Hutchinsonite

minéral

Hutchinsonite
Catégorie II : sulfures et sulfosels[1]
Image illustrative de l’article Hutchinsonite
Hutchinsonite et quartz - Quiruvilca - Pérou (xx7 mm)
Général
Classe de Strunz
Classe de Dana
Formule chimique (PbTl)2As5S9
Identification
Masse formulaire 1074,79 uma
Couleur Rouge sombre à noir
Classe cristalline et groupe d'espace Dipyramidal -
P bca
Système cristallin Orthorhombique
Réseau de Bravais Primitif P
Clivage bon sur {100}
Cassure conchoïdale
Habitus Aciculaire à prismatique
Échelle de Mohs 1,5-2
Trait rouge
Éclat Sub métallique
Propriétés optiques
Indice de réfraction nα = 3.078 nβ = 3.176 nγ = 3.188
Biréfringence Biaxial (-) ; δ = 0,110
Fluorescence ultraviolet aucune
Transparence transparent à opaque
Propriétés chimiques
Densité 4,6
Propriétés physiques
Magnétisme aucun
Radioactivité aucune

Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

L'hutchinsonite est une espèce minérale, sulfosel d'arsenic, de plomb et de thallium de formule (PbTl)2As5S9, avec des traces d’argent et d’étain.

Historique de la description et appellationsModifier

Inventeur et étymologieModifier

Décrit par le minéralogiste Solly en 1904 et dédié à Arthur Hutchinson'(1866-1937), professeur de minéralogie, à l'Université de Cambridge, Angleterre[2].

TopotypeModifier

Carrière de Lengenbach, Binntal, Valais, Suisse[3]

Caractéristiques physico-chimiquesModifier

 
Échantillon présentant les deux habitus de l'hutchinsonite : des cristaux prismatiques aciculaires individualisés et d'autres plus courts disposés en agrégats fibreux à disposition radiée

CristallographieModifier

  • Paramètres de la maille conventionnelle : a = 10,78, b = 35,28, c = 8,14, Z = 8 ; V = 3095,79
  • Densité calculée = 4,61

Gîtes et gisementsModifier

Gîtologie et minéraux associésModifier

La hutchinsonite se trouve dans des veines hydrothermales.

Gisements producteurs de spécimens remarquablesModifier

  • Suisse
Carrière de Lengenbach, Binntal, Valais[4]
  • Pérou
Mine de Quiruvilca, District de Quiruvilca, Province de Santiago de Chuco[5]

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  2. Solly (1904), Cambridge Philosophical Society, Proceedings: 12: 277
  3. Guisca (1930) Schweiz. min. Mitt.: 10: 152
  4. Graeser, S., Cannon, R., Drechsler, E., Raber, T. and Roth, P., Eds. (2008): Faszination Lengenbach. Abbau – Forschung – Mineralien 1958-2008. Chr. Weise Verlag, Munich, 192 pp.
  5. Hyrsl & Rosales (2003) Mineralogical Record, 34, 241-254.; Hyrsl & Rosales (2003) Mineralogical Record, 34, 241-254.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier