Imelda Lambertini

Jeune fille italienne, morte à 13 ans, lors d'une extase pendant sa Première communion et béatifiée en 1826.

Imelda Lambertini
Image illustrative de l’article Imelda Lambertini
Bienheureuse, novice, mystique
Naissance 1322
Bologne, États pontificaux
Décès 12 mai 1333  (11 ans)
Bologne, États pontificaux
Autres noms Maddalena Lambertini
« Fleur de l'Eucharistie »
Ordre religieux Sœurs de l'ordre des Prêcheurs
Vénéré à Bologne, église Saint-Sigismond
Béatification 20 décembre 1826
par Léon XII
Vénéré par l'Église catholique romaine
Fête 12 mai
Attributs représentée en habit de novice dominicaine
Saint patron des premiers communiants

Imelda Lambertini (1322-1333) est une toute jeune fille italienne, morte à 11 ans, lors d'une extase pendant sa première communion et reconnue bienheureuse par l'Église catholique.

BiographieModifier

Madeleine Lambertini (qui deviendra Imelda en religion) était la fille du comte Egano Lambertini et de Castora Galuzzi, son épouse. Elle est née en 1320 à Bologne.

Toute petite déjà, elle était d'une grande piété, et se fabriquait de petits autels devant lesquels elle priait longuement. Elle avait une très grande admiration pour sainte Agnès de Rome. Son plus cher désir était de recevoir la Communion, mais à cette époque, les enfants n'étaient autorisés à communier qu'à partir de l'âge de 14 ans.

Par ailleurs, elle demandait instamment à ses parents de lui permettre d'intégrer le couvent des Dominicaines de Bologne qui accueillait des enfants, lesquels n'étaient assujettis qu'à une petite partie de la règle. Ils acceptèrent, et Madeleine entra chez les novices du couvent de Valdipretra à l'âge de 10 ans, elle y prit le nom d'Imelda.

Là, bien que n'y étant pas obligée, elle suivit la règle avec dévotion et application, suppliant les religieuses et son confesseur de la laisser communier, ce qu'ils refusèrent, puisqu'elle était loin d'avoir l'âge requis.

Remplie de tristesse, un jour l'enfant se rendit à la chapelle avec les sœurs. Au moment de la communion, une hostie s'éleva hors du ciboire et vint s'arrêter au-dessus de la tête d'Imelda. Le prêtre s'approcha avec la patène et la recueillit avant de la donner à l'enfant, stupéfié par le prodige dont il était témoin.

Imelda se prosterna, et quand ses sœurs vinrent la relever pour l'entraîner hors de l'église, elles la trouvèrent morte, le visage extatique.

VénérationModifier

Les restes, incorrompus, de la bienheureuse Imelda Lambertini, se trouvent dans l'église Saint Sigismond (San Sigismondo) à Bologne.

Elle est béatifiée en 1826 par le pape Léon XII, et déclarée patronne des premiers communiants en 1910 par le pape Pie X qui, cette année-là, décréta que les enfants pouvaient faire leur première communion à un âge plus précoce. Elle a été surnommée : « La fleur de l'Eucharistie ».

SourcesModifier

  • Laure Conan, Physionomies de Saints, 1913, pp. 38-41
  • Marie Marteau de Langle de Cary, Les Saints du calendrier, 1959, tome II, p. 208

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier