Ouvrir le menu principal
Haut commissariat à l'amazighité (fr)
ⴰⵙⵇⴰⵎⵓ ⵓⵏⵏⵉⴳ ⵏ ⵜⵉⵎⵓⵣⵖⴰ(ber)
Asqamu unnig n timmuzɣa (ber)
المحافظة السامية للأمازيغية (ar)
Haut-commissariat à l'amazighité.svg
Histoire
Fondation
Cadre
Domaine d'activité
Objectif
« Réhabilitation de l'amazighité et promotion de la langue amazighe »
Siège social
19, Avenue Mustapha El Ouali (Ex. Claude Debussy)
Pays
Langue
Organisation
Fondateur
Secrétaire général
El Hachemi Assad
Site web

Le Haut commissariat à l'amazighité, HCA (en berbère : Asqamu unnig n timmuzɣa, SNM, ⴰⵙⵇⴰⵎⵓ ⵓⵏⵏⵉⴳ ⵏ ⵜⵉⵎⵓⵣⵖⴰ) est un institut académique de l'État algérien chargé de l'étude et de la promotion de la langue berbère en Algérie. Il fut créé par décret présidentiel le sous le mandat du président Liamine Zeroual. C'est le premier institut officiel au Maghreb consacré à la culture et la langue berbère. Il est rattaché directement à la présidence de la République depuis sa création en 1995.

Le HCA, en abrégé, est créé à la suite du boycott scolaire (année blanche) observé par les enfants de la Kabylie. Il a son siège à Alger.

PrésidentsModifier

MissionModifier

Ses missions sont diverses allant de l'étude de la composante centrale de la société algérienne : l'identité berbère (ou amazighe), à la promotion de l'enseignement de la langue berbère (tamazight) dans les milieux scolaires[1]. C'est aussi un éditeur de livres concernant la culture berbère en général.

RéalisationsModifier

Le HCA a réalisé plusieurs acquis pour les langues et cultures berbères en Algérie, dont notamment[2] :

ComparaisonModifier

Comparaison entre le Haut-commissariat à l'amazighité et un organisme analogue au Maroc : l'Institut royal de la culture amazighe (IRCAM)[2] :

  Haut-commissariat à l'amazighité   Institut royal de la culture amazighe
Date de création 1995. 2001.
Circonstances de création À la suite d'un décret présidentiel (précédé par des manifestations). À la suite d'un décret royal (dahir).
Relation avec l'État Lié à la présidence de la république. Indépendant administrativement et financièrement.
Réalisations Officialisation de Tamazight en 2016. Officialisation de Tamazight en 2011.
Intégration dans le système éducatif et création d'une licence en Tamazight. Intégration dans le cycle primaire et secondaire.
Intégration dans les médias. Adoption de l'alphabet Tifinagh.

Notes et référencesModifier

  1. Site officiel
  2. a et b (ar) « المحافظة السامية للأمازيغية », sur Al Jazeera Encyclopedia,‎ (consulté le 15 juin 2016)

Voir aussiModifier