Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Corey.
Irwin Corey
Description de cette image, également commentée ci-après
Irwin Corey en 1963.
Surnom Professor Irwin Corey
Naissance
Brooklyn, New York, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès (à 102 ans)
Manhattan, New York, États-Unis
Profession acteur
Site internet irwincorey.org

Irwin Corey souvent appelé Professor Irwin Corey, né le à Brooklyn et mort le à Manhattan[1], est un humoriste, acteur de cinéma et militant américain.

Il est souvent présenté comme « The World's Foremost Authority ».

Sommaire

BiographieModifier

Né à Brooklyn[2], il connaît une enfance difficile. Après que son père a déserté la famille, sa mère se retrouve dans la misère et est contrainte de le placer avec ses cinq frères et sœurs à l'Hebrew Orphan Asylum of New York[3], où il est resté jusqu'à son adolescence.

Pendant la Grande Dépression, il travaille pour le Civilian Conservation Corps. Il fait de la boxe et devient un champion poids léger.

Il devient un activiste de la gauche américaine. left-wing politics. En 1938, il trouve un emploi à New York : il écrit des dialogues pour la comédie musicale Pins and Needles, où il tient un rôle. L'action de cette œuvre légère traite des péripéties liées à une organisation syndicale. Ironiquement, il est renvoyé de ce job à cause de son activisme syndical. Loin de se décourager, il cogne à d'autres portes et, cinq ans plus tard, il s'est fait un nom comme stand-up comique et donne régulièrement des spectacles.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est réformé pour six mois lorsqu'il parvient à convaincre le psychiatre de l'armée qu'il est homosexuel. Après la guerre, il milite avec des mouvements de gauche et fleurte un temps avec le Parti communiste. Il est inscrit sur la Liste Noire du maccarthysme au cours des années 1950, ce qui l'empêche de faire carrière à Hollywood : son premier film, How to Commit Marriage, sort en 1969. Il conservera néanmoins une activité politique de gauche aussi militante que libre. Ainsi, aux élections présidentielles de 1960, il appuie la candidature de Hugh Hefner, le fondateur de Playboy, alors qu'aux primaires du Parti démocrate de 2016, il appuie la candidature de Bernie Sanders.

C'est essentiellement sur Broadway et à la télévision que se développe sa carrière. Sur Broadway, il connaît des hauts et des bas. En 1951, il joue le génie Abou Ben Atom dans la comédie musicale Flahooley, un des plus gros fours de l'histoire du théâtre américain qui n'a eu que 40 représentations. Or, l'années suivante, il joue dans la comédie Mrs. McThing, aux côtés de Helen Hayes et Ernest Borgnine, qui connaît 320 représentations. Il monte une dernière fois sur les planches en en 2004 dans Sly Fox, une réécriture moderne de Volpone de Ben Jonson.

À partir des années 1950, il fait de nombreuses apparitions à la télévision américaine, surtout dans des comédies et des talk-show, où son sens de l'humour fait merveilles.

En 2001, il tient le rôle de Charlie dans Le Sortilège du scorpion de jade (The Curse of the Jade Scorpion) de Woody Allen.

Il s'éteint en février 2017, à l'âge de 102 ans, dans son appartement de Manhattan, son fils étant à son chevet.

FilmographieModifier

RéférencesModifier

  1. (en) T. Rees Shapiro, « Irwin Corey, comic who styled himself the World’s Foremost Authority, dies at 102 », sur www.washingtonpost.com (consulté le 7 février 2017).
  2. (en) Corey Kilgannon, « A Familiar Figure Begs on the Street, but Not for Himself », City Room Blog, The New York Times,‎ (lire en ligne)
  3. (en) « Happy Birthday to the World’s Weirdest Comic: Professor Irwin Corey, the Gibberish Maven », sur m.huffpost.com,30 juillet 2012
  4. « Irwin & Fran », imdb.com

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier