Gwen Ffrangcon-Davies

actrice britannique
Gwen Ffrangcon-Davies
Image dans Infobox.
Portrait de Gwen Ffrangcon-Davies, par Philip de László, 1933.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 101 ans)
Stambourne (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
South Hampstead High School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Période d'activité
Père
David Ffrangcon-Davies (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinction

Dame Gwen Lucy Ffrangcon-Davies, (- ) est une actrice britannique connue pour ses 80 ans de carrière sur scène.

BiographieModifier

Vie privéeModifier

Ffrangcon-Davies naît à Londres le dans une famille galloise dont le nom « Ffrangcon » provient d'une vallée de Snowdonia. Son père est le baryton d'opéra David Ffrangcon-Davies (né David Thomas Davies) et Annie Francis Rayner[1].

Elle est lesbienne et, pendant de nombreuses années, sa partenaire est l'actrice sud-africaine Marda Vanne, jusqu'à la mort de cette dernière en 1970[2],[3]. Elles se produisent ensemble en Afrique du Sud durant la guerre, entre 1940 et 1946 avant de revenir en Angleterre[4]. Elle vit de nombreuses années dans le village de Stambourne, Essex où elle est enterrée à St Peter & St Thomas’ Church[5]. Ffrangcon-Davies meurt en 1992, deux jours après son 101e anniversaire[6].

Carrière théâtraleModifier

Ffrangcon-Davies dit avoir assisté la première fois à une représentation d'Hamlet lorsqu'elle a dix ou onze ans et qu'elle en a été fortement impressionnée[7]. Elle fait ses débuts sur scène en 1911, comme choriste et actrice dans le rôle d'une fée dans Le Songe d'une nuit d'été[8]. Elle est encouragée dans sa carrière par Ellen Terry, sa marraine. Dès 1921, avec la Birmingham Repertory Company, elle joue les premiers rôles[9]. Elle crée le personnage d'Eve dans Back to Methuselah, de George Bernard Shaw. Elle enchaîne ensuite les rôles d'héroïnes dans de multiples pièces de William Shakespeare. En 1924 notamment, elle joue Juliette face à John Gielgud, célèbre acteur skakespearien, dans le personnage de Roméo[10]. Il apprécie son caractère et son talent et inaugure une relation artistique qui dure un demi-siècle[8],[11]. Gielgud l'enrôle pour la reine Anne dans Richard de Bordeaux, d'Elizabeth MacKintosh en 1934[12]. En 1925, elle interprète Tess dans une version scénique de Tess d'Urberville, de Thomas Hardy.

En 1938, Ffrangcon-Davies apparaît avec Ivor Novello dans une production de Henry V à Drury Lane. Plus tard la même année, elle est Mrs. Manningham dans la première production de Gaslight de Patrick Hamilton. Elle joue Lady Macbeth pendant presque une année entière en 1942 face à Macbeth interprété par John Gielgud[13]. Elle remporte le prix Evening Standard Theatre en 1958 pour sa performance dans le rôle de Mary Tyrone dans Le long Voyage vers la nuit[9]. Pendant sa carrière, elle joue aux côtés de John Gielgud, Laurence Olivier, Peggy Ashcroft, Edith Evans et Peter Hall notamment[7].

Ffrangcon-Davies apparaît une dernière fois sur scène dans Oncle Vania, d'Anton Chekhov, en 1970[9].

Radio, télévision, cinémaModifier

Ffrangcon-Davies se retire de la scène théâtrale mais continue à se produire à la radio et à la télévision[7]. Dans l'une de ses apparitions, diffusée le jour de Noël 1990, un mois avant son 99e anniversaire, elle participe à l'émission de radio de la BBC, With Great Pleasure, dans laquelle les stars choisissent leurs lectures préférées. Elle choisit The Kingdom of God, de Francis Thompson, lu par Alec McCowen ; un passage du Marchand de Venise, lu par elle-même, avec Anna Massey et Alec McCowen ; These I Have Loved, de Rupert Brooke, lu par Anna Massey et une partie des Sept Piliers de la Sagesse, de TE Lawrence, lu par Alec McCowen. Certaines de ces lectures figurent dans le livre audio de 1992 With Great Pleasure[14]. Dans les années 1980, alors qu'elle a plus de 90 ans, elle apparaît dans le Wogan talk show, dans laquelle elle récite, mot pour mot, la célèbre scène de la mort de Juliette. Elle fait sa dernière apparition d'actrice dans une fiction de télévision d'une nouvelle de Sherlock Holmes Charles Auguste Milverton, à l'âge de 100 ans. Ses films incluent Pacte avec le Diable (1966) et Les Vierges de Satan (1968), tous deux pour Hammer Films[8],[15],[16].

Elle participe à deux programmes de Desert Island Discs de BBC Radio 4 ; l'un a été diffusé le et l'autre le [17],[18].

Honneur et distinctionModifier

Ffrangcon-Davies est l'une des membres fondatrices de la Royal Shakespeare Company qu'elle rejoint pour sa première saison à Londres en 1961[8].

Elle est nommée Dame Commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique en 1991, à l'âge de 100 ans. Ce sera la première doyenne nommée à cet honneur jusqu'à ce qu'Olivia de Havilland reçoive sa Dame en 2017[19],[20].

Filmographie choisieModifier

Année Titre Rôle Remarques
1936 Marie Tudor Marie Tudor
1940 Busman's Honeymoon Femme Non crédité
1956 Paul Krüger Reine Victoria [21]
1966 Pacte avec le Diable Grannie Rigg
1968 Les Vierges de Satan La Comtesse
1970 Léo le dernier Hilda

RéférencesModifier

  1. (en) « Davies, Dame Gwen Lucy Ffrangcon- (1891–1992), actress », sur Oxford Dictionary of National Biography (DOI 10.1093/ref:odnb/51032, consulté le ).
  2. (en) Helen Grime, Gwen Ffrangcon-Davies, Twentieth-Century Actress, Routledge, (ISBN 978-1-317-32095-1, lire en ligne), p. 8
  3. (en) Helen Grime, Gwen Ffrangcon-Davies, Twentieth-Century Actress, Routledge, (ISBN 978-1-317-32095-1, lire en ligne), p. 52
  4. (en) « Marda Vanne », sur esat.sun.ac.za (consulté le )
  5. (en) « Dame Gwen Ffrangcon Davies - St Peter & St Thomas’ Church, Stambourne, Essex, UK - Grave of a Famous Person on Waymarking.com », sur www.waymarking.com (consulté le )
  6. (en-US) Facebook et Twitter, « Gwen Ffrangcon-Davies, 101; Acting Career Spanned 80 Years », sur Los Angeles Times, (consulté le )
  7. a b et c (en) Helen Grime, Gwen Ffrangcon-Davies, Twentieth-Century Actress, Routledge, (ISBN 978-1-317-32095-1, lire en ligne), p. 1
  8. a b c et d (en) « Gwen Ffrangcon-Davies - National Portrait Gallery », sur www.npg.org.uk (consulté le )
  9. a b et c (en) « Dame Gwen Ffrangcon-Davies | British actress », sur Encyclopedia Britannica (consulté le )
  10. (en) Sandra Richards, Rise of the English Actress, Palgrave Macmillan, (ISBN 978-1-349-09930-6, lire en ligne), p. 146
  11. (en) Jonathan Croall, « Gielgud: A Theatrical Life », sur www.goodreads.com, (consulté le )
  12. (en) « Richard of Bordeaux, London 1933 », sur the Guardian, (consulté le )
  13. (en) William Shakespeare, Anthony Quayle, Gewn Ffrangcon Davies et Stanley Holloway, Macbeth, The Shakespeare Recording Society, (lire en ligne)
  14. (en) With great pleasure., BBC Audiobooks, (ISBN 978-1-4084-6712-1, OCLC 715438567, lire en ligne)
  15. (en) « Gwen Ffrangcon Davies », sur IMDb (consulté le )
  16. « Gwen FFRANGCON-DAVIES », sur notreCinema.com (consulté le )
  17. (en) « Gwen Ffrangcon-Davies dans Desert Island Discs », sur www.bbc.co.uk, (consulté le )
  18. (en) « Gwen Ffrangcon-Davies dans Desert Islands Discs », sur www.bbc.co.uk, (consulté le )
  19. (en) « Order of the British Empire (Civil Division) », The London Gazette,‎ , p. 7 (lire en ligne)
  20. (en) Peter Mikelbank, « Olivia de Havilland on Becoming the Oldest Person to Be Named a Dame: I'm 'Extremely Proud' », sur People.com, (consulté le )
  21. « Paul Krüger (1956) - IMDb » (consulté le )

SourcesModifier

  • (en) Ann Eljenholm Nichols, Forever Juliet: The Life and Letters of Gwen Ffrangcon-Davies 1891-1992, by Martial Rose, vol. 37, coll. « Comparative Drama / 4 » (lire en ligne)
  • (en) Helen Grime, Gwen Ffrangcon-Davies : twentieth-century actress, London, Routledge, (ISBN 9781317320944)

Liens externesModifier

  • (en) Gwen Ffrangcon-Davies sur l’Internet Movie Database

Sur les autres projets Wikimedia :

Notices dans des dictionnaires ou encyclopédies généralistes  :