Institut panrusse de recherche scientifique en physique technique

second centre de recherche sur les armes nucléaires implanté en Union soviétique après la Seconde Guerre mondiale, le premier étant le VNIIEF situé à Sarov

Le VNIITF, ou Institut Panrusse de Recherche Scientifique en Physique Technique (en russe : Всероссийский Научно-Исследовательский Институт Технической Физики), est le second centre de recherche sur les armes nucléaires implanté en Union soviétique après la Seconde Guerre mondiale, le premier étant le VNIIEF situé à Sarov. Il est à l'origine de la ville actuelle de Snejinsk, dans l'oblast de Tcheliabinsk.

HistoriqueModifier

La décision de mettre en place un second centre de recherche sur les armes nucléaires a été prise par le Conseil des Ministres de l'Union soviétique le . La création officielle de l'Institut sur le site dénommé Tcheliabinsk-70, aujourd'hui Snejinsk, date du .

Ce site, d'abord appelé Institut de Recherche Scientifique N° 1011 (НИИ-1011), est surtout connu des occidentaux sous sa dénomination actuelle de Centre Nucléaire de la Fédération de Russie - Institut Panrusse de Recherche Scientifique en Physique Technique (en russe Российский федеральный ядерный центр - Всероссийский Научно-Исследовательский Институт Технической Физики), dont l'acronyme est RFYaTs-VNIITF, fréquemment abrégé en VNIITF.

Le personnel du nouvel Institut provenait en grande partie du site de Sarov (alors Arzamas-16), dont un tiers environ fut transféré vers Tcheliabinsk-70, les premiers spécialistes étant arrivés en .

L'existence de l'Institut et de la ville de Tcheliabinsk-70 demeura secrète jusqu'en 1992. L'Institut prit son nom actuel le 28 février de cette même année, et la ville son nom actuel l'année suivante.

Voir aussiModifier

Liens externesModifier