Grégoire Bouillier

écrivain français
Grégoire Bouillier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Genre artistique
Distinctions
Œuvres principales

Grégoire Bouillier, né le à Tizi Ouzou (alors situé en Algérie française), est un écrivain français[1],[2].

BiographieModifier

Né en Algérie française parce que son père y effectue alors son service militaire, Grégoire Bouillier regagne avec ses parents la métropole dès l'âge de trois semaines et ne quittera plus Paris[3].

Après de nombreuses errances durant lesquelles il se retrouve successivement à la rue, puis employé de bureau dans une agence de presse, il devient peintre et journaliste. Il a été rédacteur en chef adjoint pour la revue Science et Vie.

Ses récits autobiographiques ne contiennent ni éléments fictifs, ni forme romanesque ; l'ambition qu'y exprime l'auteur est de proposer un « rapport » sur le réel, poétique — distinguant Grégoire Bouillier du mouvement de l'autofiction. Placés sous la tutelle poétique de Michel Leiris et jouant sur le thème de l'inventivité de la vie, ses livres ont par ailleurs été bien accueillis par la critique[4].

Il est traduit aux États-Unis, en Italie, en Espagne et en Allemagne.

ŒuvresModifier

Prix de Flore 2002
  • L'Invité mystère, Allia, 2004 (mettant en scène notamment Sophie Calle)
  • Cap Canaveral, Allia, 2008
  • Le Dossier M, Flammarion, 2017[6]
Prix Décembre 2017[7]
  • Le Dossier M, Livre 2, Flammarion, 2018
  • Charlot déprime suivi de Un rêve de Charlot, Flammarion, 2019
  • Le Dossier M, Livre 3 : Violet, J'ai lu, 2020
  • Le Dossier M, Livre 4 : Noir, J'ai lu, 2020
  • Le Dossier M, Livre 5 : Jaune, J'ai lu, 2020
  • Le Dossier M, Livre 6 : Vert, J'ai lu, 2020
  • Le cœur ne cède pas, Flammarion, 2022[8]
Prix André-Malraux 2022[9]
Le choix Goncourt de la Pologne 2022[10]

Notes et référencesModifier

  1. Notice d'autorité de la Bibliothèque nationale de France.
  2. Grégoire Bouillier, « Cet assassin, il est des nôtres » Libération, 14 août 2004.
  3. Voir les premières pages de son autobiographie, Rapport sur moi, éditions Allia, 2002.
  4. Voir, par exemple, le numéro 4 des Carnets du loir consacré à l'auteur, « Grégoire Bouillier : Rapport sur moi », 26 novembre 2008.
  5. Anne Coudreuse, « Un sens en moins, du sens en plus : une lecture de Rapport sur moi de G. Bouillier », Itinéraires : littérature, textes, cultures, Pléiade (EA 7338), nos 2009-4,‎ , p. 163-174 (ISBN 978-2-296-10791-5, ISSN 2100-1340, résumé, lire en ligne).
  6. Jérôme Dupuis, « Rentrée littéraire: "Le dossier M", un pari fou sur la vie amoureuse », sur LExpress.fr, (consulté le )
  7. « Le prix Décembre 2017 pour Grégoire Bouillier », sur Bibliobs, (consulté le ).
  8. « Grégoire Bouillier : à la recherche d'une vie », France Culture, Répliques par Alain Finkielkraut.
  9. Prix André-Malraux sur actualitte.com.
  10. (fr + pl) « Grégoire Bouillier remporte le Choix Goncourt de la Pologne 2022 : Grégoire Bouillier laureatem 25. edycji nagrody „Polski wybór Nagrody Goncourtów” 2022 », sur Institut français de Pologne, (consulté le ).

Voir aussiModifier

RadioModifier

Liens externesModifier