Imvescor
logo de Imvescor

Création 1968 (il y a 52 ans)
Dates clés 2006 (renommage en Imvescor)
Disparition Février 2018 (acheté par Groupe d’alimentation MTY)
Fondateurs Léandre Bourque (Pizza Delight)
Bernard Imbeault (Imvescor)
Personnages clés Frank Hennessey (dernier président)
François-Xavier Seigneur (dernier président du conseil d'administration)[1]
Forme juridique Ancienne société publique
Action TSX : IRG[2]
Siège social MontréalDrapeau du Québec Québec
Drapeau du Canada Canada
Activité Restauration
Produits Fast food, cuisine italienne, cuisine de rôtisserie et déjeuners-dîners
Société mère Groupe d’alimentation MTY
Site web https://www.imvescor.com/

Chiffre d'affaires 416 millions $ CAD (en date de février 2018)

Le groupe restaurants Imvescor inc., en forme courte Imvescor (anglais : Imvescor Restaurant Group inc.), était une chaîne de restauration canadienne, majoritairement active au Québec, et qui possédait les chaînes Score, Mikes, Bâton Rouge, Ben et Florentine et Pizza Delight, avant son achat finalisé en 2018 par Groupe d’alimentation MTY[3].

HistoireModifier

 
Voiture de livraison de la chaîne de restaurants Scores, une des anciennes filiales d'Imvescor.
 
Logo d'Imvescor en français.

Imvescor est fondé à Moncton, au Nouveau-Brunswick sous le nom de Pizza Delight par Léandre Bourque en 1968. L'entreprise est rapidement achetée en 1969 par Bernard Imbeault et deux de ses amis, qui achète les parts de ces derniers en 1970. En 2000, il achète la chaîne de restaurants Mikes[4]. Il nomme comme président de son entreprise Ron Magruder et tente avec lui d'installer Pizza Delight en 2004, ce qui ne marche pas dû à la concurrence de leur autre franchise, Mikes, déjà bien établie au Québec. En 2005 et en 2006, ils achètent respectivement Scores et Bâton Rouge. Ils changent leur nom en 2006 pour Imvescor et Pizza Delight devient alors une filiale de la société[5]. Ils utilisent plus tard les bureaux de Mikes sur le Boulevard Décarie à Montréal, comme siège social[6],[7],[8].

Au printemps 2013, l'entreprise a des démêlés avec certains de ses franchisés, qui tentent une poursuite en justice. Les accusations sont abandonnées à l'été 2013, à la suite du départ du président de l'époque, Denis Richard. Le 1er octobre 2013, le président par intérim Ming-Ming Wog démissionne, comme l'avait fait en août 2013 le directeur du marketing Kevin Friesen et le chef des approvisionnements Terry Faulconbridge. Richard revient donc à la présidence de l'entreprise[9],[10].

En 2014, le conseil d'administration d'Imvescor propose une vente de la compagnie, mais envisage aussi une fusion ou la fermeture des actions. La vente a intéressé plusieurs entreprises comme Cara Operations, aujourd'hui Recipe Unlimited, propriété de Fairfax Financial, et MTY Food Group, qui venait alors d'acheter la chaîne Madisons[9]. La même année, Denis Richard annonce son départ de nouveau et est remplacé par Frank Hennessey[11]. Le 27 octobre, Imvecor annonce une nouvelle politique de dividendes à ses actionnaires[12]. En juin 2015, Hennessey annonce une rénovation de 100 des 229 restaurants de l'entreprise[13]. En décembre 2016, Imvescor annonce avoir acheté la chaîne québécoise de brunchs et déjeuners Ben et Florentine pour la somme de 17.7 millions $ (CAD). Le président de Ben et Florentine, Lorne Cassof, se joint à la direction d'Imvescor. La transaction est finalisée au premier trimestre de 2017[14].

En décembre 2017, MTY Food Group achète Imvescor pour la somme de 248 millions $ (CAD). À la date d'achat, Imvescor opérait les marques Scores, Mikes, Pizza Delight, Ben et Florentine et Bâton Rouge (en) et avait 262 restaurants à travers le pays, dont 70 Mikes, 80 Pizza Delight, 37 Scores, 29 Bâton Rouge et 46 Ben et Florentine[1],[15]. En février 2018, l'entente est conclue avec un taux d'approbation de 92.7 % des actionnaires[16]. Avant son achat par MTY, Imvescor avait reçu une offre d'achat en hiver 2017 par un acheteur anonyme, probablement Cara Operations, mais avait décliné l'offre[15].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Les Affaires, « MTY a peut-être raté St-Hubert, mais avale sa rivale Imvescor », sur Les Affaires, (consulté le ).
  2. (en) The Motley Fool Canada, « TSX:IRG (IMVESCOR RESTAURANT GROUP INC.) », sur fool.ca, (consulté le ).
  3. Martin Vallières, « Les actionnaires d'Imvescor acceptent l'offre d'achat de MTY », sur La Presse, (consulté le )
  4. HRI Mag, « Mikes célèbre ses 40 ans », sur hrimag.com, (consulté le ).
  5. (en) PR Newswire, « Pizza Delight Corporation Ltd. announces name change », sur www.newswire.ca, (consulté le ).
  6. Grenier, « Imvescor Restaurant Group Inc. », sur grenier.qc.ca, (consulté le ).
  7. (en) Bloomberg LP, « Imvescor Restaurant Group Inc », sur bloomberg.com, (consulté le ).
  8. Jean-Benoît Nadeau, « Le vrai roi du resto », sur L'Actualité, (consulté le ).
  9. a et b Dominique Beauchamp, « Le propriétaire des restaurants Bâton Rouge et Scores pourrait se mettre en vente », sur Les Affaires, (consulté le ).
  10. François Pouliot, « À surveiller: Loblaw, Imvescor et CP », sur Les Affaires, (consulté le ).
  11. Les Affaires, « De bonne source: Frank Hennessey, Président et chef de la direction et d'administrateur du Groupe Restaurants Imvescor », sur Les Affaires, (consulté le ).
  12. François Pouliot, « À surveiller: Rona, MTY et Imvescor », sur Les Affaires, (consulté le ).
  13. Dominique Beauchamp, « Imvescor: le franchiseur de Mikes veut se relancer », sur Les Affaires, (consulté le ).
  14. La Presse canadienne, « Restaurants: Ben & Florentine est achetée par Imvescor », sur Les Affaires, (consulté le ).
  15. a et b Francis Halin, « Le Groupe MTY prend une grosse bouchée de 248 millions $ », sur Journal de Montréal, (consulté le ).
  16. Stéphane Rolland, « Les actionnaires d'Imvescor disent «oui» à MTY », sur Les Affaires, (consulté le ).

Liens externesModifier

  • (en) Site officiel (site officiel, redirigé vers le site de MTY Food Group)
  • Site officiel (autre site officiel, redirigé vers MTY)