Haut représentant international en Bosnie-Herzégovine

plus haut représentant politique en Bosnie-Herzégovine

Haut représentant international en Bosnie-Herzégovine
Image illustrative de l’article Haut représentant international en Bosnie-Herzégovine

Image illustrative de l’article Haut représentant international en Bosnie-Herzégovine
Titulaire actuel
Valentin Inzko
depuis le

Création Accords de Dayton
Mandant Union européenne
Premier titulaire Carl Bildt
Résidence officielle Bâtiment du BHR, Sarajevo
Site internet www.ohr.int

Le Bureau du haut représentant en Bosnie-Herzégovine (BHR ; en anglais : Office of the High Representative, OHR) est une institution ad hoc créée par les accords de Dayton du chargée de faciliter l'application de ces accords et en particulier le volet civil.

Le haut représentant est le plus haut pouvoir politique en Bosnie-Herzégovine, il n'est pas élu par le peuple mais désigné par l'UE, plaçant de facto la Bosnie-Herzégovine dans une situation de protectorat vis-à-vis de l'UE[1],[2].

Initialement, sa mission, prévue à l'annexe X de l'accord, n'était pas très précise. La conférence de Bonn des 9 et , en donnant une nouvelle interprétation des dispositions de l'accord de Dayton, a renforcé sa position. Il peut prendre des décisions contraignantes et des mesures provisoires (annuler toute décision de l'exécutif ou du Parlement ou, au contraire, décider de quelque chose auquel s'opposent les représentants élus). Le haut représentant a ainsi imposé des plaques d’immatriculation communes, un passeport unique, une monnaie (le mark convertible) alignée sur le mark allemand puis sur l’euro, une loi sur la citoyenneté, un nouveau drapeau, sans compter les révocations de plusieurs responsables locaux élus.

Le haut représentant est nommé par le Conseil de mise en œuvre des accords de paix. Il rend compte chaque semestre au Conseil de sécurité des Nations unies.

Le haut représentant a également occupé, de à , les fonctions de représentant spécial de l'Union européenne, avant qu’elles ne reviennent au délégué européen en Bosnie-Herzégovine.

Le devenir du Bureau du haut représentantModifier

En février 2008, le Conseil de mise en œuvre des accords de paix a décidé d’une stratégie visant, à terme, à clore le Bureau du haut représentant dans le cadre d’un processus de normalisation de la situation en Bosnie-Herzégovine. Faute de consensus au sein des États membres du Conseil de mise en œuvre des accords de paix, le Bureau du haut représentant et la fonction qui y est attachée sont maintenus.

Liste des hauts représentants internationaux en Bosnie-HerzégovineModifier

Liste des hauts représentants de la communauté internationale en Bosnie-Herzégovine.

No  Portrait Nom Mandat Pays d’origine Note
1   Carl Bildt Suède Premier ministre (1991-1994)
2   Carlos Westendorp Espagne Ministre des Affaires étrangères (1995-1996)
3   Wolfgang Petritsch Autriche Ambassadeur en Yougoslavie (1997-1999)
4   Paddy Ashdown Royaume-Uni Membre de la Chambre des communes (1983-2001)
5   Christian Schwarz-Schilling Allemagne Ministre fédéral des Postes (1982-1992)
6   Miroslav Lajčák Slovaquie Ambassadeur en Yougoslavie/Serbie-et-Monténégro (2001-2005)
Ministre des Affaires étrangères (2009-2010 ; 2012-2020)
7   Valentin Inzko Depuis le Autriche Ambassadeur en Bosnie-Herzégovine (1996-1999)

Lien externeModifier

RéférenceModifier

  1. « Revue électronique de l'Observatoire européen de sécurité », sur Université de Perpignandigithèque de matériaux juridiques et politiques [archive],
  2. « BOSNIE-HERZÉGOVINE. Vivement le protectorat ! », Courrier international,‎ (lire en ligne, consulté le 4 octobre 2018)