Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Flaitel.

Guillaume Flaitel
Biographie
Naissance avant 1038
Décès
Évêque de l’Église catholique
Évêque d’Évreux

Guillaume Flaitel (Willelmus Flagitellus)[1] est un évêque d'Évreux (1046-1066).

FamilleModifier

Guillaume est le fils de Gérard Flaitel[1] qui devient entre 1038 et 1047 moine de Saint-Wandrille[2]. Il a deux sœurs. Ermengarde est mariée à Gautier Ier Giffard et Basilie, mariée à Raoul de Gacé puis Hugues de Gournay. Il est apparenté à Radbod, évêque de Sées (1025-1032) et son fils Guillaume Bonne-Âme, archevêque de Rouen (1079-1110)[3].

BiographieModifier

Il accède à la suite du décès d'Hugues à l'évêché d'Évreux. Les liens que la famille Flaitel entretient avec les fils de l'archevêque Robert ont peut-être eu pour effet son élévation à l'évêché[4]. Pierre Bauduin trouve probable que la désignation de Guillaume à Évreux a été encouragée par Guillaume d'Arques[5]. Orderic Vital dit de lui qu'il est un prélat plein de zèle au service de l'église. Il donne en 1046-1054 à Saint-Wandrille la moitié de son domaine à Béthencourt pour la mémoire de son père, ses frères et la sienne[6]. Il fait confirmer cette donation par Guillaume d'Arques[5]. Vers 1046, il souscrit à Abbaye Notre-Dame de Lyre dont il dédicace l'abbatiale en 1050. Il est également présent à la fondation des abbatiales de Saint-Évroult, Saint-Léger de Préaux et en 1060 de Saint-Sauveur d'Évreux[1].

Il fait entreprendre les travaux de reconstruction de la cathédrale Notre-Dame d'Évreux de style roman[7].

Il participera au cours de son épiscopat à de nombreux conciles. Il assiste aux concile de Lisieux et de Rouen. Au concile de Lisieux tenu en 1055, c'est lui qui prononce la déposition de l'archevêque Mauger[1].

Il meurt le [1].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e Pierre Bouet et François Neveux, Les évêques normands du XIe siècle : Colloque de Cerisy-la-Salle (30 septembre - 3 octobre 1993), Caen, Presses universitaires de Caen, , 330 p. (ISBN 2-84133-021-4), « Les évêques normands de 985 à 1150 », p. 19-35
  2. David C. Douglas, « Les évêques de Normandie (1035-1066) » dans Annales de Normandie, Caen, mai 1958, no 2, p. 88-89.
  3. David Douglas (trad. Marie-Liliane de Bouard), « Les évêques de Normandie (1035-1066) », Annales de Normandie,‎ , p. 87-102
  4. Bauduin 2006, p. 332.
  5. a et b Bauduin 2006, p. 291.
  6. Bauduin 2006, p. 386-387.
  7. Annick Gosse-Kischinewski (préf. Éliane Carouge-Deronne), Évreux : la légende des pierres, Évreux, Fromont Glatigny, (ISBN 2-906806-13-7), « La cathédrale », p. 15-51

BibliographieModifier

  • Alphonse Chassant et G.-Er. Sauvage, Histoire des évêques d'Évreux : avec des notes et des armoiries, Imprimerie de L. Tavernier, Évreux, 1846, p. 37-38.
  • Pierre Bauduin (préf. Régine Le Jan), La première Normandie (Xe-XIe siècle) : Sur les frontières de la haute Normandie: identité et construction d'une principauté, Caen, Presses universitaires de Caen, coll. « Bibliothèque du pôle universitaire normand », (1re éd. 2004), 481 p. (ISBN 978-2-84133-299-1)