Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sauvagnac (homonymie).

Henri Sauvagnac
Surnom Toto
Naissance 9 janvier 1905
Grenoble
Décès Mai 1982 (à 77 ans)
Anglet
Origine Drapeau France Française
Allégeance Drapeau France Armée française
Arme Troupe aéroportée
Grade Général de division
Années de service 1925-1963
Commandement 1er RCP - DBMP - 25e DP
Conflits Seconde Guerre mondiale
Guerre d'Indochine
Distinctions Grand officier de la Légion d'honneur

Henri Sauvagnac est un général de division de l'armée de terre française, pionnier du parachutisme militaire en France. Le , il reçoit le premier brevet de parachutisme militaire[1].

Origines familialesModifier

Carrière militaireModifier

Élève de Saint-Cyr, il fait partie de la promotion du Rif (1924-1926).

Seconde Guerre mondialeModifier

Le , il bas le record de chute libre avec une durée de 74 secondes. De 1937 à 1940, le capitaine Henri Sauvagnac commande la compagnie du 601e groupe d'infanterie de l’air (CIA 2/601 du 601e GIA) basé à Reims, puis de 1941 à 1943 la compagnie d'infanterie de l'air no 1 à Oued-Smar (CIA no 1) et enfin, en 1943, le bataillon de chasseurs parachutistes no 1 (le BCP no 1 issu de la CIA no 1).

Quand le 1er mai 1943, le BCP no 1 devient le 1er RCP, le commandement de la nouvelle unité revient au colonel Hartemann puis est confié momentanément au chef de bataillon Sauvagnac (1943) et à nouveau de 1945 à 1947.

Il participe à la libération de l'Europe et combat en Italie et en France au sein du 3e RTA

Guerre d'IndochineModifier

Lorsque la demi-brigade de marche parachutiste (DBMP[2]) est créée en décembre 1946 à partir d'effectifs de la 25e DAP, le lieutenant colonel Sauvagnac quitte son commandement et prend celui de la nouvelle unité constituée pour combattre en Indochine.

Volontaire pour un second séjour en Indochine française, il prend le commandement des l'ensemble des troupes aéroportées (TAPI).

Guerre d'AlgérieModifier

De 1956 à 1958 il commande la 25e division parachutiste.

DistinctionsModifier

Grand officier de la Légion d'honneur, cité douze fois au feu.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. In revue Debout les Paras n° 218, page 12
  2. La DBMP est constituée des 1er et 3e bataillons du 1er RCP et du 1er bataillon parachutistes de choc (1er BPC)

Sources et bibliographiesModifier

  • Georges Fleury, Le 1er régiment de chasseurs parachutistes, Lavauzelle, Tome I (1982), Tome II (1984) et III (1985), (ISBN 978-2-7025-0021-7), (ISBN 978-2-7025-0046-0), (ISBN 978-2-7025-0099-6).
  • Pierre Montagnon, Henri Sauvagnac, brevet para n° 1, revue Debout les Paras n° 218 - octobre, novembre décembre 2011.
  • Jean-Pierre Pissardy, Paras d'Indochine - 1944-1954, éditions SPL, 1982.
  • Jean Yves Alquier, Nous avons pacifié Tazalt. Journal de marche d'un officier parachutiste rappelé en Algérie (avec une lettre-préf. du général Sauvagnac). Paris, Laffont, 1957
  • Combat et opération n°1 page 48-49