Grand Prix d'été de combiné nordique 2021

compétition internationale estivale de combiné nordique
Grand Prix d'été de combiné nordique 2021
Description de l'image Nordic combined pictogram.svg.
Généralités
Sport Combiné nordique
Organisateur(s) FIS
Édition masculin 23e
féminin 3e
Date du
au
Épreuves féminin 5 / masculin 5

Palmarès
Vainqueur féminin Gyda Westvold Hansen
masculin Ilkka Herola

Navigation

Le Grand Prix d'été de combiné nordique 2021 est la vingt-troisième édition de la compétition estivale de combiné nordique.

Elle se déroule, pour les femmes comme pour les hommes, du au , en cinq épreuves disputées sur trois sites différents, situés en Allemagne et en Autriche.

Chez les hommes, le Finlandais Ilkka Herola remporte le classement général après avoir signé cinq podiums dont deux victoires en cinq courses. Chez les femmes, Gyda Westvold Hansen réalise l'exploit de remporte toutes les courses au programme et donc le classement général.

Organisation de la compétitionModifier

Programme de la compétitionModifier

Le calendrier initial de la saison prévoit cinq épreuves, tant féminines que masculines, sur trois sites[1].

La compétition débutera en Allemagne, à Oberhof, se poursuivra dans ce même pays, à Oberwiesenthal, puis changera de pays pour s'achever à Villach, en Autriche[2]. Oberhof ouvre le Grand Prix pour la première fois[3]. Oberwiesenthal est au programme de la compétition pour la onzième fois consécutive et Villach conclut pour la première fois[3].

Format des épreuvesModifier

La compétition compte[1] :

  • pour les femmes, cinq épreuves individuelles, sur 5 km ;
  • pour les hommes, également cinq épreuves individuelles, sur 10 km.

Aucune épreuve mixte par équipes n'est organisée cette année.

Les athlètes exécutent premièrement un saut sur un tremplin suivi d’une course de rollerski de 10 km. À la suite du saut, des points sont attribués pour la longueur et le style[4]. Le départ de la course de rollerski s'effectue selon la méthode Gundersen (1 point = 4 secondes), le coureur occupant la première place du classement de saut s’élance en premier, et les autres s’élancent ensuite dans l’ordre fixé[4]. Le premier skieur à franchir la ligne d’arrivée remporte l’épreuve[4]. Les trente premiers athlètes à l'arrivée marquent des points suivant la répartition suivante[5],[6] :

Répartition des points pour les épreuves individuelles
Place 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11e 12e 13e 14e 15e 16e 17e 18e 19e 20e 21e 22e 23e 24e 25e 26e 27e 28e 29e 30e
Points 100 80 60 50 45 40 36 32 29 26 24 22 20 18 16 15 14 13 12 11 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1

La meilleure sauteuse porte un dossard bleu et la meilleure skieuse porte un dossard rouge ; la leader du classement général porte un dossard jaune [7]. Il en va de même pour les hommes[8].

Dotation financièreModifier

La répartition financière est la suivante pour les courses[9],[10] :

Dotation financière par course pour les compétitions
Place 1er 2e 3e 4e 5e 6e
Montants en euros pour les Femmes 500 400 300 150 100 50
Montants en euros pour les Hommes 3 500 2 500 1 400 750 500 350

Pour le classement général final, les hommes se partagent 12 500 [10] et les femmes 1 250 [9].

Avant la compétitionModifier

Athlètes participantsModifier

Chez les femmes, Les fédérations peuvent engager le nombre d'athlètes qu'elle souhaitent[11]. Cependant les compétitrices doivent avoir marqué des points en coupe du monde, en coupe continentale ou alors avoir participé aux Championnats du monde junior ou à des compétitions dans les jeunes catégories[11].

Chez les hommes, les nations qui le souhaitent peuvent engager un nombre limité d'athlètes par compétition[12] :

Quotas par pays
Nations Quotas Motifs
  Autriche,   Allemagne,   Norvège 8 Nations classées aux trois premières places du classement des nations de la Coupe du monde de combiné nordique 2020-2021
  Japon,   Finlande,   Italie 6 Nations classées entre la quatrième et la sixième place du classement des nations de la Coupe du monde de combiné nordique 2020-2021
  France,   Estonie,   Tchéquie,   États-Unis,   Pologne,   Slovénie 4 Autres nations classées dans le classement des nations de la Coupe du monde de combiné nordique 2020-2021
Autres nations 2 Nations n'ayant marqué aucun point en coupe du monde

La nation « à domicile » peut engager quatre athlètes supplémentaires[12].

Comme pour les Femmes, sont sélectionnables, les athlètes ayant[10] :

FavorisModifier

Le Grand Prix d'été de combiné nordique est la première course internationale de la saison 2021-2022[13]. Pour beaucoup d'athlètes, il s'agit d'une compétition de préparation en vue des compétitions hivernales notamment les Jeux olympiques de 2022[14].

Plusieurs nations comme la France, l'Autriche ou l'Allemagne ont enchaîné les stages au cours de l'été et espère que la compétition permettra de montrer le travail effectué[14],[15]. Les allemands ont notamment travaillé sur le saut notamment en raison des contre-performance de l'hiver précédent[14]. Les autrichiens se sont entraînés en Italie[16] et à Park City[17] et ils sont satisfaits du format compact de la compétition et des finales « à domicile » et il espère y briller[18],[19].

La compétition rassemble les principales têtes d'affiches de la coupe du monde[13]. Chez les hommes, les absents sont les Japonais, les blessés Johannes Lamparter et Franz-Josef Rehrl et les meilleurs athlètes norvégiens[13]. Ces derniers ne feront que les courses de Villach[13]. Les Italiens qui viennent de réaliser des stages en Autriche et en Suède sont représentés par plusieurs athlètes mais sans Alessandro Pittin[20],[21]. Raffaele Buzzi ne participe qu'aux courses de Villach[22]. Enfin, Eric Frenzel est atteint par une infection virale quelques jours avant la première course et est donc absent[23]. Jarl Magnus Riiber, attendu à Villach, est finalement absent en raison d'une préparation estivale compliquée notamment avec une inflammation à une épaule[24].

Chez les femmes, toutes les athlètes seront présentes à l'exception de Tara Geraghty-Moats qui a décidé de retourner pratiquer le biathlon et de Svenja Würth qui est blessée[13],[14]. Gyda Westvold Hansen est la favorite[25].

Déroulement des compétitionsModifier

OberhofModifier

 
Gyda Westvold Hansen en 2020.

Le Grand Prix d'été débute à Oberhof[26]. Chez les hommes, cinquante-quatre athlètes sont engagés sur le HS 140[26]. Mario Seidl domine le concours de saut grâce à un saut à 136 m ce qui est le plus long saut du jour[25]. Ce saut lui permet de disposer de 20 s d'avance sur l'Allemand Terence Weber qui a sauté à 129 m mais qui a bénéficié de meilleures notes de style[25]. Manuel Einkemmer (de) est à 21 s et Ilkka Herola à 25 s[26]. Lors de la course de rollerski à Steinbach-Hallenberg, les quatre athlètes font la course ensemble dans un premier temps[26]. En fin de course, Terence Weber et Manuel Einkemmer sont lâchés et la victoire se joue entre Mario Seidl et Ilkka Herola[26]. Mario Seidl casse un bâton en fin de course et c'est le finlandais qui s'impose de 0,1 s au sprint[26]. Manuel Einkemmer prend la troisième place[26]. Chez les femmes, vingt-deux athlètes de huit pays participent[27]. Lisa Hirner domine le concours de saut avec un saut à 91,5 m[25]. Elle devance l'Italienne Annika Sieff de 16 s (saut à 89 m) et la championne du monde Gyda Westvold Hansen qui est à 22 s (saut à 94 m)[27]. Les trois femmes se regroupent dans la course de rollerski puis Lisa Hirner et Gyda Westvold Hansen se détachent[27]. La Norvégienne l'emporte d'un dixième au sprint devant l'Autrichienne[27]. Annika Sieff parvient à conserver la troisième place[27]. Les sœurs Marte et Mari Leinan Lund prennent la quatrième et la cinquième place[25].

Le lendemain, Mattéo Baud domine le concours de saut chez les hommes avec un saut à 132 m[28]. Il devance Mario Seidl qui a sauté à 135 m et qui est à 15 s du français[28]. Il devance de 3 s son compatriote Lukas Greiderer, puis Szczepan Kupczak et Ilkka Herola qui est cinquième à 30 s[28]. Derrière, les écarts sont faible et suivent Vinzenz Geiger, Martin Fritz et Johannes Rydzek qui est huitième à 34 s[29]. Lors de la course de rollerski, un groupe de tête se forme avec Ilkka Herola, Vinzenz Geiger, Johannes Rydzek, Martin Fritz, Lukas Greiderer et Mario Seidl mais sans Mattéo Baud qui ne peut pas suivre[28],[29]. En fin de course, Johannes Rydzek, Vinzenz Geiger et Ilkka Herola se détachent[28]. Ilkka Herola paie an fin de course ces efforts et il est lâché au début de la ligne droite finale et doit se contenter de la troisième place[30],[29]. Lors du sprint, Johannes Rydzek l'emporte devant Vinzenz Geiger qui a cassé un bâton[28]. Il s'agit de la première victoire de Johannes Rydzek depuis 2019 et une saison 2020-2021 compliquée[29]. Chez les femmes, Annalena Slamik (de) domine le concours de saut avec le plus long saut du jour à 97,5 m[29]. Elle devance l'Italienne Annika Sieff qui a sauté à 93,5 m et qui est à 5 s[31]. Gyda Westvold Hansen, vainqueur la veille, est troisième à 39 s[29]. Dans la course de rollerski, elle rattrape le duo de tête après 3 km puis elle attaque et elle l'emporte en solitaire[29]. Derrière, Ema Volavšek (de), partie quatrième revient sur Annika Sieff et Annalena Slamik[29]. Annalena Slamik est lâchée et prend la quatrième place alors que Ema Volavšek prend le meilleur sur Annika Sieff pour la deuxième place[29].

OberwiesenthalModifier

Chez les hommes, Terence Weber, à domicile, domine le concours de saut avec un saut à 104 m[32]. Il devance deux Autrichiens Martin Fritz et Mario Seidl qui ont tous les deux sauté à 103,5 m et qui sont à 12 et 13 s[33],[34]. Le leader du classement général, Ilkka Herola, est juste derrière à 14 s du leader[33]. Vinzenz Geiger qui a réalisé le plus long du saut à 105,5 m est cinquième à 20 s[33],[32]. Derrière, les écarts sont plus importants avec Mattéo Baud qui est sixième à 38 s[33]. Dans la course de rollerski, les cinq athlètes qui s'élançaient en tête se regroupe[32]. Ilkka Herola emmène le groupe la majorité du temps et Martin Fritz et Terence Weber sont les premiers lâchés[32]. En fin de course, Ilkka Herola paie ses efforts et il est battu au sprint par Vinzenz Geiger et par Mario Seidl[35]. Derrière, Johannes Rydzek partit quinzième remonte à la sixième place[35].

Chez les femmes, Gyda Westvold Hansen construit un nouveau succès sur le tremplin[32]. La Norvégienne réalise un saut à 102,5 m dans des conditions de vent favorable[36],[37]. Elle devance de 2 s l'allemande Jenny Nowak qui a sauté à 101 m[36]. Annalena Slamik (de) est troisième à 15 s et ensuite les écarts sont importants[36]. Ema Volavšek (de) est quatrième mais à plus d'une minute[36]. La course de rollerski est une formalité pour Gyda Westvold Hansen qui l'emporte avec plus d'une minute d'avance sur Ema Volavšek qui est remontée en deuxième position[38]. Mari Leinan Lund partit septième réalise une belle course de rollerski et elle remonte jusqu'à la troisième place[32].

VillachModifier

Chez les femmes, le premier concours de saut du week-end est dominée par Gyda Westvold Hansen qui est également largement en tête du classement général[39]. Son saut à 93 m lui permet de disposer de 3 s sur Annalena Slamik (de) qui a réalisé le plus long saut du jour à 94 m[39]. Derrière, les écarts sont très importants avec Lisa Hirner qui est troisième mais à une minute et 2 s et Sigrun Kleinrath qui est une seconde derrière sa compatriote[39]. Jenny Nowak qui avait réalisé le plus long saut à 97 m a été disqualifiée en raison d'une combinaison non conforme[40]. Lors de la course de rollerski, Gyda Westvold Hansen fait la course seule et l'emporte une nouvelle fois[40]. Derrière, Annalena Slamik prend la deuxième place à plus d'une minute et Lisa Hirner bat au sprint Sigrun Kleinrath pour la troisième place[40]. Chez les hommes, les allemands, Vinzenz Geiger et Fabian Riessle, bien classés au classement général, font l'impasse sur le week-end de compétition[40]. Le concours de saut est serré[40]. En effet, Mario Seidl saute à 97,5 m ce qui lui permet de disposer de 4 s d'avance sur Ilkka Herola qui a sauté un demi-mètre moins loin[40]. L'Estonien Kristjan Ilves, dont c'est la première course de l'été est troisième une seconde derrière Ilkka Herola[40]. Le jeune Stefan Rettenegger (de) crée la surprise à la quatrième place devant Espen Bjørnstad qui est à 10 s[40]. Il y a donc cinq athlètes en 10 s à l'issue du saut[41]. Les cinq athlètes réalisent la course de rollerski ensemble[40]. Dans la deuxième partie de la course, Espen Bjørnstad est le premier lâché et Ilkka Herola fait exploser le reste du groupe dans le dernier tour[40]. Finalement, il s'impose avec 11,1 s d'avance sur Mario Seidl et 25,8 s sur Stefan Rettenegger[40].

Le lendemain, les dernières courses de la compétitions sont au programme[42]. Chez les femmes, Gyda Westvold Hansen domine de justesse le concours de saut[42]. Gyda Westvold Hansen et Annika Sieff réalisent toutes les deux un saut à 96,5 m et la norvégienne dispose de 2 s d’avance sur l'italienne[43]. Annalena Slamik (de) qui a sauté à 96 m est à 6 s[42]. Jenny Nowak est quatrième à 15 s et elle devance Sigrun Kleinrath, Lisa Hirner et la Slovène Ema Volavsek (de)[42]. Lors de la course de rollerski, Gyda Westvold Hansen garde la tête toute la course et l'emporte[42]. Elle remporte donc sa cinquième course consécutive[42]. Derrière, Annika Sieff parvient à garder la deuxième position et elle termine à plus de vingt secondes de la Norvégienne[42]. Plus loin, Jenny Nowak est troisième à mi-course mais elle ne peut pas garder ce rythme et elle est doublée par Ema Volavsek qui termine deux secondes derrière Annika Sieff et par Sigrun Kleinrath qui termine quatrième[42]. Chez les hommes, le meilleur sauteur de l'été, Mario Seidl remporte le concours de saut avec un saut à 100 m[42]. Il devance de 10 s son compatriote Martin Fritz qui a sauté à 97,5 m[42]. Le leader du classement général, Ilkka Herola, est troisième à 17 s grâce à un saut à 97,5 m[44]. Jens Lurås Oftebro, rapide en rollerski, est quatrième à 25 s et il devance Mattéo Baud et Eero Hirvonen[42]. Espen Andersen qui a réalisé le saut le plus long à 101 m est neuvième à 52 s[42]. Dans la course de rollerski, un groupe se forme en tête avec Mario Seidl, Ilkka Herola et Martin Fritz[42]. Jens Lurås Oftebro fait l'effort en début de course et rejoint les trois athlètes de tête[42]. Derrière, Eero Hirvonen essaie de rentrer seul sur le groupe mais il n'y arrive pas[42]. En fin de course, Jens Lurås Oftebro paie les efforts consentis pour revenir sur le groupe de tête et il est lâché[42]. La victoire se joue à trois et c'est Mario Seidl qui l'emporte devant Ilkka Herola et Martin Fritz[42]. Jens Lurås Oftebro prend la quatrième place et Johannes Rydzek double Eero Hirvonen en fin de course pour la cinquième place[42].

Bilan des compétitionsModifier

Gyda Westvold Hansen réussit l'exploit de remporter le classement général et les cinq courses au programme notamment en raison de ses performances en saut à ski[45]. En effet, elle remporte le trophée de la meilleure sauteuse en plus[45]. La norvégienne a en plus terminé troisième du classement de la meilleure skieuse et elle a été globalement intouchable[42]. Le maillot rouge de la meilleure coureuse est revenu à l'Allemande Marie Nahring devant Ema Volavsek (de)[42]. Les Norvégiennes, outre Gyda Westvold Hansen, ont un peu déçues[42]. Les sœurs, Mari et Marte Leinan Lund, ont moins brillé que lors de l'hiver précédent[42]. Par contre, les Autrichiennes comptent désormais plusieurs athlètes qui peuvent briller au haut-niveau[42]. Chez les Allemandes, Jenny Nowak est toujours chez la chef de file mais elle semble un peu en retrait notamment en rollerski[42].

Chez les hommes, Ilkka Herola remporte deux courses ainsi que le classement général[45]. Il termine deuxième du classement du meilleur sauteur et premier du classement du mailleur skieur[45]. Il devance Mario Seidl qui a remporté la dernière course[45]. Les autres courses ont été remportés par les allemands Vinzenz Geiger et Johannes Rydzek[45]. Ilkka Herola est le premier finlandais à remporter la compétition depuis Samppa Lajunen en 2001[42]. Deuxième au général, Mario Seidl est très heureux de ses résultats dans la compétition car il revient d'une blessure à un genou[46].

ClassementsModifier

Individuel fémininModifier

Contrairement à la coupe du monde, le vainqueur du classement général de la compétition est l'athlète qui marque le plus de points et qui participe à toutes les compétitions[7].

Rang Nom Points
01   Gyda Westvold Hansen 500
02   Ema Volavšek (de) 284
03   Lisa Hirner 240
04   Annalena Slamik (de) 232
05   Annika Sieff 212
06   Sigrun Kleinrath 191
07   Veronica Gianmoena 178
08   Mari Leinan Lund 174
09   Marie Naehring 164
10   Jenny Nowak 162
11   Annika Malacinski (de) 125
12   Svetlana Gladikova 99
13   Marte Leinan Lund 97
14   Ida Marie Hagen 95
15   Alexandra Glazunova 71
16   Sophia Maurus (de) 59
17   Stefaniya Nadymova 36

Individuel masculinModifier

Contrairement à la coupe du monde, le vainqueur du classement général de la compétition est l'athlète qui marque le plus de points et qui participe à toutes les compétitions[8].

Rang Nom Points
01.   Ilkka Herola 400
02.   Mario Seidl 380
03.   Johannes Rydzek 275
04.   Terence Weber 204
05.   Martin Fritz 202
06.   Manuel Einkemmer (de) 124
07.   Thomas Jöbstl 116
08.   Lars Ivar Skårset (en) 114
09.   Laurent Muhlethaler 100
10.   Philipp Orter 088
11.   Lukas Klapfer 072
12.   David Mach 046
13.   Vid Vrhovnik 034
14.   Antoine Gérard 033
15.   Samuel Costa 031
16.   Ondřej Pažout 025
17.   Simon Hüttel (de) 022
18.   Szczepan Kupczak 014
19.   Mattéo Baud 011
20.   Wendelin Thannheimer (de) 001
21.   Dmytro Mazurchuk (no) 001

Coupe des NationsModifier

Le classement de la Coupe des nations est établi à partir d'un calcul qui fait la somme de tous les résultats obtenus par les athlètes d'un pays dans les épreuves individuelles ainsi que les deux meilleurs résultats du sprint par équipes[8]. Une équipe du pays en tête de ce classement s'élancera en dernier lors du saut de l'épreuve par équipes[8].

Classement de la Coupe féminine des Nations
Rang Nom Points
01.   Norvège 687
02.   Autriche 537
03.   Allemagne 333
04.   Italie 307
05.   Slovénie 250
06.   Russie 195
07.   États-Unis 101
08.   France 062
09.   Tchéquie 020


Classement de la Coupe masculine des Nations
Rang Nom Points
01.   Allemagne 541
02.   Autriche 468
03.   Finlande 282
04.   Norvège 149
05.   France 103
06.   États-Unis 080
07.   Italie 036
08.   Tchéquie 029
09.   Slovénie 017
10.   Pologne 009

RésultatsModifier

Résultats fémininsModifier

1.   Oberhof
Date Épreuve Vainqueur Deuxième Troisième Leader du Grand Prix
Épreuve individuelle
HS 100 / 5 km
  Gyda Westvold Hansen   Lisa Hirner   Annika Sieff   Gyda Westvold Hansen
Épreuve individuelle
HS 100 / 5 km
  Gyda Westvold Hansen   Ema Volavšek (de)   Annika Sieff
2.   Oberwiesenthal
Date Épreuve Vainqueur Deuxième Troisième Leader du Grand Prix
Épreuve individuelle
HS 105 / 5 km
  Gyda Westvold Hansen   Ema Volavšek (de)   Mari Leinan Lund   Gyda Westvold Hansen
3.   Villach
Date Épreuve Vainqueur Deuxième Troisième Leader du Grand Prix
Épreuve individuelle
HS 98 / 5 km
  Gyda Westvold Hansen   Annalena Slamik (de)   Lisa Hirner   Gyda Westvold Hansen
Épreuve individuelle
HS 98 / 5 km
  Gyda Westvold Hansen   Annika Sieff   Annalena Slamik (de)

Résultats masculinsModifier

1.   Oberhof
Date Épreuve Vainqueur Deuxième Troisième Leader du Grand Prix
Épreuve individuelle
HS 140 / 10 km
  Ilkka Herola   Mario Seidl   Manuel Einkemmer (de)   Ilkka Herola
Épreuve individuelle
HS 140 / 10 km
  Johannes Rydzek   Vinzenz Geiger   Ilkka Herola
2.   Oberwiesenthal
Date Épreuve Vainqueur Deuxième Troisième Leader du Grand Prix
Épreuve individuelle
HS 105 / 10 km
  Vinzenz Geiger   Mario Seidl   Ilkka Herola   Vinzenz Geiger
  Ilkka Herola
3.   Villach
Date Épreuve Vainqueur Deuxième Troisième Leader du Grand Prix
Épreuve individuelle
HS 98 / 10 km
  Ilkka Herola   Mario Seidl   Stefan Rettenegger (de)   Ilkka Herola
Épreuve individuelle
HS 98 / 10 km
  Mario Seidl   Ilkka Herola   Martin Fritz

Article connexeModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Notes et référencesModifier

  1. a et b FIS 2021, p. 1.
  2. FIS 2021, p. 1.
  3. a et b (en) « FIS Nordic Combined Summer Grand Prix 2021 », sur fis-ski.com, .
  4. a b et c Blandine Costentin, « Chaux-Neuve 2018 : le combiné nordique en quatre vidéos », sur francebleu.fr, .
  5. FIS 2021, p. 2.
  6. FIS 2021, p. 2.
  7. a et b FIS 2021, p. 3.
  8. a b c et d FIS 2021, p. 3.
  9. a et b FIS 2021, p. 5.
  10. a b et c FIS 2021, p. 5.
  11. a et b FIS 2021, p. 4.
  12. a et b FIS 2021, p. 4.
  13. a b c d et e Florian Burgaud, « Combiné nordique : c’est parti pour le Grand Prix d’été 2021 », sur nordicmag.info, .
  14. a b c et d (de) Sandra Volk, « Nordische Kombination: Der Sommer Grand Prix ist zurück », sur xc-ski.de, .
  15. (de) Thomas Prenzel, « Erste Flugtests für Eric Frenzel und Co. in der Olympiasaison », Freie Presse (de), .
  16. « Combiné nordique : les Autrichiens à vélo sur les routes italiennes », sur nordicmag.info, .
  17. (de) « ÖSV-Kombi-Team trainiert in Park City (USA) », sur sportreport.biz, .
  18. (de) « Die Vorschau auf den Sommer-Grand-Prix der Nordischen Kombination », sur sportreport.biz, .
  19. (de) Thomas Schmidt, « Mit Rollski auf das Fichtelbergplateau », Freie Presse (de), .
  20. (it) G.C., « Doppia trasferta tra Svezia e Germania per le squadre azzurre di combinata nordica », sur fondoitalia.it, .
  21. (it) G.C., « Combinata Nordica - A Oberhof parte il Summer Grand Prix: Italia al via con 4 uomini e 2 donne », sur fondoitalia.it, .
  22. (it) G.C., « Combinata Nordica - Ecco gli azzurri convocati per le tappe di Oberwiesenthal e Villach », sur fondoitalia.it, .
  23. (de) « Rydzek siegt zum Start des Kombinierer-Sommer-Grand Prix », sur rtl.de.
  24. Florian Burgaud, « Combiné nordique : la préparation estivale compliquée de Jarl Magnus Riiber », sur nordicmag.info, .
  25. a b c d et e (de) Sandra Volk, « Nordische Kombination: Herola und Westvold Hansen siegen in Oberhof », sur xc-ski.de, .
  26. a b c d e f et g (en) « Herola wins first GP in Oberhof », sur fis-ski.com, .
  27. a b c d et e (en) « Victory for Westvold Hansen in Oberhof », sur fis-ski.com, .
  28. a b c d e et f (en) « Double victory for Germany in Oberhof », sur fis-ski.com, .
  29. a b c d e f g h et i (de) Sandra Volk, « Nordische Kombination: Rydzek siegt vor Geiger, Hansen erneut vorn », sur xc-ski.de, .
  30. (fi) « Ilkka Herola kolmas Oberhofissa – Leevi Mutru nousi yhdeksänneksi », sur hiihtoliitto.fi, .
  31. (en) « Second victory for Westvold Hansen in Oberhof », sur fis-ski.com, .
  32. a b c d e et f (de) Sandra Volk, « Nordische Kombination: Hansen zum Dritten, Geiger siegt in Oberwiesenthal », sur xc-ski.de, .
  33. a b c et d (it) G.C., « Combinata Nordica - Summer Grand Prix: Terence Weber vince un segmento di salto equilibrato », sur fondoitalia.it, .
  34. (en) « Victory for Geiger in Oberwiesenthal », sur fis-ski.com, .
  35. a et b (it) G.C., « Combinata Nordica - Summer Grand Prix: Vinzenz Geiger si impone nella Gundersen di Oberwiesenthal », sur fondoitalia.it, .
  36. a b c et d (en) « Westvold Hansen unbeatable in Oberwiesenthal », sur fis-ski.com, .
  37. (it) G.C., « Combinata Nordica - Grand Prix femminile: netto dominio di Gyda Westvold Hansen a Oberwiesenthal », sur fondoitalia.it, .
  38. (it) G.C., « Combinata Nordica - Grand Prix femminile: netto dominio di Gyda Westvold Hansen a Oberwiesenthal », sur fondoitalia.it, .
  39. a b et c (en) « Fourth race, fourth victory for Westvold Hansen », sur fis-ski.com, .
  40. a b c d e f g h i j et k (de) Sandra Volk, « Nordische Kombination: Hansen zum Vierten, Herola siegt in Villach », sur xc-ski.de, .
  41. (en) « Victory for GP-leader Herola in Villach », sur fis-ski.com, .
  42. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x et y (de) Sandra Volk, « Nordische Kombination: Gesamtsieg für Herola und Hansen, Tagessieg für Seidl », sur xc-ski.de, .
  43. (en) « Five out of five: Westvold Hansen wins in Villach », sur fis-ski.com, .
  44. (en) « Seidl with home-victory in Villach », sur fis-ski.com, .
  45. a b c d e et f (en) « Grand Prix victory for Herola and Westvold Hansen », sur fis-ski.com, .
  46. (en) « Mario Seidl wins summer GP in Villach », sur news.in-24.com, .