Have You Seen Your Mother, Baby, Standing in the Shadow?

chanson des Rolling Stones
Have You Seen Your Mother, Baby, Standing in the Shadow?

Single de The Rolling Stones
Face B Who's Driving Your Plane?
Sortie
Enregistré du 3 au 11 août 1966 au studio RCA à Los Angeles
31 août 1966 aux Studios IBC à Londres
Durée 2:35
Genre rock
Auteur-compositeur Mick Jagger, Keith Richards
Producteur Andrew Loog Oldham
Label Decca, London
Classement 5e (Royaume-Uni)
9e (États-Unis)

Singles de The Rolling Stones

Have You Seen Your Mother, Baby, Standing in the Shadow? est une chanson des Rolling Stones parue en 1966 sur la compilation Big Hits (High Tide and Green Grass), puis en single. Il s'agit de leur première chanson où apparaissent des cuivres.

Elle apparaît également sur l'album live Got Live If You Want It!, sorti la même année, et la compilation Forty Licks (2002), où son titre est abrégé en Have You Seen Your Mother Baby?

C'est le premier single du groupe depuis Not Fade Away à ne pas être no 1 au Royaume-Uni, à l'exception de 19th Nervous Breakdown qui selon les classements arrive premier ou deuxième au Royaume-Uni.

Genèse et enregistrementModifier

C'est la première chanson des Rolling Stones à comporter une section de cuivres influencée par les années 1920, dirigée par Mike Leander. La chanson a été composé par Keith Richards au piano, même s'il n'en joue pas dans l'enregistrement final.

Le groupe enregistre la chanson durant la session du 3 au au studio RCA à Los Angeles qu'il fréquente depuis presque deux ans consacrée aussi au début du travail de l'album Between the Buttons. C'est la dernière fois que le groupe enregistre dans ce studio, car l'ingénieur du son Dave Hassinger avec qui il s'entendait bien sera viré du label RCA dans les semaines qui suivent car il a produit les Electric Prunes pour son compte et non pour le label[1].

Le suivant, l'enregistrement se poursuit de l'autre côté de la planète aux Studios IBC à Londres pour la section de cuivre dirigée par Mike Leander en présence du producteur Andrew Loog Oldham et du duo Mick Jagger et Keith Richards. Si les deux sessions d'enregistrements se sont très bien déroulées, la séance du 8 septembre de retour au studio RCA se déroule très mal car le rendu final ne satisfait pas le groupe. La chanson est un exemple typique de cauchemar en studio : en effet, les instruments sont noyés dans le mur sonore, avec la perte de dynamisme créée par les cuivres. Cela a pour conséquence un mixage considéré comme raté, d'autant plus que le mastering ne va pas l'arranger[1]. Cela est dû à une incompatibilité des filtres sonores entre les deux studios d'enregistrement.

Parution et réceptionModifier

Have You Seen Your Mother, Baby... est publié en single le simultanément au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, ce qui est une première pour le groupe. À sa sortie, il est bien accueilli par les critiques. On peut lire dans le NME "Un autre disque fantastique des Stones, avec des sons d'une étonnante complexité qui vous coupera le souffle"[2], tandis que le Daily Mirror précise "ça n'aurait été que justice que l'ingénieur du son Dave Hassinger ait été crédité"[3]. Malheureusement, les ventes suivront moins puisque le single n'est que n°5 au Royaume-Uni, sachant que les précédents singles anglais aient été n°1 depuis 1964, et neuvième aux Etats-Unis.

Peu de temps avant sa sortie en single, lorsque le groupe a mimé lors de la présentation de la chanson dans l'émission The Ed Sullivan Show le 11 septembre 1966, peu de temps avant sa sortie, Keith Richards était au piano et Brian Jones à la guitare[4]. Les placements diffèrent par rapport à la version d'origine où c'est l'arrangeur fidèle Jack Nitzche qui est au piano tandis que Keith et Brian sont aux guitares, bien que Brian soit crédité au piano (et Nitzche non).

PersonnelModifier

  • Mick Jagger : chant
  • Keith Richards : guitare solo, guitare acoustique, chœurs
  • Brian Jones : guitare rythmique
  • Bill Wyman : basse
  • Charlie Watts : batterie
  • Jack Nitzche : piano, tambourin
  • Mike Leander et son orchestre : trompettes
  • Andrew Loog Oldham : production, chœurs
  • Dave Hassinger : ingénieur du son aux studios RCA Hollywood
  • Glyn Johns : ingénieur du son aux studios IBC Londres.

RéférencesModifier

  1. a et b Philippe Margotin et Jean-Michel Guesdon, Les Rolling Stones, la totale, Chêne E/P/A,
  2. « Review », New Musical Express,‎
  3. « Review », Record Mirror,‎
  4. TV.com, « The Ed Sullivan Show: September 11, 1966: The Rolling Stones, Louis Armstrong, Red Skelton », sur TV.com (consulté le )