Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir McDowell.

Graeme McDowell
Image illustrative de l’article Graeme McDowell
Fiche d'identité
Date de naissance
Lieu de naissance Portrush
Drapeau de l'Irlande du Nord (drapeau du Royaume-Uni) Irlande du Nord
Taille 1,80 m (5 11)
Carrière
Passé pro en 2002
Circuit pro PGA Tour depuis 2006
Circuit européen depuis 2002
Victoires pro 9 et un titre de champion du monde de match-play.
Tournois majeurs
Masters 17e en 2009
Open américain Vainqueur en 2010
Open britannique 11e en 2005
US PGA 10e en 2009

Graeme McDowell, né le à Portrush, est un golfeur nord-irlandais.

Il est fait membre de l'ordre de l'Empire britannique le 31 décembre 2010, pour services rendus au golf[1].

Sommaire

BiographieModifier

Passé professionnel en 2002, il remporte son premier titre sur le circuit européen lors de quatrième tournoi disputé. Après une année blanche de titres, il renoue avec le succès en 2004, année dont il termine finalement à la sixième place à l'ordre du Mérite européen.

À partir de la saison suivante, il se partage entre le circuit européen et le PGA Tour, sa participation sur ce dernier circuit étant dû à sa place parmi les 50 premiers du Official World Golf Ranking. Ses résultats durant cette saison lui permettent d'obtenir sa carte pour l'année 2006.

Cette dernière saison sur le circuit américain, où il ne figure pas dans les 150 meilleurs à l'issue de la saison, ne répond pas à ses attentes et il décide de rejoindre le circuit européen.

C'est en 2008 qu'il renoue avec le succès, remportant deux tournois sur le circuit européen.

Pour la 39e Ryder Cup 2012 qui a eu lieu sur le parcours du Medinah Country Club de Chicago, Graeme McDowell associé à son compatriote Rory McIlroy fait face à la paire Jim Furyk / Brandt Snedeker pour la première rencontre de cette édition de la Ryder Cyp, le ‘Foursomes’ du vendredi matin, et où les européens gagnent 1up. Toujours associé à Rory McIlroy pour le ‘Fourball’ du samedi après-midi, les deux compères tombent sur un duo composé de Phil Mickelson et Keegan Bradley très inspiré, et sont battus par 2&1. Toujours associé à son compatriote, il retrouve la paire Jim Furyk / Brandt Snedeker pour le ‘Foursomes’ du samedi, mais les américains obtiennent leur revanche en gagnant 1up. Avant les duels, il apporte donc 1 point au team européen. Dans les simples du dimanche, le capitaine José Maria Olazábal programme Graeme dans la septième rencontre face à Zach Johnson. Mais le nord-irlandais est peu inspiré depuis le début du tournoi, et il laissera la victoire 2&1 pour les USA. Son total 2012 sera donc : 4 matches, 1 victoire, 3 défaites.

PalmarèsModifier

Circuits européen et américainModifier

 
Graeme McDowell lors de l'Open de France 2014
Année Majeur Score Finaliste(s) Écart
2002 Volvo Scandinavian Masters −14 (64–73–66–67=270)   Trevor Immelman 1 coup
2004 Telecom Italia Open −19 (67–65–65=197)   Thomas Levet Playoff
2008 Ballantine's Championship −24 (68–64–66–66=264)   Jeev Milkha Singh Playoff
Barclays Scottish Open −13 (67–70–66–68=271)   James Kingston 2 coups
2010 Celtic Manor Wales Open −15 (72–70–64–63=269)   Rhys Davies 3 coups
US Open E (71–68–71–74=284)   Grégory Havret 1 coup
Andalucía Valderrama Masters −3 (68–67–72–74=281)   Søren Kjeldsen
  Gareth Maybin
  Damien McGrane
2 coups
2013 Championnat du monde de match-play 2&1   Tongchai Jaïdee 1 coup
RBC Heritage −9 (71–67–68–69=275)   Webb Simpson playoff
Open de France −9 (69-69-70-67=275)   Richard Sterne (en) 4 coups
2014 Open de France −5 (70-69-73-67=279)   Kevin Stadler (en)
  Thongchai Jaidee
1 coup
2015 Mayakoba Golf Classic −18 (67–63–70–66=266)   Jason Bohn
  Russell Knox
Playoff

AmateurModifier

  • 1996 Ulster Boys Championship
  • 1999 Irish Youths Championship
  • 2000 Irish Amateur Close Championship, Irish Youths Championship, World Universities Championship

AnecdotesModifier

  • Son surnom sur les circuits est G.Mac.
  • Il est supporter de l'équipe de football anglais Manchester United.
  • Second aux championnats du monde de match-play en 2012, il est vainqueur en 2013.

Notes et référencesModifier

  1. [PDF] (en) New Year Honours List 2011, p. 76

Liens externesModifier