Ouvrir le menu principal

Grand Commentaire du De anima d'Aristote

Le Grand Commentaire du De anima d'Aristote est un ouvrage du philosophe andalou Averroès. Il prend place dans la tradition antique et médiévale des commentaires d'Aristote. L'auteur reprend le traité De l'âme d'Aristote, paragraphe par paragraphe, et en propose une lecture personnelle. Ce Grand Commentaire est surtout connu pour la théorie de l'âme et de l'intellect qui y est exposée.

Sommaire

Le conflit des interprétationsModifier

La controverse porte sur le statut ambigu de l'intellect agent chez Aristote : est-il séparé ou non de l'âme individuelle ? Est-il immortel ? Averroès s'oppose à l'interprétation d'Alexandre d'Aphrodise qui admettait l'individualité de l'âme pensante. Pour Averroès, l'intellect existe à l'état séparé. Mais les deux auteurs sont d'accord pour nier l'immortalité individuelle[1]. Cela veut dire que l'âme disparaît avec le corps.

La thèse du monopsychisme, à savoir qu'il n'y aurait qu'un seul Intellect unique et séparé pour tous les hommes, a souvent été attribuée à Averroès, et condamnée. C'est le cas d'Étienne Tempier, Bonaventure, Thomas d'Aquin, Marsile Ficin[2], Pomponazzi, Leibniz et Ernest Renan, tous adversaires de l'averroïsme latin[3].

En revanche, Dante Alighieri s'inspire de l'ouvrage pour son De monarchia, dans lequel il défend l'existence d'une communauté des intellects, devant œuvrer ensemble au progrès de la connaissance humaine[4].

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Éditions
Études
  • Marc Geoffroy, Sources et origines de la théorie de l'intellect d'Averroès, thèse de doctorat, soutenue le 16 décembre 2009 à l'INHA, sous la direction d'Alain de Libera.
  • Alain de Libera, Archéologie du sujet I : Naissance du sujet, Paris, Vrin, coll. « Bibliothèque d'histoire de la philosophie », , 448 p. (ISBN 2711619273).
  • Alain de Libera, L'Unité de l'intellect de Thomas d'Aquin, Paris, Vrin, 2004.
  • Jean-François Mattéi, « Averroès ou l'Intelligence », dans Averroès et Aristote, L'Intelligence et la pensée : Grand Commentaire sur le livre III du De anima d'Aristote, suivi de De l'âme, Paris, Flammarion/Le Monde de la philosophie, (ISBN 2081218178), p. VII-XXIII.  
  • Colette Sirat et Marc Geoffroy, L'original arabe du grand commentaire d'Averroès au De Anima d'Aristote, Paris, Vrin, coll. « Sic et non », , 136 p. (ISBN 9782711617494).
Critiques anciennes
  • Albert le Grand, Quindecim problemata (Sur quinze problèmes contre les averroïstes, vers 1269) en ligne Édition in P. Mandonnet, Siger de Brabant et l'averroïsme latin au XVIII° s., 1911.
  • Albert le Grand, De unitate intellectus contra Averroem (De l'unité de l'intellect, contre les averroïstes, 1256). Opera éd. Borgnet 1890 t. IX p. 437-475.
  • Bonaventure de Bagnoregio, Commentaire aux 'Sentences' de Pierre Lombard, II, d. 18 a 2, qu. 1, in Opera, t. II, p. 446-447.
  • Thomas d'Aquin (trad. Alain de Libera), Contre Averroès, Paris, Flammarion, (réimpr. 1999), 398 p. (ISBN 2080707132) (De unitate intellectus contra Averroistas, 1270).
  • Pietro Pomponazzi (trad. Thierry Gontier), Traité de l'immortalité de l'âme, Paris, Les Belles Lettres, coll. « Les Classiques de l'humanisme », , 200 p. (ISBN 2251801278) (De Immortalitate Animae).

Articles connexesModifier