Guy Harloff

artiste franco-néerlandais
Guy Harloff
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 57 ans)
GalliateVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Lieux de travail

Guy Harloff (1933-1991) est un peintre, dessinateur, graveur et collagiste franco-néerlandais.

BiographieModifier

Guy Harloff est le fils d'une mère italo-suisse et d'un père d'origine russe et néerlandaise, Han Harloff, qui était portraitiste et graveur[1].

Durant sa vie d'artiste, il a vécu principalement entre Londres, Milan, Paris et New York.

Dans sa jeunesse, il est l'assistant de Vittorio de Sica en 1950[1], puis son intérêt se porte sur les différents rites religieux et leur symbolique, le mysticisme et l'alchimie, ainsi que sur les formes vernaculaires que prend l'écriture. Il produit une série de dessins et d'aquarelles polychromes marquée par ces éléments à partir de 1954, exposant pour la première fois à Florence, à la Galeria Numero, puis en 1959, chez Arturo Schwarz à Milan[1]. Il se lie à William Burroughs, Edouard Roditi, Harold Norse, ou encore Nanos Valaoritis[2]. Il pratique aussi l'eau forte et la lithographie.

En 1972, Guy Harloff participe à la documenta 5 de Kassel, montrant six peintures et quelques collages, dans le cadre du thème de la manifestation, Individuelle Mythologie[3].

Entre 1964 et 1991, certains de ses travaux illustrent des pochettes de disques de musiciens liés au free jazz[4].

Globe-trotteur et navigateur[1], il meurt en à Galliate.

Expositions, gravures, productions graphiquesModifier

  • Guy Harloff, Milan, Palazzo della Permanente, .
  • Pierre Joinul, Banane satellique, Paris, J. D., 1977 — avec sept découpages[5].
  • Guy Harloff (1933-1991). Visioni, simboli, alchimie, Milan, Galleria Anna Maria Consadori, [6].
  • Guy Harloff, Paris, Galerie Les Yeux fertiles, .

RéférencesModifier

  1. a b c et d Biographie de Guy Harloff, Galerie Les Yeux fertiles.
  2. Bizarre, 28, Pauvert, 1962.
  3. (de) Notice bibliographique, sur documentaarchiv.de.
  4. (en) « Guy Harloff », sur discogs.com.
  5. Notice bibliographique, Catalogue général de la BNF.
  6. (it) Milano – Guy Harloff (1933-1991). Visioni, simboli, alchimie par Fabio Giuliani, dans Girnale del Garda, 27 février 2018.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • [portfolio] The International Anthology of Contemporary Engraving: The International Avant-Garde, volume 2, Milan, Galleria Schwarz, 1962 — édition de gravures.
  • [collectif] « Harloff », dans Bizarre, 28, Paris, Pauvert, .
  • Patrick Waldberg, Harloff, Milan, G. Mazzotta, 1968.

Liens externesModifier