Institut Ucac-Icam

L'Institut Ucac-Icam (anciennement IST-AC) est un établissement d’enseignement supérieur né d’un partenariat entre l'UCAC (Université Catholique d’Afrique Centrale) et l’Icam (Institut Catholique d’Arts et Métiers), groupe d'écoles d’ingénieurs ayant une expérience séculaire depuis 1898. Basé à la fois à Pointe-Noire au Congo (1er cycle) et à Douala au Cameroun (2nd cycle), sa mission principale est de former des Techniciens Supérieurs et des Ingénieurs techniquement compétents et humainement responsables.

Institut Ucac-Icam
Logo ICAM - 2008.svg
Histoire et statut
Fondation
Type
Grande école d'ingénieurs et Techniciens
Nom officiel
Institut Ucac-Icam
Régime linguistique
Directeur
Mathieu Gobin
(DLA-PNR 2017 à aujourd'hui)
Localisation
Campus
Yansoki à Douala
Localisation
Pays
Divers
Devise
« Former des Hommes techniquement compétents et humainement responsables »
Membre de
Site web

En 2019, l'Institut Ucac-Icam a diplômé plus de 800 Ingénieurs et Techniciens Supérieurs. Composées d'environ 20% de filles, les nouvelles promotions accueillent de 50 à 60 étudiants dans les filières :

- Ingénieurs Généralistes par Apprentissage,

- Ingénieurs généralistes parcours International et Innovation

- Ingénieurs Informatiques,

- Ingénieurs des procédés.

Et aussi une centaine de Techniciens Supérieurs en Maintenance Industrielle toutes options confondues.

En septembre 2019, le diplôme d'Ingénieur généraliste par apprentissage de l'Institut Ucac-Icam est reconnu par l'Etat français suite à une procédure d'accréditation par la Commission des Titres d'Ingénieur. L'Institut devient ainsi la première école à obtenir la durée maximale de 6 ans et la première école privée à être habilitée par la CTI, dans la zone de l'Afrique Centrale.

HistoriqueModifier

L’Institut Ucac-Icam est né d’une demande, d’une volonté des industriels, et de la sous-région de la CEMAC (Communauté Economique et Monétaire d’Afrique Centrale), d’avoir des cadres qualifiés et compétents, afin de répondre à leurs attentes. C’est alors que l’UCAC, siégeant à Yaoundé et qui a plus de 20 ans d’expérience dans les filières de formations en sciences sociales, sciences de gestion et théologie, se rapproche du groupe Icam en France. Ce groupe de 3000 étudiants et formant 600 ingénieurs diplômés par an, compte 11 campus dans le monde : 7 en France, 2 en Afrique centrale, 1 en RDC et 1 au Brésil.

 
Etude de machine

Formations proposéesModifier

Quatre formations diplômantes sont proposées à l’Institut :

  1. Ingénieur Généraliste par apprentissage en 5 ans (année A1-A2-A3-A4-A5). Le site de Pointe-Noire (en République du Congo) accueille les deux premières années de la formation (A1-A2), et celui de Douala (Cameroun) les 3 dernières années (A3-A4-A5)
  2. Ingénieur Généraliste parcours International et Innovation
  3. Ingénieur Informatique
  4. Ingénieur des procédés

Toutes ces formations sont ouvertes sur concours aux élèves des classes terminales scientifiques et techniques, sous réserve ou titulaires d'un Baccalauréat.

 
Alternance en entreprise

Des promotions internationalesModifier

 
Sur les plateformes pétrolières

Différentes nationalités d'étudiants se côtoient au sein des promotions : camerounaise, congolaise (Brazzaville et Kinshasa), gabonaise, tchadienne, rwandais, togolaise, centrafricaine, angolaise. L’Institut possède chaque année au moins 25 centres d’examens et/ou d’informations répartis à travers tous les pays d'Afrique Centrale, dans lesquels les candidats peuvent passer le concours d’entrée de l’institut.

Identité visuelleModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier