Ouvrir le menu principal

H-E-B
logo de H-E-B
Logo de H-E-B

Création
Fondateurs Florence Butt
Personnages clés Howard Edward Butt
Forme juridique Société
Slogan Here Everything's Better (Ici, tout est meilleur)
Siège social San Antonio (Texas)
Drapeau des États-Unis États-Unis
Direction Charles Butt
Craig Boyan[1]
Activité Grande distribution
Produits Boulangerie, boucherie, poissonnerie, produits frais, produits surgelés, carburant, pharmacie
Filiales Central Market
Effectif 80 000 (2014)
Site web www.HEB.com

Résultat net 21 milliards de dollars (2013)
Siège social de H-E-B

H-E-B (de sa dénomination complète HEB Grocery Company, LP), aussi connue sous le nom de H-E-B Grocery Stores, est une enseigne de grande distribution établie à San Antonio au Texas. Elle est composée de plus de 350 points de vente dans cet État ainsi qu'au nord du Mexique[2],[3]. L'entreprise possède également l'enseigne Central Market, détaillant en produits biologiques haut de gamme et en épicerie fine[4]. En , l'entreprise engendrait un revenu supérieur à 20 milliards de dollars[5]. Au regard des ses revenus de , H-E-B est le vingt-cinquième plus grand distributeur aux États-Unis[6]. L'enseigne se situe en quinzième position sur la liste Forbes des « Plus importantes compagnie américaines » de [7]. En , Supermarket News classe H-E-B au treizième rang du « Top 75 des grands distributeurs d'Amérique du Nord »[8]et, en 2010, le Progressive Grocer nome l'enseigne « Distributeur de l'Année »[9].

L'entreprise donne 5 % de ses revenus bruts à des œuvres de charité[10]. Elle était considérée comme une entreprise marquée par la religion : jusqu'en , les magasins étaient fermés le dimanche et ne vendaient pas d'alcool[6],[11].

Sommaire

HistoireModifier

L'entreprise fut fondée le lorsque Florence Butt ouvrit le C.C. Butt Grocery Store au rez-de-chaussée de la maison familiale à Kerrville au Texas[12]. En , Howard Edward Butt, le plus jeune fils de Florence, reprit le commerce après son retour de la Première Guerre mondiale. Peu après être devenu propriétaire de la petite épicerie de sa mère, Howard tenta quatre extensions au centre du Texas, dont une à Junction, mais toutes échouèrent. Finalement en 1927, Howard ouvrit avec succès un second commerce à Del Rio, suivi par l'achat de trois épiceries dans la basse vallée du Río Grande. Les initiales de Howard E. Butt donnèrent son nom à l'enseigne[13].

Charles, le plus jeune fils de Howard E. Butt, devint président de H.E. Butt Grocery Company en . Jusqu'en , Charles Butt était président-directeur général de HEB Grocery Company et a permis le développement florissant de l'entreprise faisant passer le bénéfice annuel de 250 millions de dollars en 1971 à 13 milliards de dollars en . En 2010, Craig Boyan fut nommé président et directeur des opérations de H-E-B[14]. En , l'entreprise était classée douzième de la liste Forbes des plus grandes entreprises privées[15]. H-E-B fut également pendant de nombreuses années la plus grande entreprise privée du Texas jusqu'à ce que Dell devienne à son tour privé en [16].

ImplantationModifier

 
Buffalo Market H-E-B de Houston

Bien que son siège social soit à San Antonio, H-E-B possède plus de 300 emplacements dans plus de 150 villes du Texas[17],[18]. À la fin de 2010, H-E-B représentait plus de 55 % du marché texan selon le Progressive Grocer[19],[20], avec les agglomérations de Corpus Christi, San Antonio, Austin et Houston comme principaux lieux d'implantation. L'entreprise se divise en cinq grandes enseignes: les magasins généraux H-E-B, Central Market, H-E-B Plus!, Mi Tienda et Joe V's Smart Shop. En 2010, l'entreprise annonçait le projet de construction de 19 nouveaux magasins au Texas[21]. H-E-B ouvrit son premier magasin en dehors du Texas en , un H-E-B Pantry d'alimentation générale de 24 000 pieds carrés (2 200 m2) à Lake Charles en Louisiane. Cependant cette expansion fut de courte durée car ne satisfaisant ni les investisseurs ni la communauté. L'enseigne H-E-B Pantry fut abandonnée en 2000[22] et l'entreprise ferma son unique magasin de Louisiane en . Récemment H-E-B offrit à ses clients la possibilité de voter sur l'organisation des nouveaux magasins lorsqu'ils sont établis dans de nouvelles villes[23].


L'entreprise possède plusieurs centres de manufacture au Texas, comprenant l'une des plus grandes usines de traitement de lait et de fabrication de pain du Sud-Ouest des États-Unis[24]. H-E-B fabrique de nombreux produits sous sa propre marque, comprenant du lait, des crèmes glacés, du pain, des en-cas, ou encore des plats préparés. Ces produits sont vendus sous de nombreuses marques, comprenant Central Market Naturals, Central Market Organics, H-E-B, H-E-Buddy, Hill Country Fare, les crèmes glacées H-E-B Creamy Creations, le lait H-E-B Mootopia, ou encore H-E-B Fully Cooked.

Plusieurs magasins possèdent des emplacements pouvant être loués par des tiers. Sont ainsi présents des agences de banques telles que IBC ou Chase Bank, des opérateurs téléphoniques tels que Sprint Nextel ou AT&T, des agences de location de voitures telles que Enterprise Rent-A-Car[25], des points de restauration rapide comme Panda Express[26],[27],[28].

Les bureaux de H-E-B ont plus d'autorité sur les prises de décision au niveau de chaque magasin H-E-B de San Antonio que Foodarama n'en a sur chaque enseigne de La Fiesta dans cette même ville. Parce que H-E-B est une chaîne régionale, Elizabeth Allen du San Antonio Express-News écrivit de H-E-B qu'elle était plus « agile » que les enseignes nationales comme Albertsons[29].

Central MarketModifier

En , H-E-B présente son concept de Central Market à Austin. Central Market offre une sélection de produits issus de l'agriculture biologique et de produits internationaux, comprenant une boulangerie de style européen et un large choix de vins et de bières. Cette chaîne est maintenant composée de huit magasins situés à Austin (deux emplacements), Dallas, Fort Worth, Houston, Plano, San Antonio et Southlake[30].

H-E-B possède également d'autres enseignes de magasin présentant à la fois des produits de distribution générale et des produits de son concept Central Market : le Woodlands Market à The Woodlands dans le comté de Montgomery, le Kingwood Market dans la ville nouvelle de Kingwood près de Houston, et le Austin-Escarpment au sud d'Austin. Un quatrième magasin ouvrit le à West Lake Hills, et en , le H-E-B de Bee Cave fut réaménagé. Alon Market ouvrit le à San Antonio[31]. En , H-E-B ouvrit son magasin nommé Cypress Market, se trouvant à l'intersection de la route 290 et de Barker-Cypress. En , le magasin Vintage Market, d'une superficie de 112 000 pieds carrés (10 400 m2) , ouvrit au nord-ouest du comté de Harris dans le Grand Houston[32]. En , H-E-B ouvrit un second magasin à Cypress, le Fairfield Market, se situant à l'intersection de la route 290 et de Mason Road pour approvisionner la ville nouvelle de Fairfield et ses alentours[33].

H-E-B Plus!Modifier

 
H-E-B Plus! à Laredo

En , l'entreprise lance une nouvelle enseigne, H-E-B Plus!, en trois endroits (à Austin, Corpus Christi et Waco) avec la volonté de proposer une offre plus grande de produits non alimentaires tels que des divertissements et des produits de bricolages et jardinages. L'entreprise ouvrit trois nouveaux magasins en à Corpus Christi, Round Rock et San Antonio. Les lieux de vente offrent plusieurs nouvelles sections comprenant le Do-It-Yourself (faites-le vous-même) et le Texas Backyard (le jardin du Texas) et augmente significativement les produits des catégories enfant, cartes et fêtes, cosmétique, divertissement, matériel de maison et jouet.

Plusieurs autres magasins ont ouvert par la suite, comprenant les magasins de Flour Bluff, Corpus Christi, Beaumont, Belton, Boerne, Katy, Killeen, Cypress, Victoria, Kyle[34], Laredo, Leander[35], Mission, Rio Grande City, San Juan, San Antonio[25], Midland et Pearland[36],[37],[38] et un nouvel établissement était en préparation pour à Copperas Cove[39].

Mi TiendaModifier

 
Mi Tienda au nord de Houston

En , H-E-B ouvrit sa première enseigne Mi Tienda à South Houston (à proximité de Pasadena) dans le Grand Houston, un magasin sur la thématique latino[40],[41]. Mi Tienda, qui signifie en espagnol mon magasin, comprend une boulangerie vendant des produits de style mexicain comme des tortillas fraîchement préparés et une boucheries proposant du poulet, bœuf ou porc marinés. Par ailleurs, Mi Tienda abrite également le restaurant la Coccina (cuisine en espagnol), servant tacos, tamales, et autres spécialités mexicaines, ainsi que le bar Aguas Frescas (eaux fraîches en espagnol) servant des boissons fraîchement préparées.

Joe V's Smart ShopModifier

 
Joe V's Smart Shop au nord-est du comté de Harris

En , H-E-B lance Joe V's Smart Shop, une enseigne de magasin vendant des biens à prix discount basée sur un modèle de type Aldi[42]. Le premier magasin d'une surface de 54 690 pieds carrés (5 100 m2) ouvre dans le nord-est du comté de Harris au Texas[43] près du nord-ouest de Houston. Cette enseigne est plus petite comparée à une enseigne H-E-B classique mais le double d'une enseigne H-E-B Pantry. Un second magasin d'une surface de 65 714 pieds carrés (6 100 m2) ouvre en décembre de la même année, dans le nord-est du comté de Harris. Le nom « Joe V » est tiré du nom d'un cadre de l'entreprise impliqué dans le développement de cette enseigne[44].



MexiqueModifier

H-E-B a dépassé le milliard de dollars de vente au Mexique en [45]. Un nouvel H-E-B a ouvert à Tampico en au Mexique.

LitigesModifier

Dans le milieu des années 1980, les chaînes de magasin Handy Andy et Centeno déposèrent une plainte commune contre H-E-B pour pratiques tarifaires déloyales[46]. H-E-B parvint à un arrangement à l'amiable avec Centeno en pour un montant de 6,5 millions de dollars et avec Handy Andy pour un montant non révélé[47],[48].

H-E-B paya un montant de 12 millions de dollars pour mettre fin à des poursuites accusant la chaîne de grande distribution de fraude au programme Medicaid. Selon la plainte, H-E-B aurait depuis au moins prétendument soumis au Medicaid texan des montants surévalués concernant des milliers de prescriptions afin d'obtenir des remboursements plus importants[49].

Activités de bienfaisanceModifier

Historiquement, l'entreprise est connue pour ses donnations aux œuvres de charité: 5 % de ces revenus avant taxation sont reversés à des causes telles que l'éducation et les banques alimentaires[50]. Depuis , H-E-B organise annuellement les Excellence in Education Awards, au cours desquels les enseignants et les personnels d'administration et les écoles du Texas sont reconnus par des prix totalisant 500 000 dollars en [51].

H-E-B organisa la campagne de donations afin d'aider les secours au lendemain de l'explosion de la West Fertilizer Company dans l'Ouest du Texas. L'entreprise donna 50 000 dollars à la Croix-Rouge américaine et mit en place un stand au bénéfice de cette dernière pour obtenir le soutien de la communauté dans cet effort. L'entreprise affirma publiquement que 100 % des donations de cette campagne irait à destination des secours fournis par la Croix-Rouge américaine. H-E-B mit en place également ses unités d'action rapide, déployant la H-E-B Eddie Garcia Mobile Kitchen ainsi qu'une citerne d'eau, permettant la distribution de repas et d'eau aux victimes et aux premiers secours[52].

GalerieModifier

RéférencesModifier

  1. (en) David Hendricks, « New president is named at H-E-B », San Antonio Express News,‎ (lire en ligne)
  2. (en) « Supermarket News Company Profile: HEB Grocery Company », Supermarket News
  3. (en) « HEB TV Spots Reinforce Commitment to Helping Shoppers Save », Stagnito Media,‎ (lire en ligne)
  4. (en) « Forbes 400: Charles Butt », Forbes Magazine (consulté le 15 octobre 2016)
  5. (en) « HE Butt Grocery on the Forbes America's Largest Private Companies List », Forbes
  6. a et b (en) « Top 100 Retailers: The Nation's Retail Power Players »,
  7. (en) « America's Largest Private Companies », forbes.com (consulté le 10 novembre 2014)
  8. (en) « Top 75 North American Food Retailers », Supermarket News (consulté le 24 février 2007)
  9. (en) Vicki Vaughan, « H-E-B is Retailer of the Year », Hearst Newspapers,‎ (lire en ligne)
  10. (en) « H-E-B Kicks-off New Year with Renewed Commitment to Customer Savings by Slashing Prices on More Than 5,000 Products », Denver Post, (consulté le 14 avril 2010)
  11. (en) Max Nisen, « Big U.S. companies you might not know are religious », Business Insider, Yahoo! Finance, (consulté le 29 octobre 2013)
  12. (en) « History », Company Info, H-E-B (consulté le 12 mars 2010)
  13. (en) Diana J. Kleiner, « H-E-B », The Handbook of Texas Online, Texas State Historical Association (consulté le 8 novembre 2010)
  14. (en) « Craig Boyan to Lead H-E-B as New President and COO », San Antonio, BusinessWire, (consulté le 2 novembre 2010)
  15. (en) Scott DeCarlo et Andrea D. Murphy, « America's largest private companies », Forbes,
  16. (en) « H. E. Butt Grocery Company », Companies, Hoover's (consulté le 11 mars 2010)
  17. (en) « H-E-B appoints new president, reorganizes senior management », San Antonio Business Journal,‎ (lire en ligne)
  18. (en) « Find a Store » (consulté le 14 novembre 2010)
  19. (en) Meg Major et Dudlicek, James, « Retailer of the Year: The Heart of Texas », Progressive Grocer,‎ (lire en ligne)
  20. (en) David Hendricks, « New president is named at H-E-B » (version du 5 février 2010 sur l'Internet Archive)
  21. (en) David Hendricks, « New President Named at HEB », (consulté le 14 novembre 2010)
  22. (en) Tanya Rutledge, « H-E-B closing door on pantry concept », Houston Business Journal, (consulté le 25 août 2010)
  23. (en) Kaplan, David, « H-E-B going extra mile on new Montrose store », Houston Chronicle, (consulté le 14 novembre 2010)
  24. (en) « The Largest Private Companies », Forbes.com,‎ (lire en ligne)
  25. a et b (en) « Doors opening at second H-E-B Plus », MySA.com, (consulté le 2 novembre 2006)
  26. (en) « H-E-B collaborates on new Hawaiian health drink venture », San Antonio Business Journal,
  27. (en) « Business Briefs », MySA.com, 23 décember 2006
  28. (en) « Austin's first Maui Wowi store opens in HEB », Austin Business Journal,
  29. (en) Elizabeth Allen, « In the shadow of a grocery giant A thrifty strategy La Fiesta caters to Hispanic market and keeps overhead to a minimum », San Antonio Express-News, (consulté en 1er décember 2011)
  30. (en) « Central Market to Bring Argentina to Texas in Celebration of South American Bicentennial », BusinessWire, (consulté le 11 mars 2010)
  31. (en) Vicki Vaughan, « H-E-B Alon Market set to open », San Antonio Express News,‎ (lire en ligne)
  32. (en) Kim Jackson, « H-E-B Vintage Market to open Nov. 14 », The Houston Chronicle,‎ (lire en ligne)
  33. (en) « Fairfield Market H-E-B », (consulté le 23 avril 2013)
  34. (en) « H-E-B to start work on Kyle store »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Austin American-Statesman, (consulté le 2 novembre 2006)
  35. (en) « H-E-B Plus to open Friday in Leander », Austin American-Statesman,
  36. (en) Jennifer Dawson, « Pearland retail center lands H-E-B as anchor », Houston Business Journal,‎ (lire en ligne)
  37. (en) « H-E-B Plus is coming to the North Side », MySA.com, (consulté le 8 octobre 2006)
  38. (en) « H-E-B converting North Side store to Plus », MySA.com, (consulté le 1er avril 2007)
  39. (en) « H-E-B on target for February opening in Copperas Cove »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Killeen Daily Herald, (consulté le 14 décembre 2012)
  40. (en) « H-E-B courts Latinos with new Houston store », MySA.com, (consulté le 8 octobre 2006)
  41. (en) « Vendor E-1.pdf », Texas Department of State Health Services (consulté le 16 juin 2008)
  42. (en) David Kaplan, « New H-E-B concept is discount-minded », Houston Chronicle, (consulté le 4 mai 2010)
  43. (en) « Joe V's Smart Shop » (consulté le 4 mai 2010)
  44. (en) Allison Wollam, « H-E-B launches new concept despite naming spat with Trader Joe's », Houston Business Journal,‎ (lire en ligne)
  45. (en) « H-E-B expanding in Texas and crime-ridden Mexico », Houston Chronicle, (consulté le 16 octobre 2016)
  46. (en) « A Century of Shopping: H-E-B hits 100 », MySanAntonio.com, (consulté le 15 juin 2007)
  47. (en) « The Paradox of Predatory Pricing » [PDF], Cornell Law Review, (consulté le 15 juin 2007), p. 16
  48. (en) « A Century of Shopping: H-E-B hits 100 », MySanAntonio.com, (consulté le 15 juin 2007)
  49. (en) « Grocer pays $12 million in whistleblower case », Longview News-Journal, (consulté le 15 mars 2014)
  50. (en) Ariel Barkhurst, « Thousands enjoy H-E-B Feast of Sharing », Hearst Newspapers, San Antonio,‎ (lire en ligne)
  51. (en) Eva Ruth Moravec, « H-E-B recognizes 40 Texans vying for education awards », Hearst Newspapers, San Antonio,‎ (lire en ligne)
  52. (en) Pamela Riemenschneider, « HEB coordinates donations to West, Texas », Vance Publishing,‎ (lire en ligne)

Liens externesModifier