Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir De Ferrari et Ferrari.
Gregorio de Ferrari
Ferrari, Gregorio de - Summer - 1680s.PNG
Été, fresque, 1680
Naissance
Décès
Activité
Lieux de travail
Hercule et Antée, huile sut toile, 1690

Gregorio de Ferrari (Porto Maurizio, ~1647 - Gênes, 1726) est un peintre baroque italien de l'école génoise.

BiographieModifier

Venu à Gênes pour apprendre le droit, il s'oriente vers la peinture et fait son apprentissage avec Domenico Fiasella de 1664 à 1669 qu'il a assisté pour le retable de Sainte Claire repoussant les Sarrazins (1667, Montoggio).

Il rejoint Parme de 1669 à 1673 et travaille sur des fresques à quadratura.

Il rejoint finalement son beau-frère Domenico Piola dans son atelier réputé et nommé Casa Piola. Ils travaillent conjointement aux fresques de la Basilica della Santissima Annunziata del Vastato de Gênes. Leurs travaux sont manifestement du style de Cortona, Correggio et de Castiglione. Leurs fresques des voûtes au deuxième étage de la galerie du Palazzo Rosso de Gênes, Cinq sens pour quatre saisons, sont réputées.

Son chef-d'œuvre est la Mort de Santa Scolastica dans la cathédrale San Lorenzo de Gênes.

Il a eu comme élève Francesco Costa.

Avec sa femme, Margherita Piola, ils ont eu un fils, Lorenzo De Ferrari, qui devint peintre également.

ŒuvresModifier

  • Junon et Argus (1685-1695), huile sur toile, 140 × 138 cm, Musée du Louvre, Paris[1]
  • Noli me tangere, Palazzo Bianco, Gênes
  • Hercules et Antaeus, Palazzo Cattaneo, Gênes
  • Épisode de l'Histoire romaine avec la Justice et la Prudence, musée du Louvre, Paris
  • Tobie et L’ange, musée des Beaux-Arts, Besançon
  • La cène d'Emmaus, musée Fabre, Montpellier
  • Décor, musée des Arts décoratifs, Paris

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Rudolf Rudolf Wittkower, Art and Architecture in Italy, 1600-1750, Pelican History of Art (Penguin Books Ltd), , p. 355–356
  • (en) Jane Turner, The Dictionary of Art, Londres, Macmillan Publishers Limited, , p. 8–10.

SourcesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

  • x

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :