Hester Thrale

Hester Thrale ou Hester Lynch Piozzi, née le [4] 1741 et morte le , est une femme de lettres britannique d'origine galloise.

Hester Thrale
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Tremeirchion (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Père
John Salusbury (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Hester Maria Cotton (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Henry Thrale (depuis )
Gabriel Piozzi (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Hester Maria Elphinstone (en)
Penelope Thrale (d)
Sophia Thrale (d)
Ralph Thrale (d)
Frances Anna Thrale (d)
Cecelia Margaretta Thrale (d)
Susannah Arabella Thrale (d)
Anna Maria Thrale (d)
Elizabeth Thrale (d)
Frances Thrale (d)
Henry Salusbury Thrale (d)
Hester Sophia Thrale (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Archives conservées par
Hester Thrale et sa fille Hester, par Joshua Reynolds (v. 1777), galerie d'art Beaverbrook.

BiographieModifier

Hester Lynch Salusbury, nommée Hester Thrale après son premier mariage, puis Hester Lynch Piozzi à la suite de son second mariage, est l'auteur de journaux intimes, de chroniques et de recueils de souvenirs. Ces témoignages, ainsi que sa correspondance, sont une source d'information sur les écrivains et les artistes qui fréquentaient son salon littéraire, au premier rang desquels Samuel Johnson, Sir Joshua Reynolds, Oliver Goldsmith, David Garrick, Fanny Burney, Thomas Percy et Giuseppe Baretti.

Ses rapports avec Samuel Johnson ont inspiré à la romancière Beryl Bainbridge un livre intitulé Selon Queeney, Queeney étant le surnom de la fille aînée de Hester Thrale.

PublicationsModifier

  • (en) Anecdotes of the Late Samuel Johnson, 1786
  • (en) Thraliana, éd. Katherine C. Balderston, 1942
  • (fr) Souvenirs et anecdotes sur Samuel Johnson (extraits des Thraliana), Anatolia/Le Rocher, 2005

RéférencesModifier

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier