Ouvrir le menu principal

INS Khukri (1958)

frégate de la marine indienne

INS Khukri
Photo de l'INS Khukri
INS Khukri (F149)
Type Frégate
Classe Classe Blackwood (en)
Histoire
A servi dans Naval Ensign of India.svg Marine indienne
Chantier naval J. Samuel White, Cowes
Quille posée 29 décembre 1955
Lancement 20 novembre 1956
Commission 16 juillet 1958
Statut Coulé par une torpille du sous-marin pakistanais Hangor, le 9 décembre 1971
Équipage
Commandant Mahendra Nath Mulla (en)
Équipage 150
Caractéristiques techniques
Longueur 91 m
Maître-bau 10 m
Tirant d'eau 4,7 m
Déplacement 1 180 m
À pleine charge 1 200 m
Propulsion Machinerie Y-100 ; 2 chaudières Babcock & Wilcox, turbines à vapeur sur un arbre d'hélice
Puissance 11 MW
Vitesse 27,8 nd en pointe
24,5 nd en allure
Caractéristiques militaires
Armement 3 canons Bofors 40 mm Mark 7
2 mortiers Limbo
Électronique Radar Type 974 (navigation)
Sonar Type 174 (recherche)
Sonar Type 162 (identification)
Sonar Type 170 (ciblage)
Rayon d'action 9 630 km à 12 nd
Localisation
Coordonnées 20° 16′ 38″ nord, 70° 59′ 37″ est

Géolocalisation sur la carte : Inde

(Voir situation sur carte : Inde)
INS Khukri
INS Khukri

L'INS Khukri était une frégate de la marine indienne d'un déplacement de 1 500 tonnes et 94 mètres de long de Type 14 (appelée aussi Classe Blackwood (en)) construite au Royaume-Uni à la fin des années 1950, spécialisée dans la lutte anti-sous-marine. Elle fut coulée le à 20 h 0, pendant la troisième guerre indo-pakistanaise, par le sous-marin moderne Hangor (requin), de fabrication française (classe Daphné), de la marine pakistanaise, au large des côtes de Diu, Gujarat (Inde).

Cette frégate est, avec le croiseur ARA General Belgrano, coulé par les Britanniques pendant la guerre des Malouines (1982), le seul navire victime d'un sous-marin depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale[1],[2].

Sommaire

L'affrontementModifier

Peu après le déclenchement des hostilités le , les services de radio détection de la marine indienne repèrent un sous-marin croisant à une cinquantaine de kilomètres au sud-ouest du port de Diu.

L'escadre 14 de la flotte de l'ouest, composée des navires de classe identique Khukri, Kirpan et Kuthar, est dépêchée sur place avec pour mission de trouver le sous-marin et de le détruire. La question s'est posée par la suite de savoir pourquoi une telle tâche avait été confiée à ces bâtiments anciens, dotés de sonars dont la portée est inférieure de moitié par rapport à celle des sonars équipant les sous-marins modernes tel le Hangor, ce que n'ignorait pas l'état-major indien.

Le Khukri est le moins rapide des navires indiens ; en effet il teste une version améliorée de son sonar 170/174, qui exige une vitesse lente pour être utilisé de manière optimale. Cette circonstance va sceller son destin.

Le 9 décembre au soir, le sous-marin détecte l'escadre ennemie. Il lance deux torpilles : la première rate le Kirpan à 19 h 57, la seconde frappe le Khukri qui coule en deux minutes, selon le rapport du capitaine Ahmed Tasnim, le commandant du Hangor.

Les pertesModifier

18 officiers et 176 marins périssent lors du naufrage. Le capitaine du Khukri, Mahendra Nath Mulla, choisit de disparaître avec son bâtiment ; la Maha Vir Chakra (en), médaille militaire indienne prestigieuse, lui est décernée à titre posthume.

Un mémorial en l'honneur des victimes du Khukri a été érigé à Diu.

BibliographieModifier

RéférencesModifier

Liens externesModifier