Ouvrir le menu principal

Gouvernement de Tambov

Gouvernement de Tambov
(russe) Тамбовская губерния

17961928

Blason
Description de l'image Карта Тамбовской Губернии.jpg.
Informations générales
Statut Gouvernement
Capitale Tambov
Démographie
Population 2 684 030 habitants (1897)
Superficie
Superficie 58 511,0 verstes²
Histoire et événements
1796 Création
1928 Abolition

Entités suivantes :

Le gouvernement de Tambov (en russe : Тамбовская губерния) est une division administrative de l’Empire russe, puis de la RSFS de Russie, située en Russie centrale avec pour capitale la ville de Tambov. Créé en 1796 le gouvernement exista jusqu’en 1928.

GéographieModifier

Le gouvernement de Tambov était bordé[1] par les gouvernements de Vladimir, Nijni Novgorod, Penza, Saratov, Voronej, Orel, Toula et Riazan.

Le territoire du gouvernement de Tambov est maintenant réparti entre les oblasts de Tambov, Lipetsk, Voronej, Riazan, Penza et la Mordovie.

HistoireModifier

Le gouvernement a été créé en 1796 à la suite de la réforme de la province (namestnitchestvo) de Tambov entamée en 1779. Ses frontières sont restées inchangées jusqu’en 1926 quand sa partie septentrionale est partagée entre les gouvernements de Penza et Riazan. En 1928 le territoire du gouvernement est réorganisé en trois okrougs (Tambov, Kozlov et Borissoglebsk) faisant partie de l’oblast du Centre-Tchernozem, le gouvernement cesse alors d’exister.

Pendant la guerre civile russe le gouvernement est le théâtre de la révolte de Tambov (1920-1921), une insurrection populaire contre le régime bolchévique brutalement réprimée par les troupes de Mikhaïl Toukhatchevski.

Subdivisions administrativesModifier

 
Divisions administratives du gouvernement de Tambov.

Au début du XXe siècle le gouvernement de Tambov était divisé en 12 ouiezds : Borissoglebsk, Ielatma, Kirsanov, Kozlov, Lebedian, Lipetsk, Morchansk, Spassk, Tambov, Temnikov, Ousman et Chatsk.

PopulationModifier

En 1897 la population du gouvernement était de 2 684 030 habitants, dont 95,5 % de Russes. La plus importante minorité sont les Mordves (3,3 %), qui représentaient près de la moitié de la population de l’ouiezd de Spassk.

NotesModifier

  1. En partant du nord et dans le sens des aiguilles d'une montre.