Iota Cassiopeiae

étoile
Iota Cassiopeiae
Données d'observation
(époque J2000.0)
Ascension droite 02h 29m 03,95s[1]
Déclinaison +67° 27′ 08,91″[1]
Constellation Cassiopée
Magnitude apparente 4,6

Localisation dans la constellation : Cassiopée

(Voir situation dans la constellation : Cassiopée)
Cassiopeia IAU.svg
Caractéristiques
Type spectral A5p
Variabilité α2 CVn
Astrométrie
Distance 141,6 ± 4,9 al[1]
(43,4 ± 1,5 pc)
Caractéristiques physiques

Autres désignations

ι Cas, HR 707, HD 15089, BD+66 213, SAO 12298, HIP 11569[2]

Iota Cassiopeiae (ι Cas / ι Cassiopeiae) est une étoile multiple de la constellation de Cassiopée. Elle est située à environ 142 années-lumière de la Terre.

La composante primaire, ι Cassiopeiae A, est une étoile blanche de la séquence principale de type A ayant une magnitude apparente de +4,64. Elle est classée comme variable de type α2 Canum Venaticorum et la luminosité du système varie entre les magnitudes +4,45 et +4,53 sur une période de 1,74 jours. La composante A est une binaire spectroscopique. Sa compagne non résolue a une période orbitale de 52,4 ans et est à 0,113 arcseconde de la primaire, soit au moins 5 UA.

La seconde composante astrométrique, ι Cassiopeiae B, est une naine jaune-blanche de type F ayant une magnitude apparente de +6,89. Elle est à 2,27 arcsecondes de la primaire, soit au moins 100 UA. Elle a une période orbitale de 840 ans.

La troisième composante astrométrique, ι Cassiopeiae C, est une naine jaune de type G ayant une magnitude apparente de +8,40. Elle est à 7,3 arcsecondes de la primaire, soit au moins 300 UA.

En astronomie chinoise, cette étoile fait partie de l'astérisme Gedao, représentant une route escarpée traversant un territoire montagneux.

ObservationModifier

Parmi les systèmes stellaires multiples, celui de Iota Cassiopeiae est sans doute l'un des plus beaux. Il compte cinq étoiles, dont seules trois sont accessibles aux amateurs. La principale composante (A) diffuse un bel éclat blanc. B, qui est bleue, tourne en environ 700 ans autour de A. Un peu plus loin, C, qui brille aussi d'une lumière bleue, se déplace trop lentement pour que les astronomes aient pu établir une quelconque période de révolution. La vision de ce groupe d'étoiles dans un télescope de 100 mm ou davantage est un beau spectacle. Un grossissement de 100x suffit pour les séparer. Toutefois, l'observation est plus confortable à 200x.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier