Ouvrir le menu principal

Hendrik Cornelis Dirk de Wit

biologiste et botaniste néerlandais
(Redirigé depuis Henk de Wit)
Hendrik Cornelis Dirk de Wit
Naissance
Purmerend (Pays-Bas)
Décès (à 89 ans)
Heelsum (Pays-Bas)
Domicile Afrique du Sud, Indes orientales néerlandaises, Pays-Bas
Nationalité néerlandaise
Domaines Systématique végétale
Institutions Université de Pretoria, Lands Plantentuin, université de Leyde, université d'agriculture de Wageningen
Diplôme université d'Amsterdam
A influencé Wim Crusio
Renommé pour études sur Cryptocoryne et Lagenandra

Hendrik Cornelis Dirk de Wit, souvent nommé Henk de Wit, né le à Purmerend aux Pays-Bas et mort le à Heelsum, est un botaniste néerlandais. Spécialisé en systématique végétale, il a notamment contribué à notre connaissance des genres Cryptocoryne et Lagenandra de la famille des Araceae[1],[2].

BiographieModifier

De Wit fait ses études de biologie de 1931 à 1937 à l'université d'Amsterdam[2]. En 1937, il part pour Pretoria en Afrique du Sud ou il travaille pour le ministère de l'Agriculture[3]. Il obtient son doctorat en 1941 avec un thèse sur le genre Setaria (famille Poaceae)[4]. La même année, il devient botaniste à la Lands Plantentuin à Buitenzorg sur l’île de Java[3]. Il rentre aux Pays-Bas en 1946, où il devient rédacteur pour la revue Flora Malesiana[3], puis enseignant à l'Université de Leyde[5] et à l'Université d'Agriculture de Wageningen[2]. Il fait valoir ses droits à la retraite en 1980[6] et c'est à partir de ce moment qu'il se consacre entièrement à l'histoire de la biologie. Il meurt le 16 mars 1999, à l'âge de 89 ans, à Heelsum, aux Pays-Bas.

Primitiae AfricanaeModifier

Les premiers résultats de chercheurs en botanique taxonomique africaine, préparés sous la supervision de de Wit, étaient publiés dans une série nommée Primitiae Africanae. Douze articles au total étaient publiés, dans des journaux différents[7].

Espèces éponymiquesModifier

Plusieurs espèces de plantes ont été nommées dans l'honneur de de Wit, comme Begonia bonus-henricus J.J. de Wilde[8], Crudia dewitii Kostermans[9], Cryptocoryne dewitii Jacobsen[10],[11],[12], Homalium dewitii Kostermans[13], Bauhinia dewitii K.Larsen & S.S.Larsen[14], Rinorea dewitii Achound.[15] et Lagenandra dewitii Crusio et de Graaf[16].

PublicationsModifier

  • Histoire du développement de la biologie, titre original : Ontwikkelingsgeschiedenis van de biologie, en 3 volumes, traduction et adaptation française : H. C. D. de Wit & A. Baudière, Lausanne : Presses polytechniques et universitaires romandes, vol.1 :1992, vol.2 : 1993 & vol.3 : 1994[17]
  • La vie racontée: une biographie de la biologie, traduction et adaptation française par A. Baudière, PPUR presses polytechniques, 1997, 336 p.

RéférencesModifier

  1. (en) J.J. Bos, « In Memoriam Professor Dr. H.C.D. de Wit (1909–1999) », Taxon, vol. 48, no 4,‎ , p. 847–848
  2. a b et c (en) J. Bogner et J. Bastmeijer, « In Memoriam - H.C.D. de Wit (1909–1999) », Aroideana, vol. 24,‎ , p. 3–5
  3. a b et c (en) G. Boelema, Liber Gratulatorius in Honorem H.C.D. de Wit, vol. 19, Wageningen, The Netherlands, H. Veenman & Zonen BV, coll. « Miscellaneous Papers Landbouwhogeschool », , 1–2 p., « Preface »
  4. (en) de Wit, H.C.D., « Contributions to the knowledge of the genus Setaria Beauv. in South Africa », Bulletin of Botanic Gardens, Buitenzorg, series III, vol. XVII,‎ , p. 87 pp
  5. (en) « In memoriam Hendrik Cornelis Dirk de Wit (1909 – 1999) » (consulté le 21 février 2009)
  6. (en) Liber Gratulatorius in Honorem H.C.D. de Wit, vol. 19, Wageningen, The Netherlands, H. Veenman & Zonen BV, coll. « Miscellaneous Papers Landbouwhogeschool », (OCLC 7215638)
  7. (en) W. Crusio, « A revision of Anubias Schott (Araceae). (Primitiae Africanae XII) », Mededelingen Landbouwhogeschool Wageningen, vol. 79, no 14,‎ , p. 1–48 (p. 47) (lire en ligne)
  8. (en) J.J.F.E. de Wilde et J.C. Arends, Liber Gratulatorius in Honorem H.C.D. de Wit, vol. 19, Wageningen, The Netherlands, H. Veenman & Zonen BV, coll. « Miscellaneous Papers Landbouwhogeschool », , 377–421 p., « Begonia section Squamibegonia Warb. A taxonomic revision »
  9. (en) « Crudia dewitii » (consulté le 21 février 2009)
  10. (en) Niels Jacobsen, « Cryptocoryne dewitii N. Jacobsen sp.nov. (Araceae) », Botaniska Notiser, vol. 130,‎ , p. 381–382
  11. (en) Jan D. Bastmeijer, « Cryptocoryne dewitii » (consulté le 21 février 2009)
  12. (en) Takashige Idei, « Der natürliche Standort von Cryptocoryne dewitii N. Jacobsen (Araceae) in Papua Neuguinea », Aqua Planta, vol. 35, no 1,‎ , p. 23–38 (lire en ligne)
  13. (en) A.J.G.H. Kostermans, Liber Gratulatorius in Honorem H.C.D. de Wit, vol. 19, Wageningen, The Netherlands, H. Veenman & Zonen BV, coll. « Miscellaneous Papers Landbouwhogeschool », , 205–230 p., « Notes on Ceylonese plants. I »
  14. (en) K. Larsen et S.S. Larsen, « Bauhinia dewitii, a new Bornean species », Gard. Bull. Singapore, vol. 31, no 1,‎ , p. 1–3 (lire en ligne [PDF])
  15. (en) Gaston Achoundong, « Two Further New Species of Rinorea (Violaceae) from Cameroon », Kew Bull., vol. 60, no 4,‎ , p. 581–586 (JSTOR 25070244)
  16. (en) W.E. Crusio et A. de Graaf, « Lagenandra dewitii Crusio et de Graaf (Araceae), eine neue Art aus Sri Lanka », Aqua Planta, vol. 11,‎ , p. 56–59
  17. L'on peut lire un compte-rendu dans la Revue d'histoire des sciences, 1997, vol.50, n°4 pp.512-513[1]

Liens externesModifier