HiPay Group SA
logo de HiPay

Création 16 mars 2015
Forme juridique Société anonyme
Action Euronext : HIPAY
Slogan Intelligent Payments
Direction Grégoire Bourdin, Directeur général

Benjamin Jayet, Président et Administrateur

Actionnaires BJ Invest SAS (29,8 %)

Eximium SAS (29,2 %)

Activité Plateforme de paiement
Produits Paiement en ligne et paiement en point de vente
Effectif 201
Site web www.hipay.com

HiPay Group est un holding contrôlant la société HIPAY prestataire de services de paiement français indépendant. Il est agréé en tant qu'établissement de paiement auprès de l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution[1]. Il est coté à la bourse de Paris.

HistoireModifier

Ancienne filiale de HiMedia Group, HiPay Group SA a obtenu en le visa de l’Autorité des marchés financiers (AMF) pour son introduction en bourse sur le compartiment C d’Euronext Paris[2].

En 2015, une progression de 12% du chiffre d'affaires par rapport à l'année précédente est annoncée[3][source insuffisante] malgré un résultat net en perte de 2,8 millions d'euros[4].

En 2016, l'activité commerciale est lancée en Italie[5]. En parallèle, Benjamin Jayet au travers de sa holding BJ Invest devient l’actionnaire majoritaire de la holding et détient désormais 29,83 % du capital[6].Benjamin Jayet devient le nouveau Président et Administrateur, Grégoire Bourdin est le nouveau Directeur général du groupe[7]. Le chiffre d'affaires de l'année écoulée est de 30,7 millions d’euros selon les informations de l'entreprise[8][source insuffisante].

En 2017, HiPay cède ses activités de paiement sur facture opérateur à Gibmedia et devient à cette occasion un pure player du paiement digital[9]. La même année, l’entreprise commercialise son module de lutte contre la fraude basé sur l’intelligence artificielle[10].

En 2018, une offre omnicanale - internet et magasin - est lancée[11].

En 2020, KPMG et Mazars refusent de certifier les comptes du groupe pour l'année précédente en raison de « l'insuffisance des procédures de contrôle interne concernant l'enregistrement du chiffre d'affaires »[12].

ActivitéModifier

HiPay est un prestataire de services de paiement qui accompagne des distributeurs et marques dans leur stratégie de paiement[réf. nécessaire]. Des partenariats sont tissés avec différentes enseignes dont Promod[13], Videdressing[14] ou encore le groupe SMCP[15].

Notes et référencesModifier

  1. « Fiche agent financier - REGAFI - Registre des agents financiers », sur www.regafi.fr (consulté le )
  2. Zone Bourse, « Hi Media : HIPAY GROUP OBTIENT LE VISA DE L'AUTORITE DES MARCHES FINANCIERS (AMF) SUR SON PROSPECTUS EN VUE DE SA MISE EN BOURSE », sur www.zonebourse.com (consulté le )
  3. « HiPay Group - Un chiffre d'affaires de 26 millions d'euros en 2015 tiré par la monétique », Boursorama,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. Cercle Finance, « Bourse en ligne : Information boursiere, Economie, Finance, Bourse de paris - Cerclefinance », sur www.cerclefinance.com (consulté le ).
  5. « Fintech : HiPay se lance en Italie », Classe Export,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. « BJ Invest prend le pouvoir chez HIPAY, Cyril Zimmermann se renforce chez HIMEDIA », sur Capital.fr, Prisma Media (consulté le ).
  7. « HiPay se recentre sur son activité monétique », sur Les Echos, (consulté le )
  8. « Sociétés - HIPAY : forte croissance de l'activité en 2016 », Capital,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  9. « HIPAY va céder Micropaiement HiPay Mobile à Gibmedia », sur Capital.fr, (consulté le )
  10. « #EC1to1: HiPay, le machine learning au service de la lutte contre la fraude en ligne », sur https://www.ecommercemag.fr/ (consulté le )
  11. « HiPay poursuit sa progression », sur https://www.ecommercemag.fr/ (consulté le )
  12. « Paiements en ligne : zone de turbulences pour le français HiPay », sur La Tribune, (consulté le )
  13. « Promod choisit HiPay », sur lsa-conso.fr, (consulté le )
  14. Florian Debes, « Vide-dressing cible les micro-moments des acheteurs », sur Les Echos Executives, (consulté le )
  15. « Le paiement en ligne HiPay s'intègre à Cloud Commerce de Salesforce », sur LeMondeInformatique, (consulté le )

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier