52.
  8. a et b Delamarche 2012, p. 137
  9. (en) Joseph Kerman, Music at the turn of century: a 19th-century music reader, University of California Press, , 185 p. (ISBN 0-520-06855-6, lire en ligne)

Liens externesModifier