Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cabri (homonymie).

Guimbal Cabri G2
Image illustrative de l’article Guimbal Cabri G2
Vue de l'hélicoptère.

Rôle Hélicoptère léger
Constructeur Guimbal
Premier vol avril 1992
Mise en service 2008
Coût unitaire 330 000 euros
Équipage
1+1
Motorisation
Moteur Lycoming
Nombre 1
Type Piston
Puissance unitaire 145/160 ch
Nombre de pales 3
Dimensions
Diamètre du rotor 7,20 m
Longueur 6,31 m
Hauteur 2,37 m
Masses
Maximale 700 kg
Performances
Vitesse de croisière 100 kt 185 km/h
Plafond 5000 m
Distance franchissable 550 km

Le Cabri G2 est un hélicoptère léger biplace de la firme Guimbal, construit principalement en matériaux composites et utilisant un moteur à pistons de 145 ch. Sa conception fait appel aux toutes dernières évolutions en termes de technologies aéronautiques appliquées à l’hélicoptère (rotor tripale à articulation sur butées sphériques, rotor anticouple caréné, régulateur de régime moteur, allumage électronique, glass cockpit…) et en termes de sécurité (conception anti-crash et anti-feu). Le Cabri G2 devant être un hélicoptère certifié, il a été conçu dans le but de répondre aux exigences de la norme CS-27.

Sommaire

HistoriqueModifier

Le Cabri G2 est avant tout le fruit d’une aventure personnelle : il a été entièrement étudié et réalisé par Bruno Guimbal, alors jeune ingénieur à Aérospatiale Hélicoptères.

Depuis son premier avant-projet alors qu’il était encore à l’École Supérieure des Techniques Aérospatiales, les différentes étapes de ce projet ont été franchies petit à petit et les gens se sont intéressés au projet au fur et à mesure qu’il prenait forme. C’est ainsi que Bruno Guimbal a trouvé graduellement le soutien de son entreprise, alors Eurocopter-France (ECF).

Ainsi le Cabri 001, premier exemplaire et démonstrateur, a été essayé pendant quatre ans, d’abord à ECF-Marignane, puis par B. Guimbal à titre personnel, après que les problèmes de jeunesse eurent été résolus. Il totalisa près de 150 heures de vol avec 18 pilotes, dont 3 d’essais, et 41 passagers, et il détient depuis le 22 mai 1996 le record du monde de distance pour un hélicoptère de moins de 500 kg. Le démonstrateur fut finalement arrêté, en fin de programme d’essais.

Au vu des excellentes performances de la machine et du marché potentiel, la société Hélicoptères Guimbal fut créée en octobre 2000 afin de poursuivre les études de définition d’un appareil de série et de l’industrialiser. Le modèle de présérie, premier Cabri G2 à sortir de l’atelier de Hélicoptères Guimbal, le F-WYHG, reprend donc les avancées faites sur le prototype F-PILA dans une optique d’industrialisation.

Le 21 août 2005 à Rouen (Seine-Maritime), le pilote d'essai Olivier Gensse à bord du Cabri G2 no 1001 a battu deux records du monde pour hélicoptère de moins de 500 kg : celui d'altitude à 21 840 pieds (6 558 m) et celui de montée à 3 000 m en min 42 s.

En septembre 2007, le F-WYHG poursuit ses essais dans le but d'obtenir la certification.

En , le DOA est obtenu le 6 et la certification le 14, avec remise officielle le 15 lors de la cérémonie d'inauguration du nouveau hall dédié à l'hélicoptère au Musée de l'Air et de l'Espace au Bourget.

19 septembre 2008, livraison du premier Cabri aux Milles pour iXAir pour l'école de pilotage[1].

En 2014 sont prévues 25 livraisons pour l'année en cours et 50 en 2016[2], voire une centaine[3]. Le bilan en 2015 est de 44 G2 produit.

Le 18 mai 2015 est donnée cérémonie pour la livraison du 100e Cabri à Héli Transair[3] devant plus de 200 personnes.

Le 20 octobre 2016, la DCNS et Airbus Helicopters annoncent qu'ils utilisent la base du G2 pour créer le drone VSR700 destiné à la marine nationale française[4].

Au 11 juillet 2019, 252 exemplaires du Cabri ont été vendus en un peu plus de dix ans de commercialisation, depuis le premier exemplaire le 20 septembre 2008. L'hélicoptère détient donc 40% du marché des biplaces, en dépit de son cout (400000 euros environ pour un engin tout équipé). Le Cabri G2 est en revanche très économique à l'heure de vol. Le premier exemplaire a déjà dépassé les 6500 heures. Bien que 75% des clients de Guimbal soient des écoles de pilotage, de très gros groupes ont aussi acquis plusieurs machines, comme le chinois HNA, propriétaire de la compagnie aérienne Hainan Airlines (flotte de 233 Airbus). Plusieurs armées utilisent aussi le Cabri pour la formation, comme le Viêt Nam ou la Pologne, ou pour la surveillance : la Chine en a équipé ses garde-côtes. Dans le domaine militaire, cependant, le principal débouché du G2 reste Airbus Helicopters voisin, situé à Marignane, qui a choisi le G2, en raison de ses performances et sa fiabilité reconnues mondialement, comme base de son drone VSR700 fabriqué pour le compte de Naval Group et la marine nationale[5].

Galerie photographiqueModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. (en) « La Provence, 20 septembre 2008 »
  2. Gil Roy, « Hélicoptères Guimbal vend 8 Cabri G2 à Aero 2014 », sur Aerobuzz, (consulté le 18 avril 2014)
  3. a et b Philippe Gallini, « Marseille : Guimbal livre son 100e hélico ! », sur www.laprovence.com, (consulté le 24 juillet 2015)
  4. « Airbus Helicopters et DCNS dévoilent le VSR70 », sur http://www.journal-aviation.com/, (consulté le 21 octobre 2016)
  5. Anna Rousseau, « Guimbal fait planer son petit hélico », Challenges, no 618,‎ , p. 56.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :