Ouvrir le menu principal

L'Histoire ancienne de l'Afrique du Nord est l'œuvre majeure, quoique inachevée, de l'historien français Stéphane Gsell. Conçue primitivement pour se terminer au moment des invasions vandales, l'œuvre commence à la Préhistoire et s'achève au tome VIII en l'an 40 apr. J.-C..

Structure de l'œuvreModifier

  • Tome I : Les conditions du développement historique - Les temps primitifs, 1913 ;
  • Tome II : L'État carthaginois, 1918 ;
  • Tome III : Histoire militaire de Carthage, 1918 ;
  • Tome IV : La civilisation carthaginoise, 1920 ;
  • Tome V : Les royaumes indigènes : Organisation sociale, politique et économique, 1927 ;
  • Tome VI : Les royaumes indigènes : Vie matérielle, intellectuelle et morale, 1927 ;
  • Tome VII : La République romaine et les rois indigènes, 1928 ;
  • Tome VIII : Jules César et l'Afrique - La fin des royaumes indigènes, 1928.

PérennitéModifier

Stéphane Gsell est le premier à avoir traité des relations de Carthage et des royaumes numide et de Maurétanie. En outre, il n'a pas eu tendance à transposer histoire antique et histoire contemporaine, ce qui était très courant à son époque marquée par le colonialisme.

Même si certains de ses développements sont caducs du fait des découvertes archéologiques ou épigraphiques, comme en témoigne son interprétation de la muraille numide de Dougga désormais considérée comme tardive, l'étendue de son érudition en fait une base encore nécessaire pour tout travail portant sur l'Afrique antique.

Lien externeModifier