Ouvrir le menu principal

Hôtel du Doyen

hôtel particulier à Bayeux (Calvados)
Hôtel du doyen
(ancien évéché)
Bayeux palais épiscopal.JPG
Portail sur la rue Lambert-Leforestier
Présentation
Type
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de Basse-Normandie
voir sur la carte de Basse-Normandie
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Bayeux
voir sur la carte de Bayeux
Red pog.svg

L'hôtel du Doyen est un ancien hôtel particulier de Bayeux, utilisé comme palais épiscopal par les évêques de Bayeux, puis de Bayeux et Lisieux pendant le Condordat.

Il ne doit pas être confondu avec le palais épiscopal de Bayeux, ancien évêché aujourd'hui occupé par l'hôtel de ville de Bayeux et le musée Baron Gérard.

Le bâtiment est inscrit au titre des monuments historiques par arrêté du 9 décembre 1929[1].

LocalisationModifier

Le séminaire est situé dans le département français du Calvados, dans le centre-ville de Bayeux, sur la rive droite de l'Aure. Il est séparé de la cathédrale Notre-Dame de Bayeux par la rue Lambert-Leforestier.

HistoriqueModifier

Le doyen était à la tête du chapitre des chanoines.

À la fin du XIIe siècle, l'évêque Henri II fait don au doyen Étienne d'un manoir au sud de la cathédrale et au pied des fortifications. Cette donation est confirmée par Richard Cœur de Lion, roi d'Angleterre et duc de Normandie, le 16 septembre 1189 et plus tard par Jean sans Terre. Une chapelle domestique sous l’invocation de Thomas Becket est fondée peu d’années avant sa canonisation[2].

Au XVIe siècle, les troupes de l'amiral de Coligny mettent à sac l'hôtel[2].

Dans la deuxième moitié du XVIIe siècle, Charles de Longauney fait transférer la chapelle du jardin dans la cour et construire une grande porte d'entrée sur la rue[2]. Son fronton extérieur portant les armes de l’évêque Charles-Nicolas-Pierre Didiot (1856-1866).

En 1736-1737, l'hôtel est entièrement reconstruit pour Louis-François Néel de Christot[2].

De 1806 à 1905, l’hôtel du doyen est la résidence ordinaire de l’évêque du diocèse de Bayeux, puis du diocèse de Bayeux et Lisieux après 1855.

En conséquence de la loi de séparation des Églises et de l'État, les évêques quittent leur résidence. En avril 1913, le département du Calvados, propriétaire des lieux, loue le bâtiment à la municipalité pour qu'elle y installe la bibliothèque municipale et le musée de la Tapisserie. En février 1983, ces deux institutions sont transférées dans l'ancien séminaire de Bayeux.

De 2001 à 2013, la partie de l'ancien palais épiscopal de Bayeux qui abritait le musée Baron Gérard est restauré. Le musée est transféré dans l'hôtel du Doyen entre 2002 et 2009.

Notes et référencesModifier

  1. « Ancien évêché », notice no PA00111046, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. a b c et d Lecture sur l'hôtel du doyenné lors de la séance du 10 février 1849, Bulletin monumental, Volume 15, p. 233–238

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :