Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Henri Meunier et Meunier.
Henri Meunier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
(46-47 ans)
Suresnes
Nationalité
Activités
auteur et illustrateur de livres jeunesse
Autres activités
scénariste de bande dessinée
Distinctions

Henri Meunier, né en 1972 à Suresnes[1], est un artiste français, illustrateur et auteur de littérature jeunesse.

Sommaire

BiographieModifier

Henri Meunier vit et travaille à Toulouse[2], après avoir vécu à Bordeaux[1]. Il étudie les arts plastiques à l'Université, puis travaille durant six ans comme travailleur social[1]. Il publie ses premiers ouvrages jeunesse en 2001, aux éditions du Rouergue : Méêêêtro, boulot.. qu'il écrit et illustre, et Le Paradis, qu'il écrit, sur des illustrations de Anouk Ricard.

Il a écrit et / ou illustré plusieurs dizaines d'ouvrages, et il est publié par de nombreux éditeurs jeunesse réputés, dont les éditions du Rouergue, les éditions Thierry Magnier, Grasset Jeunesse, Actes sud junior ou l'Atelier du poisson soluble.

Il est également scénariste de bande dessinée.

Il a partagé un atelier à Bordeaux avec les auteurs et / ou illustrateurs Régis Lejonc, Alfred, Olivier Latyk et Richard Guérineau[3].

Il collabore avec son collègue Régis Lejonc pour la réalisation de cinq ouvrages en quinze ans[4], et sont récompensés à plusieurs reprises : en 2003 par le Prix Octogone[5],[6] pour La môme aux oiseaux qu'il a écrit, sur des illustrations de Régis Lejonc ; en 2018, par le Prix Sorcières[7], dans la catégorie Carrément Sorcières - Fiction, pour l'album Cœur de bois qu'il a écrit, sur des illustrations de Régis Lejonc. Selon ce dernier : « Le sujet profond de ce livre est celui de la résilience : comment se construit-on après avoir subi des atrocités. Il ne s'agit surtout pas de pardon, et évidemment pas d'oubli[4]. » L'ouvrage est également « coup de cœur » 2017 du Centre national de la littérature pour la jeunesse (BnF), qui écrit dans son avis critique : « Dans un langage subtil à décoder, justement parce qu'ils se jouent des codes, les auteurs nous entraînent sur les terres de l'intime. L'illustration est puissante, sombre[8] ». Selon l'avis critique du site de référence Ricochet, « Malgré les maltraitances subies, [l'héroïne] a réussi à pardonner l'impardonnable et à construire sa vie. Un magnifique récit, à l'écriture soignée et aux illustrations hyperréalistes, sur la résilience, l'amour et le pardon[9]. »

Quelques œuvresModifier

Prix et distinctionsModifier

  • 2003 : Prix Octogone[5],[6] catégorie Album pour La môme aux oiseaux, texte de Henri Meunier, illustrations de Régis Lejonc
  • 2005 : Prix Octogone catégorie graphisme pour L'Autre fois, texte et illustration de Henri Meunier.
  • 2006 : Prix Écolire pour Au panier, texte de Henri Meunier et illustration de Nathalie Choux.
  • 2018 : Prix Sorcières[7] catégorie Carrément Sorcières - Fiction, pour Cœur de bois, texte de Henri Meunier, illustrations de Régis Lejonc.

Un de ses ouvrages fait partie de la « Bibliothèque idéale » du Centre national de la littérature pour la jeunesse (BnF)[10] : La Famille Ogre (2004), qu'il a écrit et illustré.

RéférencesModifier

AnnexesModifier