Håkan Eliasson

mathématicien suédois
Håkan Eliasson
Eliasson hakan.jpg
Håkan Eliasson à Oberwolfach en 2011 (coll. MFO[1]).
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (67 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Distinctions
Marcus Wallenberg Prize (d) ()
Prix Salem ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Håkan Eliasson est un mathématicien suédois né le [2].

BiographieModifier

EEliasson est diplômé en 1984 de l'université de Stockholm sous la direction de Jürgen K. Moser, avec ses recherches sur Hamiltonian systems with Poisson commuting integrals[3].

Il a été professeur à l'Institut royal de technologie de Stockholm et enseigne à l'université Paris Diderot et à l'Institut de mathématiques de Jussieu du CNRS, de l'université Pierre-et-Marie-Curie et de l'université Paris Diderot.

En 1990, il reçoit le prix Wallenberg de la Société Suédoise de Mathématiques.

En 1995 il reçoit le prix Salem, en 2007 le prix Eva et Lars Gårding en Mathématiques et en 2008 le prix Sophie-Germain.

En 1998, il est conférencier invité au Congrès International des Mathématiciens à Berlin.[4]

En 2005 et en 2012 il travaille à l'Institute for Advanced Study[5], Princeton.

Il a été membre du comité éditorial d'Acta Mathematica de 2012 à 2017.

TravauxModifier

Il effectue ses recherches sur les systèmes dynamiques, par exemple le mouvement quasi périodique, le problème du plus petit dénominateur en théorie des perturbations, le théorème KAM et la multirésolution en théorie des perturbations, les équations aux dérivées partielles hamiltoniennes, ainsi que la localisation et la diffusion avec des opérateurs de Schrödinger quasi périodiques.

PublicationsModifier

  • « Discrete one-dimensional quasi-periodic Schrödinger operators with pure point spectrum », Acta Mathematica, vol. 179, 1997, p. 153-196
  • avec Sergei Kuksin : « KAM for the nonlinear Schrödinger equation », Annals of Mathematics, vol. 172, 2010, p. 371-435

Prix et récompensesModifier

Notes et référencesModifier

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Håkan Eliasson » (voir la liste des auteurs).
  1. Autres photos.
  2. (en) Eliasson, L. H. (L. Hakan), 1952-, Library of Congress Name Authority File.
  3. (en) « Håkan Eliasson », sur le site du Mathematics Genealogy Project.
  4. Eliasson, L. H., « Reducibility and point spectrum for linear quasi periodic skew-products », Proceedings of the International Congress of Mathematicians, vol. 2,‎ , p. 779–787 (lire en ligne)
  5. (en) Hakan Eliasson, IAS.

Liens externesModifier