Grand Prix automobile de France 2004

course automobile

Grand Prix de France 2004
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 70
Longueur du circuit 4,411 km
Distance de course 308,077 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher,
Ferrari,
h 30 min 18 s 133
(vitesse moyenne : 205,036 km/h)
Pole position Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso,
Renault,
min 13 s 698
(vitesse moyenne : 215,469 km/h)
Record du tour en course Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher,
Ferrari,
min 15 s 377 au 32e tour
(vitesse moyenne : 210,669 km/h)

Résultats du Grand Prix automobile de France de Formule 1 2004 qui a eu lieu sur le circuit de Magny-Cours le 4 juillet.

Annulation du Grand Prix puis retour au calendrierModifier

Le 21 novembre 2003, Marcel Charmant, président du conseil général de la Nièvre, qui est l'actionnaire majoritaire de la société d'économie mixte propriétaire du circuit de Nevers-Magny-Cours, annonce son intention de ne pas organiser l'épreuve en 2004 pour « faire une pause » dans le financement du Grand Prix de France, déficitaire lors des deux précédentes éditions. La société d'économie mixte n'est alors pas en mesure de payer le plateau de pilotes exigés par Bernie Ecclestone, propriétaire des droits commerciaux de la Formule 1[1],[2],[3].

Après cette annulation, Bernie Ecclestone annonce cependant avoir signé un contrat de cinq ans avec le président du directoire du circuit de Magny-Cours, pour l'organisation du Grand Prix de France de 2005 à 2009[4].

Pour assurer la présence du Grand Prix de France au calendrier de la saison 2004, la Fédération française du sport automobile (FFSA) met immédiatement en place un groupe de travail pour définir un plan de sauvetage[5].

Le 12 décembre 2003, la FIA annonce l'inscription officielle du Grand Prix de France à la date du 4 juillet[6]. À cette date devait avoir lieu le Grand Prix de Grande-Bretagne mais, profitant de l'annonce de l'annulation du Grand Prix de France, l'épreuve a été décalée au 11 juillet ; les Britanniques évitent ainsi la concurrence avec la finale de l'Euro 2004 et la finale messieurs de Wimbledon[7],[8].

La FIA demande malgré tout deux garanties avant le 31 décembre 2003 : la confirmation d'un contrat finalisé entre la FFSA et Bernie Ecclestone, à travers sa société Formula One Management et l'accord unanime des dix écuries engagées dans le championnat du monde pour valider le changement de date.

Le 19 décembre 2003, la FFSA annonce que toutes les garanties nécessaires à l'organisation du Grand Prix de France sont réunies. Le changement de date du 11 au 4 juillet 2004 est accepté avec l'accord de toutes les écuries et la FFSA obtient également une caution de sept millions d'euros (correspondant au montant de la logistique globale de la course) auprès des collectivités locales et des industriels impliqués dans la Formule 1[9].

Après un accord avec Bernie Ecclestone, la FFSA accepte d'être, pour la première fois, promoteur et organisateur du Grand Prix de France et ce, jusqu'en 2009, tandis que le conseil général de la Nièvre demeure propriétaire du circuit et en charge de sa maintenance[5].

EngagésModifier

Les dix écuries inscrites au championnat du monde 2004 sont toutes présentes au Grand Prix de France. Concernant les vingt pilotes titulaires, on enregistre un seul forfait : celui de Ralf Schumacher (Williams), victime d'un accident lors du Grand Prix des États-Unis, le 20 juin. Selon les médecins, Ralf Schumacher souffre de deux fractures à la colonne vertébrale et doit rester au repos durant huit à douze semaines[10]. C'est Marc Gené, pilote-essayeur de l'écurie Williams qui le remplace pour la manche française[11]. Son coéquipier, Juan Pablo Montoya, déclare souhaiter le maintien de Gené à ses côtés tout au long de la convalescence de Schumacher plutôt que de voir Williams changer de pilote à chaque course[12].

Cinq pilotes participent également aux Essais libres du vendredi : Anthony Davidson (BAR), Björn Wirdheim (Jaguar), Ricardo Zonta (Toyota), Timo Glock (Jordan) et Bas Leinders (Minardi)[13].

Pour ce Grand Prix, McLaren introduit une nouvelle monoplace, la MP4-19B, évolution de la MP4-19 qui se distingue par un arrière repensé. Williams a également retravaillé sa monoplace, largement modifiée au niveau des pontons, qui sont désormais beaucoup plus arrondis. Sur les pontons figurent aussi des ailettes et des « ouies de requin ». Des petites ailettes sont également ajoutées sur les côtés du museau, au dessus des suspensions[14].

Pilotes et monoplaces du Grand Prix de France 2004
Écurie Constructeur Châssis Moteur Pneus no  Pilotes Troisième pilote
  Scuderia Ferrari Marlboro Ferrari F2004 Ferrari V10 B 1   Michael Schumacher Aucun
2   Rubens Barrichello
  BMW Williams F1 Team Williams FW26 BMW P84 V10 M 3   Juan Pablo Montoya Aucun
4   Marc Gené
  West McLaren Mercedes McLaren MP4-19B Mercedes V10 M 5   David Coulthard Aucun
6   Kimi Räikkönen
  Mild Seven Renault F1 Team Renault R24 Renault V10 M 7   Jarno Trulli Aucun
8   Fernando Alonso
  Lucky Strike BAR Honda BAR 006 Honda V10 M 9   Jenson Button   Anthony Davidson
10   Takuma Satō
  Sauber Petronas Sauber C23 Petronas V10 B 11   Giancarlo Fisichella Aucun
12   Felipe Massa
  Jaguar Racing Jaguar R5 Cosworth V10 M 14   Mark Webber   Björn Wirdheim
15   Christian Klien
  Panasonic Toyota Racing Toyota TF104 Toyota V10 M 16   Cristiano da Matta   Ricardo Zonta
17   Olivier Panis
  Jordan Ford Jordan EJ14 Ford V10 B 18   Nick Heidfeld   Timo Glock
19   Giorgio Pantano
  Minardi Cosworth Minardi PS04B Ford V10 B 20   Gianmaria Bruni   Bas Leinders
21   Zsolt Baumgartner

Résultats des Essais libresModifier

 
Björn Wirdheim sur Jaguar R5 lors des Essais libres du vendredi.

Les Essais libres se déroulent le vendredi de 11h00 à 12h00 puis de 14h00 à 15h00 et le samedi de 10h00 à 10h45 puis de 11h15 à 12h00. À l'exception des quatre écuries classées en tête du championnat écoulé, toutes les équipes peuvent aligner une troisième monoplace lors des essais libres du vendredi sous réserve que le pilote d'essais n'ait pas disputé plus de six Grands Prix au cours des deux saisons écoulées.

La pluie perturbe les Essais libres du vendredi et les écuries roulent assez peu. Sept pilotes n'établissent aucun temps de référence en raison des conditions climatiques, dont le Finlandais Kimi Raïkkönen et l'Ecossais David Coulthard (McLaren-Mercedes)[15]. Deux pilotes se font piéger : Juan Pablo Montoya, victime d'un aquaplanage au virage n°6, détruisant ainsi sa monoplace et Ricardo Zonta qui fait un passage par les graviers avant de revenir sur la piste[16],[17],[18],[19].

Lors de ce vendredi, les meilleurs temps sont réalisés par les Brésiliens Rubens Barrichello et Cristiano da Matta[20],[21],[22].

Le samedi, lors des derniers Essais libres, Kimi Räikkönen réalise le meilleur temps avec MP4/19B, établissant le record officieux du tracé[23]. Mais les écarts sont minimes : le troisième, Michael Schumacher, est à moins de six centièmes, le huitième, David Coulthard, à moins de cinq dixièmes et le treizième, Christian Klien, à moins d'une seconde[24].

Les Toyota créées la surprise en se hissant toutes les deux dans le top 10 tandis que les pilotes Renault sont mal placés (neuvième et dixième), mais Fernando Alonso a été gêné dans ses tours les plus rapides par un drapeau jaune au premier secteur (où Bruni avait immobilisé sa Minardi), puis il a fait une erreur en arrivant un peu vite dans la dernière chicane[24].

Jarno Trulli a fait la même erreur que pendant la première séance, passant dans l'herbe après l'épingle du Château d'eau. L'italien s'est montré le plus rapide dans le deuxième secteur, et Alonso le plus rapide dans la troisième portion[24].

Lors de cette séance, Giancarlo Fisichella est victime d'un accident. En entrant dans la dernière chicane du circuit, sa suspensions avant-droite casse et l'avant-gauche se brise à la sortie. Sa monoplace hors de contrôle, Fisichella heurte un mur de pneus[24].

Séances du vendrediModifier

Pos. No  Pilote Écurie Temps
1 2   Rubens Barrichello Ferrari 1'15"487
2 1   Michael Schumacher Ferrari 1'15"713
3 4   Marc Gené Williams-BMW 1'19"348
Pos. No  Pilote Écurie Temps
1 16   Cristiano da Matta Toyota 1'15"518
2 7   Jarno Trulli Renault 1'16"206
3 35   Anthony Davidson BAR-Honda 1'16"231

Séances du samediModifier

Météo : nuageux, 17-20°C dans l'air, 20-31°C sur la piste, 73-55% d'humidité, vent à 1.2-1.6 m/s
Pos. No  Pilote Écurie Temps
1 1   Michael Schumacher Ferrari 1'14"944
2 5   David Coulthard McLaren-Mercedes 1'15"402
3 7   Jarno Trulli Renault 1'15"423
Météo : nuagueux, 20-18°C dans l'air, 31-25°C sur la piste, 55-69% d'humidité, vent à 1.6-1.0 m/s
Pos. No  Pilote Écurie Temps
1 6   Kimi Räikkönen McLaren-Mercedes 1'14"513
2 9   Jenson Button BAR-Honda 1'14"568
3 1   Michael Schumacher Ferrari 1'14"571

Résultats des qualificationsModifier

 
David Coulthard sur McLaren MP4/19B à Magny-Cours en 2004.

La séance d'essais qualificatifs se déroule le samedi et est scindée en deux sessions d'une heure espacées de deux minutes. Les pilotes s'élancent un à un, dans l'ordre d'arrivée de la course précédente, pour une série de trois tours (lancement depuis les stands, chronométrage sur un tour de piste lancé et décélération pour retour aux stands). Lors de la seconde session, les pilotes s'élancent à nouveau un à un, mais dans l'ordre inverse des temps réalisés en première session (le pilote le plus rapide en Q1 s'élance en dernier en Q2), pour une série de trois tours (lancement depuis les stands, chronométrage sur un tour de piste lancé et décélération pour retour aux stands).

Fernando Alonso se montre le plus rapide et signe sa première pole position de la saison et la troisième de sa carrière[25]. La dernière pole position de l'écurie Renault pour son Grand Prix national datait de 1984 avec Patrick Tambay[26].

Fernando Alonso devance Michael Schumacher et David Coulthard. Avec ce troisième temps, Coultard offre à Mclaren sa meilleure position sur la grille depuis le début de la saison[27].

« Le résultat prouve que nous avons accompli des progrès et je suis heureux que le travail de l'équipe nous mène dans la bonne direction. Nous devons encore attendre la course pour savoir où nous nous situons par rapport aux stratégies de carburant de nos adversaires, mais nous avons progressé sensiblement », déclare le pilote écossais[28].

Le deuxième pilote de Renault, Jarno Trulli, est seulement cinquième en raison d'un blocage de roue au Château d'Eau, un endroit du circuit où il a fait plusieurs fautes depuis le début du Grand Prix[27]. Derrière lui, on trouve Juan-Pablo Montoya qui était pourtant devant Fernando Alonso après les deux premiers secteurs. Six pilotes ont d'ailleurs fait mieux qu'Alonso dans le premier secteur[27].

Rubens Barrichello n'a pas participé à la première séance à cause d'un problème hydraulique sur sa Ferrari F2004[27].

Pos. No  Pilote Écurie Temps Écart Tours
1 8   Fernando Alonso Renault 1:13.698 6
2 1   Michael Schumacher Ferrari 1:13.971 +0.273 6
3 5   David Coulthard McLaren-Mercedes 1:13.987 +0.289 6
4 9   Jenson Button BAR-Honda 1:13.995 +0.297 6
5 7   Jarno Trulli Renault 1:14.070 +0.372 6
6 3   Juan Pablo Montoya Williams-BMW 1:14.172 +0.474 6
7 10   Takuma Satō BAR-Honda 1:14.240 +0.542 6
8 4   Marc Gené Williams-BMW 1:14.275 +0.577 6
9 6   Kimi Räikkönen McLaren-Mercedes 1:14.346 +0.648 6
10 2   Rubens Barrichello Ferrari 1:14.478 +0.780 3
11 16   Cristiano da Matta Toyota 1:14.553 +0.855 6
12 14   Mark Webber Jaguar-Cosworth 1:14.798 +1.100 6
13 15   Christian Klien Jaguar-Cosworth 1:15.065 +1.367 6
14 17   Olivier Panis Toyota 1:15.130 +1.432 6
15 11   Giancarlo Fisichella Sauber-Petronas 1:16.177 +2.479 6
16 12   Felipe Massa Sauber-Petronas 1:16.200 +2.502 6
17 18   Nick Heidfeld Jordan-Ford 1:16.807 +3.109 6
18 19   Giorgio Pantano Jordan-Ford 1:17.462 +3.764 6
19 20   Gianmaria Bruni Minardi-Cosworth 1:17.913 +4.215 6
20 21   Zsolt Baumgartner Minardi-Cosworth 1:18.247 +4.549 6

ClassementModifier

 
Giorgio Pantano sur Jordan à Magny-Cours en 2004.
Pos Pilote Nationalité Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 1 Michael Schumacher   Allemagne Ferrari 70 1 h 30 min 18 s 133 (205,036 km/h) 2 10
2 8 Fernando Alonso   Espagne Renault 70 +8 s 329 1 8
3 2 Rubens Barrichello   Brésil Ferrari 70 + 31 s 622 10 6
4 7 Jarno Trulli   Italie Renault 70 + 32 s 082 5 5
5 9 Jenson Button   Royaume-Uni BAR-Honda 70 + 32 s 484 4 4
6 5 David Coulthard   Royaume-Uni McLaren-Mercedes 70 + 35 s 520 3 3
7 6 Kimi Räikkönen   Finlande McLaren-Mercedes 70 + 36 s 230 9 2
8 3 Juan Pablo Montoya   Colombie Williams-BMW 70 + 43 s 419 6 1
9 14 Mark Webber   Australie Jaguar- Cosworth 70 + 52 s 394 12
10 4 Marc Gené   Espagne Williams-BMW 70 + 58 s 166 8
11 15 Christian Klien   Autriche Jaguar- Cosworth 69 + 1 tour 13
12 11 Giancarlo Fisichella   Italie Sauber-Petronas 69 + 1 tour 15
13 12 Felipe Massa   Brésil Sauber-Petronas 69 + 1 tour 16
14 16 Cristiano da Matta   Brésil Toyota 69 + 1 tour 11
15 17 Olivier Panis   France Toyota 68 + 2 tours 14
16 18 Nick Heidfeld   Allemagne Jordan 68 + 2 tours 17
17 19 Giorgio Pantano   Italie Jordan 67 + 3 tours 18
18 20 Gianmaria Bruni   Italie Minardi 66 + 4 tours 19
Abd. 21 Zsolt Baumgartner   Hongrie Minardi 31 Sortie de piste 20
Abd. 10 Takuma Satō   Japon BAR-Honda 15 moteur 7

Pole position et record du tourModifier

Tours en têteModifier

StatistiquesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Le Grand Prix de France 2004 annulé, www.liberation.fr, 22 novembre 2003.
  2. Le GP de France de retour en 2005, www.lalibre.be, 22 novembre 2003.
  3. Le Grand Prix de France 2004 de formule 1 n'aura pas lieu, www.lemonde.fr, 23 novembre 2003.
  4. Magny-Cours passe son tour et repart en 2005, www.liberation.fr, 24 novembre 2003.
  5. a et b Magny-Cours n'a pas le droit à l'erreur, www.humanite.fr, 6 mars 2004.
  6. Magny-Cours en bout de course, www.liberation.fr, 13 décembre 2003.
  7. AUTOMOBILISME : Le Grand Prix de Grande-Bretagne de formule 1 devrait avoir lieu les 10 et 11 juillet 2004, www.lemonde.fr, 10 décembre 2003.
  8. AUTOMOBILISME : incertitude sur le Grand Prix de France, www.lemonde.fr, 13 décembre 2003.
  9. Le Grand Prix de France de F1 aura lieu à Magny-Cours, www.lemonde.fr, 21 décembre 2003.
  10. Ralf Schumacher - plus grave que prévu, www.challenges.fr, 30 juin 2004.
  11. Ralf Schumacher forfait à Magny-Cours, www.autojournal.fr, 30 juin 2004.
  12. (es) Montoya apuesta por la continuidad de Gené con el coche del alemán, www.abc.es, 2 juillet 2004.
  13. Les Pilotes d'essais Minardi, www.f1minardi.free.fr
  14. La FW26 modifiée est à Magny-Cours, www.sportauto.fr, 2 juillet 2004.
  15. Barichello, Da Matta, et la pluie, www.sport.be, 2 juillet 2004.
  16. (en) French GP: Montoya crashes, www.eurosport.com, 2 juillet 2004.
  17. (pt) Montoya explica acidente na primeira sessão, f1mania.lance.com.br, 2 juillet 2004.
  18. Une très mauvaise journée pour Sauber-Petronas, www.sportauto.fr, 2 juillet 2004.
  19. Da Matta devant, Panis dans le top 10, Zonta dans les graviers, www.sportauto.fr, 2 juillet 2004.
  20. (pt) Barrichello é o mais rápido na primeira sessão de treinos livres na França, www1.folha.uol.com.br, 2 juillet 2004.
  21. (pt) Barrichello faz melhor tempo em treino do GP da França, www.nsctotal.com.br, 2 juillet 2004.
  22. (pt) Da Matta supreende e lidera segundo treino, f1mania.lance.com.br, 2 juillet 2004.
  23. McLaren monte en puissance, www.eurosport.fr, 3 juillet 2004.
  24. a b c et d Libres 4 Raikkonen devant, des écarts infimes, www.sportauto.fr, 3 juillet 2004.
  25. Fernando Alonso partira premier en France, www.rds.ca, 3 juillet 2004.
  26. LE TOP 10 : LES POLES LES PLUS RAPIDES AU GRAND PRIX DE FRANCE (DEPUIS 1950), www.gpfrance.com, 6 juin 2018.
  27. a b c et d Qualifs 2 Alonso fait mieux que Schumacher, www.sportauto.fr, 3 juillet 2004.
  28. McLaren retrouve de sa superbe, www.ici.radio-canada.ca, 5 juillet 2004.