Ijūin Gorō

militaire japonais

Le baron Ijūin Gorō (伊集院 五郎?) ( - ) est un maréchal de la marine impériale japonaise.

Ijūin Gorō
伊集院 五郎
Ijūin Gorō

Naissance
Drapeau du Japon Domaine de Satsuma
Décès (à 68 ans)
Drapeau du Japon Tokyo
Origine Japonais
Allégeance Drapeau de l'Empire du Japon Empire du Japon
Grade Maréchal
Années de service 18711917
Commandement Drapeau de l'armée impériale japonaise Marine impériale japonaise
Conflits Guerre de Boshin
Expédition de Taïwan de 1874
Rébellion de Satsuma
Première guerre sino-japonaise
Guerre russo-japonaise
Distinctions Ordre du Milan d'or (1re classe)Grand officier de la Légion d'honneur,Knight commander de l'ordre du Bain

BiographieModifier

Fils d'un samouraï du domaine de Satsuma (actuelle préfecture de Kagoshima), Ijūin combat comme soldat à pied et samouraï durant la guerre de Boshin contre le shogunat Tokugawa.

Après la restauration de Meiji et l'établissement du nouveau gouvernement de Meiji, Ijūin se rend à Tokyo et entre dans la 4e promotion de l'académie navale impériale du Japon en 1871. Il sert comme cadet sur les vaisseaux de la nouvelle marine impériale japonaise et participe à l'expédition de Taïwan de 1874, à l'incident de Ganghwa en Corée en 1875, et à la répression de la rébellion de Satsuma en 1877.

Envoyé étudier en Angleterre en 1877, Ijūin entre au Royal Naval College (en) et est nommé sous-lieutenant le . Promu lieutenant le , il retourne travailler à l'État-major de la marine impériale japonaise de 1886 à 1899. Il est promu capitaine de corvette le et reçoit une double promotion de capitaine le . Durant la première guerre sino-japonaise, il sert comme officier d'État-major de la marine. Il devient un proche confident de l'amiral en chef Yamamoto Gonnohyōe, et est un important stratège et spécialiste de la technologie navale.

Promu contre-amiral le , Ijūin est un fervent partisan de meilleures relations entre le Japon et le Royaume-Uni, et travaille à développer l'alliance anglo-japonaise de 1902. Il est promu vice-amiral le . Comme ingénieur, il développe également la « fusée Ijūin » utilisant la nouvelle poudre Shimosa, qui est utilisée dans les obus de l'artillerie navale durant la guerre russo-japonaise de 1904-05.

Ijūin devient vice-chef de l'État-major de la marine durant la guerre russo-japonaise, puis assume le poste de commandant-en-chef de la 2e flotte, de la 1re flotte, de la flotte combinée, et est chef de l'État-major de la marine impériale japonaise de 1909 à 1914.

En tant que commandant de la flotte combinée, Ijūin acquiert la réputation d'être fanatique de l'entraînement, et les marins créent une chanson populaire sur cela, Lundi-Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi-Vendredi (月月火水木金金, Getsu Getsu Ka Sui Moku Kin Kin?).

Ijūin reçoit le titre de baron (danshaku) en 1907 selon le système de noblesse kazoku, devient amiral le puis maréchal le , bien qu'il n'ait jamais commandé de navire.

Sa tombe se trouve au cimetière d'Aoyama à Tokyo. Son fils, l'amiral Matsuji Ijūin, est également officier naval et périt durant la Seconde Guerre mondiale à la bataille de Saipan en 1944.

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • Trevor N Dupuy, Encyclopedia of Military Biography, I B Tauris & Co Ltd, (ISBN 1-85043-569-3)
  • (en) J.E. Hoare, Britain and Japan : Biographical Portraits, Vol. III, California, USA, RoutledgeCurzon, , 397 p. (ISBN 1-873410-89-1)
  • (en) J. Charles Schencking, Making Waves : Politics, Propaganda, And The Emergence Of The Imperial Japanese Navy, 1868-1922, California, USA, Stanford University Press, , 283 p. (ISBN 0-8047-4977-9)
  • Denis and Peggy Warner,, The Tide at Sunrise : A History of the Russo-Japanese War', 1904-1905, New York,

Liens externesModifier