Gouverneur général des Indes néerlandaises

fonction

Le gouverneur général des Indes néerlandaises (en néerlandais : Gouverneur-generaal van Nederlands-Indië) est le représentant du pouvoir néerlandais dans les Indes néerlandaises de 1610 à la reconnaissance de l'indépendance de l'Indonésie par les Pays-Bas en 1949.

La résidence des gouverneurs généraux des Indes néerlandaises à Bogor.

Les premiers gouverneurs généraux sont nommés par la Compagnie néerlandaise des Indes orientales (VOC). Après la mise en faillite et la dissolution de la VOC par le gouvernement des Pays-Bas en 1800[1], les possessions territoriales de la VOC furent reprises par ces derniers. Dès lors, les gouverneurs généraux sont nommés par le gouvernement néerlandais. Lors de l'occupation britannique (1811-1816), le territoire est dirigé par un lieutenant-gouverneur, dont le plus connu est Thomas Stamford Raffles, le fondateur de Singapour.

De 1942 à 1945, le territoire est sous occupation japonaise. En 1948, alors que commencent les négociations entre Indonésiens et Néerlandais pour la reconnaissance de l'indépendance, le gouvernement néerlandais est représenté par un haut commissaire de la Couronne dans les Indes orientales néerlandaises.

Compagnie néerlandaise des Indes orientalesModifier

 
Jan Pieterszoon Coen (1619-1623), le fondateur de Batavia.

Indes néerlandaisesModifier

 
Alexander Willem Frederik Idenburg, gouverneur de 1909 à 1916.
 
A. W. L. Tjarda van Starkenborgh Stachouwer, le dernier gouverneur général avant la proclamation de l'indépendance de l'Indonésie (1936-1942)

Occupation japonaise des Indes néerlandaisesModifier

Gouverneurs militaires de JavaModifier

Gouverneurs militaires de SumatraModifier

Hauts commissairesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) M.C. Ricklefs, A History of Modern Indonesia Since c.1300, 2nd Edition, Londres, MacMillan, (ISBN 978-0-333-57689-2), p. 110