Hammâd le Transmetteur

poète irakien

Hammâd al-Râwiya, le "Transmetteur", (arabe : حماد الراوية) est un "grand transmetteur" de Kufa, né en 694 ou en 714, et mort sous le califat d'al-Mansur (754-775), d'origine Daylamite[1]. Admiré par Abû Amr Ibn al-Alâ', fondateur de l'école de Basra, il fut dénigré par son rival de Kufa, al-Mufaddal Ibn Muhammad al-Dabbî, et renié par les générations suivantes de philologues arabes[2].

Notes et référencesModifier

  1. Philip K. Hitti, History of the Arabs from the earliest times to the present, London, Macmillan, , 10th éd. (ISBN 978-0-333-09871-4), p. 252

    « Hammad was born in al-Kufah of a Daylami (Persian) prisoner of war (...) »

  2. Fück, J. W.. "Ḥammād al-Rāwiya." Encyclopédie de l’Islam. Brill Online

Articles connexesModifier