Henri Moser

voyageur et diplomate suisse

Henri Moser (en allemand : Georg Heinrich Moser-Charlottenfels), né le à Saint-Pétersbourg et mort le à Vevey[1], est un diplomate, orientaliste, explorateur, collectionneur d'art et écrivain suisse.

Henri Moser
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Père
Johann Heinrich Moser (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Mentona Moser (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Fanny Moser (demi-sœur paternelle)
Mentona Moser (en) (demi-sœur paternelle)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinction

BiographieModifier

Fils de l'industriel Heinrich Moser (de), Henri Moser effectue à partir de 1868 plusieurs longs séjours en Asie centrale où il accumulera des objets d'art et des armes provenant de cette région. En 1876, il organise à Schaffhouse la première exposition de sa collection, qu'il présentera ensuite dans plusieurs villes de Suisse et du reste de l'Europe, dont Stuttgart (1888) et Paris (1891 et 1893). En 1890, Henri Moser entame une carrière de diplomate pour le compte de l'Autriche-Hongrie et représentera les provinces de Bosnie et d'Herzégovine[2] à Paris de 1892 à 1904[3]. En 1914, il fait don de sa collection orientale au Musée historique de Berne ; la même année, il est nommé Docteur honoris causa de l'université de Berne et citoyen d'honneur de la ville de Berne.

Il est l'auteur de deux récits de voyages : À travers l'Asie Centrale (1885), et L'Orient inédit : à travers la Bosnie et l'Herzégovine (1895).

Publications sélectivesModifier

  • À travers l'Asie Centrale : la steppe kirghize, le Turkestan russe, Boukhara, Khiva, le pays des Turcomans et la Perse, impressions de voyage, E. Plon, Nourrit & Cie, Paris, 1885.
  • L'irrigation en Asie centrale : étude géographique et économique, Société d'éditions scientifiques, Paris, 1894.
  • L'Orient inédit : à travers la Bosnie et l'Herzégovine, Compagnie Internationale des Wagons-Lits (et des Grands Express Européens), Paris, 1895.
  • La Bosnie-Herzégovine au seuil du XXe siècle, E. Curzon & Company, 1895.

BibliographieModifier

  • Leo Schelbert, Historical Dictionary of Switzerland, Rowman & Littlefield, 2014. (ISBN 1442233524)
  • Rudolf Zeller, Die orientalische Sammlung von Henri Moser auf Charlottenfels. Beschreibender Katalog der Waffensammlung, Komm. K. J. Wyss, Bern, 1915.

Notes et référencesModifier

  1. (de) « Henri Moser » sur le site du fotoCH.
  2. Svetlana Gorshenina, La route de Samarcande : l'Asie centrale dans l'objectif des voyageurs d'autrefois, Éditions Olizane, 2000, p. 215. (ISBN 2880862558)
  3. Leo Schelbert, Historical Dictionary of Switzerland, Rowman & Littlefield, 2014, p. 251.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :