Quadratura

La quadratura est un genre pictural baroque tendant à simuler des reliefs architectoniques sur les voûtes planes des églises, leurs murs intérieurs (voire les façades extérieures) par un effet illusionniste de trompe-l'œil et de perspective, les observateurs étant toujours placés au sol des édifices.

Plafond de l'église jésuite de Vienne (par Andrea Pozzo)

Terme picturalModifier

Le terme quadratura a été introduit durant la période baroque pour décrire une architecture simulée. Cette technique unit architecture, peinture et sculpture, cherchant à créer une perspective illusionniste. Elle nécessite de maîtriser les règles de l'architecture, celles de la perspective, mais aussi l'imitation des textures (marbre, or, etc.) et même de scènes figurées (Giorgione et Titien au Fondaco dei Tedeschi de Venise, 1508).

Précédemment, au Quattrocento, la technique surnommée en italien sotto in sù avait recherché également l'illusionnisme perspectif pour les fresques des voûtes (à la manière de La Chambre des Époux d'Andrea Mantegna ou de Melozzo da Forli dans La Chapelle saint Marc de la Basilique de Lorette). Au Cinquecento le maniériste Tommaso Laureti s'en était emparé avec son Triomphe du christianisme.

Exemples chez les maîtresModifier

Cette architecture en trompe-l'œil est représentée entre autres, par :

Peintres italiens de quadraturaModifier

SourcesModifier