Hugues (maire du palais)

maire du palais d'Austrasie

Hugues ou Chuc est un aristocrate d'Austrasie, qui devient maire du Palais d'Austrasie de 616 à après 618.

BiographieModifier

Son origine est inconnue, le prénom d'Hugues étant inconnu au sein de la noblesse franque[1],[2].

Il est cité dans le testament de Saint Bertrand du Mans, que ce dernier rédige le [3], et dans lequel l'évêque indique que peu avant, les biens d'une certaine Aureliana, femme de Dynamus, évêque d'Avignon (604-625), avaient été partagés par le roi Clotaire II entre les maires du palais Gonland et Hugues[4].

Hugues est également mentionné dans la chronique de Frédégaire :

« La trente-quatrième année du règne de Clotaire [617], le roi Agon envoya vers ce prince trois nobles députés lombards, Agiulf, Pompège et Gauton, pour le prier de remettre à sa nation les douze mille sous d’or qu’elle payait tous les ans aux Francs ; et avec adresse ces députés donnèrent secrètement trois mille sous d’or, dont mille à Warnachaire, mille à Gondeland, et mille à Chuc ; ils offrirent en même temps à Clotaire trente-six mille sous d’or. Le roi remit le tribut aux Lombards, et s’unit avec eux par serment d’une amitié éternelle. »

— Frédégaire, chronique

DescendanceModifier

Aucun document ne lui mentionne de postérité, mais plusieurs aristocrates ultérieurs portent le prénom de Hugues ou des dérivés de Hugues, et sont considérés comme des descendants.

Parmi eux, il y a le sénéchal Hugobert. La difficulté est qu'Hugobert est un neustrien tandis qu'Hugues est un austrasien, mais Christian Settipani remarque qu'Hugobert a une fille du nom de Ragentrude, mère d'Hugobert, duc de Bavière et suppose que le sénéchal pourrait être fils de Waldebert, comte en Thérouanne et de Ragentrude, qu'il identifie à la maîtresse de Dagobert Ier, laquelle pourrait être petite-fille du maire de palais[5].

Une autre famille du début du VIIIe siècle comprend plusieurs porteur du prénom Hugues, les Étichonides, et Christian Settipani suppose que Bereswinde, épouse d'Etichon-Adalric, duc d'Alsace, est également issue du maire du palais[6].

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Hugues
maire du palais
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
N
 
 
 
 
 
 
 
 
 
N
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Saint Léger
évêque d'Autun
(† 677)
 
(Adèle)
 
(Albéric)
 
Dagobert Ier
roi des Francs
(† 639)
 
Ragnétrude
 <= ? => 
Ragentrude
 
Waldebert
cte Thérouane
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Etichon-Adalric
duc d'Alsace
(ca.635 † 690)
 
Bereswinde
 
 
 
Chimnechilde
 
Sigebert III
roi d'Austrasie
(630 † 656)
 
 
 
Hugobert
sénéchal
(ca.640 † 693/7)
 
Plectrude
 
Caribert
cte en Moselle
(696)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Adèle
abbesse de Pfalzel
ép. Odon
 
Ragentrude
ép.Théodebert
duc de Bavière
 
Plectrude
ép.Pépin
de Herstal
 
N
ép.Bertrade
 
Hubert
évêque de Liège
(ca.657 † 727)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Haicho
 
Hugues
 
Adalbert
duc d'Alsace
 
Gerlinde
 
Hugobert
duc de Bavière
 
 
 
 
 
Caribert
comte de Laon
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Hugues
 
Alberic
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Hugbert
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Notes et référencesModifier

  1. Settipani 1989, p. 76
  2. Settipani 2014, p. 179
  3. Nominis : « Saint Bertrand » (consulté le ).
  4. Settipani 2014, p. 180
  5. Settipani 2014, p. 157-8
  6. Settipani 1989, p. 55-56

BibliographieModifier