Honoré-Gabriel de Miollis

administrateur et homme politique français

Le baron Honoré-Gabriel-Henri de Miollis (né le à Aix-en-Provence - mort le à Paris), est un administrateur sous la Révolution française et le Directoire puis un préfet sous le Ier Empire.

Honoré-Gabriel de Miollis
Image dans Infobox.
Portrait du baron de Miollis.
Fonction
Préfet du Finistère
-
Titre de noblesse
Baron
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Famille
Fratrie
Autres informations
Membre de

BiographieModifier

D'une famille anoblie en 1770, il est le fils de Joseph-Laurent de Miollis, (1715-1792), lieutenant-général civil et criminel en la sénéchaussée d'Aix, conseiller au Parlement, et de Marie-Thérèse-Delphine Boyer de Fonscolombe (fille d'Honoré Boyer de Fonscolombe (en)). Il est le frère de Mgr Bienvenu de Miollis et des généraux Sextius Alexandre François de Miollis et Balthazar de Miollis[1].

Docteur en droit à vingt-et-un ans, avocat en 1779, se livre à la défense gratuite des pauvres. Il est nommé juge-garde des monnaies en 1788 et commissaire du roi près le tribunal criminel des Bouches-du-Rhône de 1791 à 1792.

Commissaire près le tribunal civil et criminel de Vaucluse en 1796, commissaire central dans le département des Bouches-du-Rhône en 1797, commissaire du directoire exécutif près l'administration centrale des Bouches-du-Rhône, avant le 26 frimaire an V, il est révoqué et remplacé le 26 vendémiaire an VI.

Il est préfet du Finistère le au .

Il est créé baron héréditaire par lettres patentes du

Il était membre de la Société des antiquaires de France.

RéférencesModifier

  1. Albert Reverend, Armorial du premier empire: titres, majorats et armoiries concédés par Napoléon Ier, Volume 3, 1893
  • Esquisse biographique de M. Gabriel Honoré de Miollis, 1758-1830, préfet du Finistère sous le premier Empire, 1912
  • Yves Le Gallo, Clergé, religion et société en Basse-Bretagne de la fin de l'Ancien Régime jusqu'en 1840
  • Mémoires de la Société nationale des antiquaires de France, 1834