Ilomantsi

commune finlandaise

Ilomantsi
Blason de Ilomantsi
Armoiries
Ilomantsi
L'Église orthodoxe d'Ilomantsi (fi).
Administration
Pays Drapeau de la Finlande Finlande
Région Carélie du Nord
Langue(s) parlée(s) finnois
Démographie
Population 4 748 hab.[1] ()
Densité 1,5 hab./km2
Géographie
Coordonnées 62° 40′ 00″ nord, 30° 56′ 00″ est
Altitude Min. 143 m
Max. 260 m
Superficie 317 269 ha = 3 172,69 km2 [2]
· dont terre 2 763,68 km2 (87,11 %)
· dont eau 409,01 km2 (12,89 %)
Rang superficie (177e / 336)
Rang population (168e / 336)
Histoire
Province historique Carélie
Province Finlande-Orientale
Fondation 1875
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Carélie du Nord
Voir sur la carte administrative de Carélie du Nord
City locator 14.svg
Ilomantsi
Géolocalisation sur la carte : Finlande
Voir sur la carte administrative de Finlande
City locator 14.svg
Ilomantsi
Géolocalisation sur la carte : Finlande
Voir sur la carte topographique de Finlande
City locator 14.svg
Ilomantsi
Liens
Site web http://www.ilomantsi.fi

Ilomantsi est une municipalité de l'est de la Finlande. Elle fait partie de la province de Finlande-Orientale et de la région de Carélie du Nord.

Municipalité de Ilomantsi

HistoireModifier

La commune est connue pour la bataille d'Ilomantsi, la dernière de la guerre de Continuation. Le , alors que les Soviétiques, considérant la Finlande vaincue, ont déjà commencé à retirer des troupes pour préparer la marche sur Berlin, les Finlandais encerclent deux divisions soviétiques isolées dans le secteur d'Ilomantsi. La bataille fait rage jusqu'au 13 août et les deux divisions soviétiques sont pratiquement détruites. Cette dernière victoire défensive des Finlandais achèvera de convaincre Staline que l'annexion totale de la Finlande serait trop coûteuse en vies et en matériel. Le cessez-le-feu entre en vigueur le 4 septembre et l'armistice le 19 septembre.

Cette victoire n'a pas empêché une partie de la commune d'être cédée à l'Union soviétique, avec l'essentiel de la Carélie.

GéographieModifier

C'est la commune la plus orientale du pays. Jusqu'à l'adhésion de Chypre à l'Union européenne, c'était également le point le plus oriental de l'UE. Elle a une longue frontière avec la Russie mais aucun point de passage officiel; cependant le lac de Virmajärvi, situé sur la frontière russo-finlandaise demeure le point géographique le plus à l'est de la partie continentale de l'Union européenne.

Le paysage est très caractéristique, pratiquement jamais plat mais entrecoupé par des dizaines de petites collines glaciaires boisées (nommées Vaara en finnois), de minuscules villages étant souvent adossés à ces collines. Ce paysage si particulier est d'ailleurs classé paysage national.

Ilomantsi couvre une superficie de 3 172,68 km², dont 409,29 km² sont des plans d'eau. Le grand lac Koitere s'étend sur une bonne partie de l'ouest de la commune. Le centre administratif est lui situé dans la partie sud.

On y trouve également les Parcs nationaux de Petkeljärvi, de Koivusuo (fi) et de Patvinsuo [3].

Ilomantsi est bordée par les municipalités de Joensuu au sud et Lieksa au nord.

DémographieModifier

Depuis 1980, la démographie de Ilomantsi a évolué comme suit[4],[5] :

Année 1980 1985 1990 1995 2000 2005
population 8 753 8 469 8 054 7 832 7 129 6 422
Année 2010 2017 2020
population 5 883 5 199 4 748

Politique et administrationModifier

Conseil municipalModifier

Les 21 conseillers municipaux sont répartis comme suit:

Parti Sièges
2021–2025
Parti social-démocrate de Finlande 6
Vrais Finlandais 3
Parti de la Coalition nationale 0
Parti du centre 10
Alliance de gauche 1
Chrétiens-démocrates 1
Sources: [6]

Lieux et monumentsModifier

TransportsModifier

La route principale 74 mène de Joensuu à Ilomantsi. Joensuu est aussi desservi par les routes régionales 514, 500 et 522. Elke est longée par la route du poème et de la frontière.

La ligne Joensuu–Ilomantsi a été construite en 1967, le trafic de passagers sur la ligne a été interrompu en 1969.

PersonnalitésModifier

GalerieModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internesModifier

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. (fi) « Ennakkoväkiluku sukupuolen mukaan alueittain », Tilastokeskus, (consulté le )
  2. (fi) « Superficie par municipalité au 1er janvier 2011 », Maanmittauslaitos (consulté le )
  3. (partagé avec Lieksa)
  4. (fi) « KUNTIEN ASUKASLUVUT AAKKOSJÄRJESTYKSESSÄ », VÄESTÖTIETOJÄRJESTELMÄ, (consulté le )
  5. (fi) « Väestö kielen mukaan sekä ulkomaan kansalaisten määrä ja maa-pinta-ala alueittain 1980 - 2012 », Väestökeskus (consulté le )
  6. (fi) « Kuntavaalit 2021 / », sur tulospalvelu.vaalit.fi, Oikeusministeriö, (consulté le )