Ouvrir le menu principal

Gare de Couvrechef

gare française
(Redirigé depuis Halte de Couvrechef)

Couvrechef
Image illustrative de l’article Gare de Couvrechef
Localisation
Pays France
Commune Épron
Hameau Couvrechef
Coordonnées géographiques 49° 12′ 57″ nord, 0° 22′ 20″ ouest
Gestion et exploitation
Propriétaire (halte désaffectée et détruite)
Exploitant (halte fermée)
Caractéristiques
Ligne(s) Caen à la mer
Voies la voie est déferrée
Historique
Mise en service de la ligne en 1875
Fermeture 1950

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Couvrechef

Géolocalisation sur la carte : Normandie

(Voir situation sur carte : Normandie)
Couvrechef

Géolocalisation sur la carte : Calvados

(Voir situation sur carte : Calvados)
Couvrechef

Géolocalisation sur la carte : Caen

(Voir situation sur carte : Caen)
Couvrechef

La gare de Couvrechef est une ancienne halte ferroviaire française, disparue, de la ligne de Caen à la mer. Elle était située à la limite entre Épron et le hameau de Couvrechef, à Caen, dans le département du Calvados.

Sommaire

Situation ferroviaireModifier

La halte de Couvrechef était le premier arrêt pour les trains en provenance de la gare de Caen-Saint-Martin[1]. Grâce à un raccordement construit en 1877, des trains provenant de la gare principale de Caen pouvaient également passer par Couvrechef.

HistoireModifier

La ligne, exploitée par la Compagnie de chemin de fer de Caen à la mer, est ouverte en jusqu'à la gare de Luc-sur-Mer ; elle est prolongée l'année suivante jusqu'à la gare de Courseulles[2]. Le , le conseil général du Calvados émet le vœu qu'une halte soit établie à Couvrechef, à la suite de deux pétitions adressées par les habitants de Couvrechef, de La Folie, de Malon et d'Épron[3]. À la demande du concessionnaire de la ligne, le conseil général arrête, lors de sa séance du , une somme de 4 000 francs qui doit être consacrée aux frais d'installation de la halte à la condition expresse que la ville de Caen fournisse la même somme[4]. Le Conseil municipal de Caen vote une subvention de 3 000 francs, et les populations intéressées par l'ouverture de la station compléter apportent les 1 000 francs restants[5]. La halte est finalement ouverte le 25 mars 1880[6].

La fin du XIXe siècle voit naître la mode des bains de mer. Dans les années 1930, la halte voit passer des trains directs de Paris à la station balnéaire de Courseulles-sur-Mer, sur la ligne maintenant exploitée par la Compagnie des chemins de fer de l'État.

La période de la Seconde Guerre mondiale est difficile pour la ligne, car en 1944, lors de la bataille de Caen, les Allemands démontent la voie ferrée entre la gare de Cambes et la halte de Couvrechef. Après les combats, elle est réinstallée par les Anglais[7].

Après la guerre, le trafic reprend. Cependant, la ligne, bientôt déficitaire, est officiellement fermée le  ; la fermeture définitive ayant lieu en 1952.

Notes et référencesModifier

  1. Léon Le Behot, Les grèves du Calvados et les bains de mer de Grandcamp à Honfleur, Caen, Impr. E. Adeline, 1881, p. 78.
  2. Alain de Dieuleveult, Calvados pour les petits trains, La Vie du rail, Paris, 1997, (ISBN 2902808747), pp. 165.
  3. Département du Calvados - Conseil général - Délibérations - Sessions d'avril 1878, Caen, Pagny, 1878, pp. 31–32 ; [lire en ligne].
  4. Département du Calvados - Conseil général - Délibérations - Sessions d'avril 1879, Caen, Pagny, 1879, pp. 12–16.
  5. Département du Calvados - Conseil général - Rapport de M. le Préfet - Sessions d'août 1879, Caen, Pagny, 1879, p. 141.
  6. « Chemin de fer de la mer », Le bonhomme normand,‎ .
  7. Site de Cambes en Plaine, La gare de Cambes en Plaine (consulté le ).

Voir aussiModifier