Heinrich Ritter

philosophe allemand

Heinrich Ritter, né le à Zerbst et mort le à Göttingen, est un philosophe allemand. Il a professé la philosophie à Berlin, à Kiel et Gœttingue.

Il laissé des ouvrages estimés sur l’histoire de la philosophie : Histoire de la philosophie (1829-1853), qui a été en partie traduite en français (Histoire de la philosophie ancienne, traduite par M. Tissot, 4 vol. in-8, 1836 ; Histoire de la philosophie chrétienne, traduite par Trullars, 2 vol. in-8, 1843) ; Essai sur la philosophie allemande depuis Kant, 1853, etc.

ŒuvresModifier

En allemand :

  • Vorlesungen zur Einleitung in die Logik. bei T. Trautwein, Berlin. 1823.
  • Abriss der philosophischen Logik. 1824.
  • Geschichte der Philosophie. Hamburg 1829–1853.
  • Ueber das Verhältnis der Philosophie zum Leben. 1835
  • avec Ludwig Preller: Historia philosophiae Graeco-Romanae. 1838. 7. Auflage 1888.
  • Kleine philosophische Schriften. 1839–1840.
  • Versuch zur Verständigung über die neueste deutsche Philosophie seit Kant. 1853.
  • System der Logik und Metaphysik. 1856.
  • Die christliche Philosophie bis auf die neuesten Zeiten. 2 Bände. 1858–1859. Ein Supplement zur Geschichte der Philosophie.
  • Encyklopädie der philosophischen Wissenschaften. 1862–1864.
  • Ernest Renan, über die Naturwissenschaften und die Geschichte. 1865.
  • Über das Böse und seine Folgen. 1869.

SourceModifier

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Liens externesModifier