Ouvrir le menu principal

Habib Bamogo
Image illustrative de l’article Habib Bamogo
Habib Bamogo en 2012 avec le Botev Plovdiv
Biographie
Nationalité Drapeau : Burkina Faso Burkinabé
Drapeau : France Français
Nat. sportive Drapeau : Burkina Faso Burkinabé
Naissance (37 ans)
Lieu Paris (France)
Taille 1,76 m (5 9)
Période pro. 2001-2015
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
1988-1993Drapeau : France ASV Châtenay-Malabry
1993-1995Drapeau : France Montrouge FC 92
1995-1998Drapeau : France INF Clairefontaine
1999-2001Drapeau : France Montpellier HSC
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2001-2004Drapeau : France Montpellier HSC 099 (23)
2004-2007Drapeau : France Olympique de Marseille 056 (11)
2005-2006 Drapeau : France FC Nantes 034 0(4)
2007 Drapeau : Espagne Celta Vigo 015 0(2)
2007-2011Drapeau : France OGC Nice 104 (13)
2011Drapeau : Grèce Panetolikós FC 020 0(0)
2011-2012 Drapeau : Angleterre Doncaster Rovers 004 0(0)
2012-2013 Drapeau : Bulgarie Botev Plovdiv 008 0(0)
2014-2015 Drapeau : Indonésie Persiram Raja Ampat 020 0(4)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2003 Drapeau : France France espoirs 013 0(5)
2009-2010 Drapeau : Burkina Faso Burkina Faso 007 0(1)[1]
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 15 mars 2016

Habib Bamogo, né le à Paris (Île-de-France) en France, est un footballeur international burkinabé qui évolue au poste d'attaquant.

Sommaire

Parcours professionnelModifier

Débuts au Montpellier HSCModifier

Habib Bamogo commence à jouer au football à l'âge de 6 ans dans le club de la ville de Châtenay-Malabry[2]. À 11 ans, il passe par le club de Montrouge puis intègre l'INF Clairefontaine, où il évolue aux côtés de Lionel Mathis (AJ Auxerre), Steven Pelé (Stade rennais) ou Selim Benachour (PSG) dans le championnat de France des moins de 17 ans. À la fin de son cursus, il privilégie le centre de formation du Montpellier HSC à celui du Paris SG, le club de sa région, pour augmenter ses chances de réussite.

Après être passé par le centre de formation et l'équipe réserve, il intègre le groupe professionnel en lors de la saison 2001-2002. Il joue son premier match lors de la troisième journée de Ligue 1 en remplaçant Francis Llacer face à Metz le 11 août 2001. Il marque ensuite son premier but le 28 novembre suivant face à l'Olympique lyonnais. Il termine la saison en totalisant 23 apparitions et deux. La saison suivante, il est appelé pour la première fois en équipe de France espoirs par Raymond Domenech et joue son premier match contre Chypre le et termine la saison avec 35 matchs et quatre buts toutes compétitions confondues.

En 2003-2004, il termine 6e meilleur buteur du championnat avec 16 buts en 38 rencontres mais le Montpellier HSC est relégué en Ligue 2 pour la saison 2004-2005 et Bamogo quitte le club pour rejoindre l'Olympique de Marseille, où avec Peguy Luyindula, il a la tâche difficile de remplacer Didier Drogba, parti au Chelsea FC. Il totalise avec Montpellier 99 matches pour 23 buts.

Olympique de MarseilleModifier

Acheté 3M€ à Montpellier, il joue son premier match sous le maillot phocéen à domicile face aux Girondins de Bordeaux le 7 août 2004 puis marque son premier but à l'OM une semaine plus tard face au Lille OSC. Il termine sa première saison à l'OM avec seulement six buts en 32 matchs n'arrivant pas à s'imposer sur la Canebière. Lors de l'été suivant, il joue le premier match européen de sa carrière en coupe Intertoto face aux Youngs Boys de Berne.

En disgrâce avec le staff marseillais, il pose à l'été 2005 ses valises au FC Nantes pour un prêt d'une saison. Le staff hésite à lui faire confiance et le joueur, en mal de temps de jeu, ne brille guère, n'inscrivant que trois buts chez les Canaris, tous en novembre, ce qui lui vaut d'être le meilleur buteur du mois de novembre 2005 avec FC Nantes. À l'été 2006, il est présélectionné en équipe de France.

De retour de prêt à l'OM, il réintègre l'équipe première mais à la mi-saison, encore peu utilisé par Albert Emon, il est de nouveau prêté le au Celta Vigo avec une option d'achat de 2 millions d'euros. À la fin de la saison 2006/2007, le club espagnol ne lève pas l'option d'achat et le joueur est encore une nouvelle fois prêté, à l'OGC Nice cette fois-ci. Ce prêt est toujours assorti d'une option d'achat.

OGC NiceModifier

Habib Bamogo arrive donc à l'OGC Nice pour un troisième prêt en trois saisons. Pour sa première saison, il intègre rapidement l'équipe type niçois et convainc son entraineur de le garder. Le , alors qu'il lui reste six mois de prêt, l'option d'achat est levé et il est transféré définitivement à l'OGC Nice pour deux ans et demi et la somme de 2M€. Mais il termine la saison avec juste trois petits buts en 38 rencontres.

En 2008-2009, toujours en manque d'efficacité, il marque enfin son premier but de la saison au Stade du Ray, le lors de la quatrième journée de Ligue 1 après avoir touché la barre transversale à Auxerre. Il marque son deuxième but contre l'Olympique lyonnais, faisant trembler pour la première fois de la saison les filets de son ex-coéquipier Hugo Lloris. Il trouve le chemin des filets neuf fois en trente-neuf rencontres.

La saison suivante est plus difficile avec les arrivés de Mamadou Bagayoko, d'Anthony Mounier et la montée en puissance de Loïc Rémy et il joue peu totalisant seulement quatorze matchs sans marquer un but puis treize matchs la saison suivante pour un but.

Exil à l'étrangerModifier

Très peu utilisé et devenu indésirable à l'OGC Nice, il quitte le club et s'engage le 9 septembre 2011 avec le club grec du Panetolikós FC[3]. Au mois de décembre 2011, le club grec étant en proie à de gros problèmes financiers et dans l'incapacité d'assurer le versement des salaires aux joueurs, Habib Bamogo résilie son contrat qui le liait au club jusqu'en septembre 2012[4].

Le , Bamogo signe un contrat de six mois en faveur du club de deuxième division anglaise Doncaster Rovers[5],[6]. Il joue peu et en fin de saison, son contrat n'est pas prolongé. Le 15 octobre suivant, il s'engage pour deux saisons en faveur du club bulgare de Botev Plovdiv, où il porte le numéro 92[7] mais le 8 mars 2013, il résilie son contrat. Après plus d'une année sans club, Habib Bamogo rejoint le championnat d'Indonésie en signant en faveur de Persiram Raja Ampat en mai 2014[8],[9]. Après une première saison au club, il voit le championnat d'Indonésie 2015 abandonné sur la demande des instances gouvernementales.

StatistiquesModifier

Le tableau ci-dessous retrace la carrière d'Habib Bamogo depuis ses débuts :

Statistiques de Habib Bamogo au 14 mars 2016Statistiques d'Habib Bamogo,[10]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
  Burkina Faso Total
Division M B M B C M B M B M B
2001-2002   Montpellier HSC Division 1 20 2 3 0 - - - - - 23 2
2002-2003   Montpellier HSC Ligue 1 33 4 2 0 - - - - - 35 4
2003-2004   Montpellier HSC Ligue 1 38 16 3 1 - - - - - 41 17
2004-2005   Olympique de Marseille Ligue 1 30 5 2 1 - - - - - 32 6
2005-2006   Olympique de Marseille Ligue 1 - - - - CI 1 0 - - 1 0
2005-2006   FC Nantes (prêt) Ligue 1 31 4 3 0 - - - - - 34 4
2006-2007   Olympique de Marseille Ligue 1 15 3 2 1 CI+C3 2+4 0+1 - - 23 5
2006-2007   Celta Vigo (prêt) Liga 15 2 - - - - - - - 15 2
2007-2008   OGC Nice (prêt) Ligue 1 35 2 3 1 - - - - - 38 3
2008-2009   OGC Nice Ligue 1 34 7 5 2 - - - - - 39 9
2009-2010   OGC Nice Ligue 1 13 0 1 00 - - - 5 1 19 1
2010-2011   OGC Nice Ligue 1 11 1 2 0 - - - 2 0 15 1
2011-2012   Panetolikos FC Super League 4 0 - - - - - - - 4 0
2011-2012   Doncaster Rovers FC Championship 4 0 - - - - - - - 4 0
2012-2013   PFC Botev Plovdiv Ligue A 5 0 3 0 - - - - - 8 0
2014   Persiram Raja Ampat Indonesia PL 7 1 - - - - - - - 7 1
2015   Persiram Raja Ampat Indonesia PL - - - - - - - - - 0 0
Total sur la carrière 295 47 29 6 - 7 1 7 1 338 55

PalmarèsModifier

Habib Bamogo remporte la Coupe Intertoto en 2005 avec l'Olympique de Marseille avec qui il est également vice-champion de France en 2007.

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Fiche de Habib Bamogo », sur national-football-teams.com
  2. H. Bamogo : "Je m'inspire de Wiltord", maxifoot.fr
  3. (el) « Bamogo au Panetolikós FC », sur panetolikos.gr
  4. Aurélien Canot, « Habib Bamogo, en quête d'un club, a préféré quitter la Grèce avant de le regretter. », sur www.football365.fr, (consulté le 8 février 2012)
  5. Bamogo signe à Doncaster
  6. (en) Doncaster sign Bamogo, Bagayoko and Plessis
  7. Robert Langer, « Botev Plovdiv : Signature de Bamogo », sur mercato365.com, (consulté le 16 octobre 2012)
  8. « L'étalon vu en Indonésie », sur football226,
  9. a et b « Fiche de Habib Bamogo », sur footballdatabase.eu
  10. [http://[9] « Statistiques de Habib Bamogo »]

Liens externesModifier