Hervé Jamar

politicien belge

Hervé Jamar
Illustration.
Fonctions
Gouverneur de la province de Liège
En fonction depuis le
(4 ans, 7 mois et 26 jours)
Prédécesseur Michel Foret
Ministre fédéral du Budget, chargé de la Loterie nationale

(11 mois et 10 jours)
Monarque Philippe
Premier ministre Charles Michel
Gouvernement Michel I
Prédécesseur Olivier Chastel (Budget)
Successeur Sophie Wilmès
Ministre fédéral à la Modernisation des finances et à la Lutte contre la fraude fiscale[1]

(4 ans, 5 mois et 9 jours)
Monarque Albert II
Premier ministre Guy Verhofstadt
Gouvernement Verhofstadt II
Successeur Carl Devlies
Biographie
Date de naissance (55 ans)
Lieu de naissance Huy (Belgique)
Nationalité Belge
Parti politique MR
Profession Avocat
Résidence Hannut

Hervé Jamar
Membre du gouvernement fédéral belge

Hervé E.L. Jamar est un homme politique belge né à Huy le , membre du Mouvement réformateur. Il devient bourgmestre en titre de Hannut en 1995, poste qu'il devait abandonner le pour devenir gouverneur de la Province de Liège[2]. Il devient grand-officier de l'ordre de Léopold le .

Il a grandi dans la ville de Hannut. Après des humanités à l'Athénée Royal de Hannut, Hervé Jamar a poursuivi des études de droit à l'Université de Liège avec pour objectif de devenir avocat.

Parcours politiqueModifier

Tout d'abord été actif au sein de la section locale des Jeunesses pour les Réformes et la Liberté de Hannut, Hervé Jamar s’investira au sein de la Fédération des Étudiants Libéraux Unis lors de ses études à l'Université de Liège.

Conseiller communal à Hannut dès 1989, il devient Bourgmestre de Hannut en 1995, le plus jeune de Belgique en son temps. En 1999, il devient député wallon et il préside la Commission agriculture en 2000. Il siègera également dans le parlement de la fédération Wallonie-Bruxelles et il sera nommé Président de la Commission « Prévention et Sécurité ».

En 2000, puis en 2006, Hervé Jamar est réélu bourgmestre de Hannut (il est alors Bourgmestre en titre de Hannut empêché par sa mission au gouvernement fédéral). En 2003, Hervé Jamar exerce les fonctions de Secrétaire d'État chargé de la Modernisation des Finances et de la lutte contre la fraude fiscale, adjoint au Ministre des Finances, Didier Reynders avant de devenir Ministre en . En , Hervé Jamar est élu député wallon et communautaire (empêché par sa mission au gouvernement fédéral).

En , il n'est pas retenu par son parti pour figurer dans la nouvelle équipe gouvernementale. Il reprend ses fonctions de bourgmestre et de député wallon et communautaire. À partir de 2009, Hervé Jamar préside la Commission de l'énergie, du logement, de la fonction publique et de la recherche scientifique au Parlement Wallon.

Aux élections régionales et fédérales du , il choisit de se présenter à la Région wallonne et est tête de liste MR dans la circonscription de Huy-Waremme. Il est élu député wallon avec plus de 15 000 voix[3]. Il est finalement nommé au niveau fédéral comme Ministre du Budget, chargé de la Loterie nationale dans le gouvernement Michel jusqu'en , où il démissionne de son mandat au profit de Sophie Wilmès pour devenir gouverneur de la province de Liège[4].

Notes et référencesModifier

  1. Secrétaire d'État jusqu'au .
  2. « Hervé Jamar à nouveau député-bourgmestre avant de devenir gouverneur », sur Le Soir, (consulté le 23 septembre 2015)
  3. Résultats des élections pour la Région wallonne. Sur le site du Soir
  4. « Remaniement ministériel au fédéral : Sophie Wilmès remplace Hervé Jamar », sur RTBF.be, (consulté le 23 septembre 2015)

Voir aussiModifier

Liens externesModifier