Hans Pfann

Hans Pfann
Description de l'image Hans Pfann.jpg.
Biographie
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Naissance ,
Nuremberg
Décès ,
Nuremberg
Carrière
Disciplines Alpinisme sans guide
Compagnons de cordée Josef Enzensperger
Ascensions notables première ascension de la face sud de la pointe Walker aux Grandes Jorasses ; première traversée des Droites, première traversée complète du Cervin à la dent d'Hérens ; première traversée des sommets du mont Ouchba ; première de l'Illampu

Hans Pfann, né le à Nuremberg et mort le dans cette même ville, est un alpiniste allemand qui fut l'un les fondateurs de l'alpinisme sans guide.

BiographieModifier

Ingénieur de profession, Hans Pfann débute l'alpinisme dans le Kaisergebirge et dans les Dolomites en compagnie de Josef Enzensperger. Dès 1899, il se rend dans les Alpes occidentales où il réalise nombre de grandes classiques de l'époque telles que l'aiguille du Chardonnet, l'aiguille Verte, l'aiguille du Grépon (deuxième ascension de la fissure Mummery), l'aiguille Noire de Peuterey, etc. Par la suite, Hans Pfann gravit la plupart des « 4 000 » des Alpes et réalise quelque quarante-huit premières pour mille ascensions en cinquante-six années d'alpinisme. Pfann explore également le Caucase, le Kazakhstan (Khan Tengri) et les Andes de Bolivie.

PremièresModifier

  • 1896 - Première ascension de la face nord du Hochtor
  • 1898 - Première ascension par l'arête nord haute de 600 mètres du Fleischbank, avec K. Herr, W. Wunder
  • 1900 - Première hivernale de la Marmolada
  • 1903 - Traversée en trois jours des deux sommets du mont Ouchba, du nord au sud, avec Ludwig Distel et Georg Leuchs
  • 1904 - Première traversée des Droites dans le sens ouest-est avec Ludwig Distel
  • 1904 - Premier parcours de l'arête nord de la Zugspitze avec Von Hertling
  • 1928 - Conquête de l'Illampu avec Alfred Horescowsky, Hugo Hortnagel et Erwin Hein

PublicationsModifier

  • (de) Hans Pfann, Führerlose Gipfelfahrten : in den Hochalpen, dem Kaukasus, dem Tian-Schan und den Anden, Druck von Roth, , 255 p.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Lien externeModifier