Iona de Domnonée roi légendaire de Domnonée du VIe siècle.

Iona de Domnonée
Fonctions
Roi de Domnonée armoricaine
Biographie
Décès
Enfant

Contexte

modifier

La généalogie incluse dans la Vita de Saint Winoc établit que « Iona est le fils de Riatham fils de Deroch fils de Riwal, et père de Judual [Iudwal] ». Arthur de la Borderie affirme que la présence de Riatham dans cette généalogie est « absolument impossible  »[1]. Il fait de Iona le fils de Deroch, et émet l'hypothèse que Riatham est peut-être un autre fils de Deroch mort sans avoir régné. Il accorde à Iona un règne de cinq années vers 535 à vers 540[2].

D'après la Vita de Saint Samson, un tyran, Conomor s'empare du royaume après la mort accidentelle suspecte d'Iona à l'époque du roi de Paris Childebert Ier. Dans la Vita Saint-Lunaire, Conomor n'est pas accusé d'avoir tué son prédécesseur mais de s'être empare du pouvoir après avoir épousé par la force la veuve du roi défunt, nommé d'ailleurs de manière erronée Riguald [Riwal] [3]. Dans la Vita de Méloir il est indiqué que Conomor vit avec une sœur du père de Méloir Miliau qui est une fille de Budic de Cornouaille. Dans ce contexte on peut déduire que l'épouse de Iona était peut-être une fille de Budic.

Leur fils Judual réfugié à la cour du roi mérovingien Childebert Ier à Paris est rétabli sur son trône grâce à l'intercession de Samson de Dol[4].

Notes et références

modifier
  1. Arthur de La Borderie Histoire de la Bretagne en VI tomes réédition Joseph Floch Mayenne (1975), Tome I. p. 400 note n°3
  2. Arthur de la Borderie Op.cit p. 433
  3. Arthur de la Borderie Op.cit p. 401 note n°1
  4. Arthur de La Borderie et Barthélemy-Ambroise-Marie Pocquet du Haut-Jussé, Histoire de la Bretagne, réédition Joseph Floch, Mayenne, 1975, p. 400-401.

Sources

modifier