Ouvrir le menu principal

Hydroperoxyde de cumène

composé chimique

Hydroperoxyde de cumène
Image illustrative de l’article Hydroperoxyde de cumène
Structure de l'hydroperoxyde de cumène
Identification
Nom UICPA 2-hydroperoxypropan-2-ylbenzène
No CAS 80-15-9
No ECHA 100.001.141
No CE 201-254-7
PubChem 6629
SMILES
InChI
Apparence liquide incolore teinté de jaune à l'odeur aromatique
Propriétés chimiques
Formule brute C9H12O2  [Isomères]
Masse molaire[1] 152,1904 ± 0,0086 g/mol
C 71,03 %, H 7,95 %, O 21,03 %,
Propriétés physiques
fusion −30 °C[2]
ébullition 100 à 101 °C[2]
Solubilité 13 g·l-1[2] à 20 °C
Masse volumique 1,01 g·cm-3[2] à 20 °C
Point d’éclair 79 °C[2]
Précautions
SGH[2]
SGH02 : InflammableSGH05 : CorrosifSGH06 : ToxiqueSGH08 : Sensibilisant, mutagène, cancérogène, reprotoxiqueSGH09 : Danger pour le milieu aquatique
Danger
H242, H302, H311, H314, H330, H373, H411, P320, P361, P303+P361+P353, P305+P351+P338, P405, P410, P501,
Transport[2]
539
   3109   

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L'hydroperoxyde de cumène est un composé chimique de formule C6H5C(CH3)2OOH. Il se présente sous la forme d'un liquide incolore, parfois teinté de jaune, à l'odeur aromatique. C'est un intermédiaire du procédé au cumène de conversion du benzène C6H6 et du propylène CH3–CH=CH2 en phénol C6H5OH et acétone CH3COCH3. Il est très souvent utilisé comme oxydant. L'α-méthylstyrène C6H5C(CH3)=CH2, l'acétophénone C6H5COCH3 et l'alcool de cumyle C6H5C(CH3)2OH sont les produits de décomposition de l'hydroperoxyde de cumène.

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a b c d e f g et h Entrée « alpha,alpha-Dimethylbenzyl hydroperoxide » dans la base de données de produits chimiques GESTIS de la IFA (organisme allemand responsable de la sécurité et de la santé au travail) (allemand, anglais), accès le 28 février 2013 (JavaScript nécessaire)
  3. Fiche Sigma-Aldrich du composé Hydroperoxyde de cumène, consultée le 28 février 2013.